Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Supposé nouveau placement de 4 milliards de Fcfa à la Bibe : Le Dg Cnss Diatema clarifie et accuse Laurent Metongnon

JPEG - 78.5 ko

Contrairement à ce qui est véhiculé dans l’opinion publique ces derniers jours, l’actuelle équipe dirigeante de la Caisse Nationale de Sécurité Sociale (Cnss) n’a pas placé 4 milliards à la Bibe. Dans une déclaration de presse hier, le Dg Dramane Diatema a tenu à clarifier ce que l’ancien Président du Conseil d’administration Laurent Metongnon, mis en cause, considère comme un nouveau placement à la Bibe.
En réalité, explique Dramane Diatema, ayant pris la mesure des risques liés au placement de 16 milliards dans une banque en difficulté, la direction de la Cnss a décidé de retirer les sommes en question. Cependant, après un retrait de un milliard, elle s’est vue notifier que le retrait de la totalité des fonds pourrait faire cesser les activités de la Bibe. « La Cnss avait un intérêt évident à ce que la banque soit sauvée. C’est ce qui justifie qu’elle ait décidé de participer au nouvel actionnariat de la Bibe. Seulement, espérant que l’acquisition de ses actions se ferait en déduction de son avoir dans les livres de la banque, elle se verra opposer par la décision du tribunal, qu’il fallait libérer effectivement les souscriptions », a-t-il clarifié. Et c’est donc en application de cette décision de justice que la Cnss a libéré sa souscription au capital à hauteur de 4,5 milliards de Fcfa. « Il apparait clairement qu’il ne s’agit nullement d’un placement comme tente de faire croire l’ancien Pca Laurent Metongnon », a-t-il ajouté.
Le Directeur Général de la Cnss a saisi l’occasion pour déplorer les placements, dit-il, hasardeux et à hauts risques des fonds de la Cnss autorisés par le Conseil d’administration présidé par Laurent Metongnon. A l’en croire, pour la certification des états financiers de la Caisse pour l’exercice 2016, les commissaires aux comptes ont exigé que les 15 milliards placés à la Bibe soient provisionnés. « Cela veut dire, en langage simple, que c’est des avoirs incertains. Ceci également confirme, s’il en était encore besoin, que les placements effectués entre 2014 et 2015 à la Bibe, dans les conditions qui étaient celles de la banque, n’étaient pas pertinents. Au contraire, ils comportaient des risques évidents de perte », regrette le Dg Dramane Diatema.

7-11-2017, Adrien TCHOMAKOU


CHRONIQUES

Editorial : Une décision salvatrice
19-04-2018, Moïse DOSSOUMOU
C’est un ouf de soulagement pour les étudiants. Ceux inscrits à l’Université de Parakou et qui sont en instance de soutenance viennent de voir une (...) Lire  

En vérité : Sacré bond énergétique !
19-04-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Les larmes de Yayi
18-04-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Dettes de Voyages !
18-04-2018, Angelo DOSSOUMOU
Chronique judiciaire : Emile Madjronon (...)
18-04-2018, Fulbert ADJIMEHOSSOU
Editorial : Les flammes du désespoir
17-04-2018, Moïse DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 2490

Ravip au ministère du Tourisme, de la culture et des sports : (...)
19-04-2018, La rédaction
Les citoyens béninois ou les personnes résidant en République du Bénin sont invités à se rendre dans le centre (...)  

Clôture imminente du RAVIP : Le Président du CNS-BEN mobilise les (...)
19-04-2018, La rédaction
Le Président du Conseil national des supporters du Bénin (Cns-Bénin), Léopold Houankoun a lancé un appel à tous les (...)  

Ravip : Alimi Odoun appelle les retardataires à se faire (...)
18-04-2018, La rédaction
Dernière ligne droite dans le cadre du Recensement administratif à vocation d’identification de la population (Ravip). (...)  

Lutte contre l’insécurité au Bénin : Un véhicule haut de gamme braqué (...)
18-04-2018, Isac A. YAÏ
Promptitude et efficacité. Ce sont les mots qui caractérisent désormais les actions de la Police Républicaine, sous (...)