Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Supposé nouveau placement de 4 milliards de Fcfa à la Bibe : Le Dg Cnss Diatema clarifie et accuse Laurent Metongnon

JPEG - 78.5 ko

Contrairement à ce qui est véhiculé dans l’opinion publique ces derniers jours, l’actuelle équipe dirigeante de la Caisse Nationale de Sécurité Sociale (Cnss) n’a pas placé 4 milliards à la Bibe. Dans une déclaration de presse hier, le Dg Dramane Diatema a tenu à clarifier ce que l’ancien Président du Conseil d’administration Laurent Metongnon, mis en cause, considère comme un nouveau placement à la Bibe.
En réalité, explique Dramane Diatema, ayant pris la mesure des risques liés au placement de 16 milliards dans une banque en difficulté, la direction de la Cnss a décidé de retirer les sommes en question. Cependant, après un retrait de un milliard, elle s’est vue notifier que le retrait de la totalité des fonds pourrait faire cesser les activités de la Bibe. « La Cnss avait un intérêt évident à ce que la banque soit sauvée. C’est ce qui justifie qu’elle ait décidé de participer au nouvel actionnariat de la Bibe. Seulement, espérant que l’acquisition de ses actions se ferait en déduction de son avoir dans les livres de la banque, elle se verra opposer par la décision du tribunal, qu’il fallait libérer effectivement les souscriptions », a-t-il clarifié. Et c’est donc en application de cette décision de justice que la Cnss a libéré sa souscription au capital à hauteur de 4,5 milliards de Fcfa. « Il apparait clairement qu’il ne s’agit nullement d’un placement comme tente de faire croire l’ancien Pca Laurent Metongnon », a-t-il ajouté.
Le Directeur Général de la Cnss a saisi l’occasion pour déplorer les placements, dit-il, hasardeux et à hauts risques des fonds de la Cnss autorisés par le Conseil d’administration présidé par Laurent Metongnon. A l’en croire, pour la certification des états financiers de la Caisse pour l’exercice 2016, les commissaires aux comptes ont exigé que les 15 milliards placés à la Bibe soient provisionnés. « Cela veut dire, en langage simple, que c’est des avoirs incertains. Ceci également confirme, s’il en était encore besoin, que les placements effectués entre 2014 et 2015 à la Bibe, dans les conditions qui étaient celles de la banque, n’étaient pas pertinents. Au contraire, ils comportaient des risques évidents de perte », regrette le Dg Dramane Diatema.

7-11-2017, Adrien TCHOMAKOU


CHRONIQUES

En vérité : La traite du 21ème siècle !
20-11-2017, Angelo DOSSOUMOU
On a du mal à le croire. Mais, les images prises par des journalistes de CNN nous obligent à nous rendre à l’évidence. Dans la Libye d’aujourd’hui, (...) Lire  

Editorial : Passes d’armes entre renaissants
20-11-2017, Moïse DOSSOUMOU
En toute sincérité : Bande d’orduriers !
17-11-2017, Naguib ALAGBE
Editorial : La polémique de la gratuité au (...)
16-11-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Cité éclairée, conseillers acclimatés (...)
16-11-2017, Isac A. YAÏ
Editorial : La pelouse de la honte
15-11-2017, Moïse DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE

Editorial : Dans la peau du messie
14-11-2017, Moïse DOSSOUMOU


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 2280

Dossier placement de 17 milliards à la Bibe : Mètognon écouté par (...)
20-11-2017, Patrice SOKEGBE
L’ancien Président du Conseil d’administration de la Caisse nationale de sécurité sociale (Cnss) Laurent Metongnon (...)  

Visite de terrain de l’Association interprofessionnelle du Coton : (...)
20-11-2017, La rédaction
Une délégation de l’Association Interprofessionnelle du Coton (Aic a effectué du 16 au 17 novembre 2017, une visite (...)  

Affaire placement des Fonds de la Cnss : Laurent Mètognon convoqué (...)
17-11-2017, La rédaction
Il est invité à se présenter ce jour à la Brigade économique et financière (Bef) de Cotonou. Luis, c’est Laurent (...)  

Inscriptions (dm2-Patrice) Report des inscriptions payantes dans (...)
17-11-2017, Patrice SOKEGBE
Plus de peur que de mal, un débat de fond en gestation Il y a quelques semaines, le monde universitaire a reçu (...)