Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Supposer non enregistrement de son institut : Alain Capo-Chichi rassurent les parents d’étudiants

JPEG - 84.5 ko

« L’institut Cerco est autorisé à exercer au Bénin. Il ne sera donc pas fermé. Les parents d’étudiants n’ont donc rien à craindre. Ils peuvent donc être rassurés. De plus plusieurs de nos diplômes sont cosignés par l’Etat béninois… ». Ainsi s’est exprimé Alain Capo-Chichi, président Directeur général du groupe Cerco lors de la conférence de presse qu’il a animée hier dans les locaux de son institut. A l’en croire, tout ce qui s’écrit sur les réseaux sociaux contre sa personne et l’institut Cerco est simplement de la calomnie et de la méchanceté. « Cerco ne se reproche rien. Il y a 17 ans que nous existons et nous sommes régulièrement enregistrés. Nous pouvons dons rassurer les parents qu’il n’y a pas de péril à la demeure », a-t-il ajouté. Selon ses propos, les auteurs de ces écrits malencontreux sont déjà traduits en justice pour répondre des faits qui leur sont reprochés. « Ils ont fait du faux et usage du faux et nous espérons que justice sera faite », ajoute-t-il. Pour Alain Capo-Chichi, Cerco est un groupe sérieux raison pour laquelle, il existe en Côte d’Ivoire, au Burkina-Faso, en France et tout récemment en Chine. Beaucoup de choses s’y font pour rehausser l’image de l’Afrique dans plusieurs domaines. « Au lieu de chercher à détruire les jeunes entrepreneurs, il faut plutôt les aider à mieux faire car, ils créent des emplois durables et apportent de la valeur ajoutée à l’économie nationale. Il faut qu’on cherche à nous aider au lieu de détruire celui qui est en train de réussir », a-t-il conclu.

17-08-2016, Isac A. YAÏ


CHRONIQUES

tribune verte : L’audace d’assainir les villes
1er-12-2016, La rédaction
Sous la rupture, les villes s’apprêtent à faire leur toilette. Le Gouvernement Talon retrousse les manches pour débarrasser huit principales villes (...) Lire  

Plume libre : Zèle et excès à la Haac !
30-11-2016, Sulpice Oscar GBAGUIDI
Editorial : Le péril du feu
30-11-2016, Moïse DOSSOUMOU
Plume libre : Le duo Ajavon-Kotingan
28-11-2016, Sulpice Oscar GBAGUIDI
Plume libre : Le mystère de la cocaïne (...)
24-11-2016, Sulpice Oscar GBAGUIDI
Editorial : La croisade pour la paix
21-11-2016, Moïse DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE

A l’heure des bilans et des perspectives
28-11-2016, La rédaction
A l’heure des bilans et des perspectives
28-11-2016, La rédaction


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 1770

Accusé d’association de malfaiteurs : Hinnougbé Guy condamné à 7 ans (...)
2-12-2016, Isac A. YAÏ
La Cour d’assises a connu hier le 5ème dossier inscrit au rôle de la première session de l’année 2016. Il s’agit du (...)  

Bilinguisme français-anglais au cours primaire : Des établissements (...)
2-12-2016, La rédaction
Depuis quelques années, certains établissements scolaires initient les apprenants à l’anglais dès la maternelle. (...)  

Cous-Uac : Le personnel des restaurants à l’école de
2-12-2016, Moïse DOSSOUMOU
80 agents de la chaîne de restauration du campus d’Abomey-Calavi bénéficient depuis hier et ce pendant deux jours d’un (...)  

Affaire coups et blessures volontaires et menaces de mort : La (...)
2-12-2016, La rédaction
La police est désormais aux trousses de sa majesté Zoungla Tokpon Tossoh 2, roi d’Agassa-Godomè dans l’arrondissement (...)