Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Supposer non enregistrement de son institut : Alain Capo-Chichi rassurent les parents d’étudiants

JPEG - 84.5 ko

« L’institut Cerco est autorisé à exercer au Bénin. Il ne sera donc pas fermé. Les parents d’étudiants n’ont donc rien à craindre. Ils peuvent donc être rassurés. De plus plusieurs de nos diplômes sont cosignés par l’Etat béninois… ». Ainsi s’est exprimé Alain Capo-Chichi, président Directeur général du groupe Cerco lors de la conférence de presse qu’il a animée hier dans les locaux de son institut. A l’en croire, tout ce qui s’écrit sur les réseaux sociaux contre sa personne et l’institut Cerco est simplement de la calomnie et de la méchanceté. « Cerco ne se reproche rien. Il y a 17 ans que nous existons et nous sommes régulièrement enregistrés. Nous pouvons dons rassurer les parents qu’il n’y a pas de péril à la demeure », a-t-il ajouté. Selon ses propos, les auteurs de ces écrits malencontreux sont déjà traduits en justice pour répondre des faits qui leur sont reprochés. « Ils ont fait du faux et usage du faux et nous espérons que justice sera faite », ajoute-t-il. Pour Alain Capo-Chichi, Cerco est un groupe sérieux raison pour laquelle, il existe en Côte d’Ivoire, au Burkina-Faso, en France et tout récemment en Chine. Beaucoup de choses s’y font pour rehausser l’image de l’Afrique dans plusieurs domaines. « Au lieu de chercher à détruire les jeunes entrepreneurs, il faut plutôt les aider à mieux faire car, ils créent des emplois durables et apportent de la valeur ajoutée à l’économie nationale. Il faut qu’on cherche à nous aider au lieu de détruire celui qui est en train de réussir », a-t-il conclu.

17-08-2016, Isac A. YAÏ


CHRONIQUES

En vérité : Lutte sans exception !
22-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
Quand les chiffres tombent, ils donnent le tournis. Au Bénin, chaque année, du fait de la corruption, ce sont des milliards qui, au détriment des (...) Lire  

Editorial : La dynamique locale en question
22-02-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : A Glo, ça avance !
21-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Trekpo, seul face à son destin
21-02-2018, Isac A. YAÏ
En vérité : Le prix du jusqu’au-boutisme (...)
20-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Une bouteille à la mer
20-02-2018, Moïse DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE

Editorial : L’inaltérable Yayi
12-02-2018, Moïse DOSSOUMOU


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 2400

Entretien avec Rémi Tamègnon, Docteur en économie des transports « (...)
22-02-2018, Isac A. YAÏ
Docteur en Economie des Transports à l’Université d’Abomey-Calavi (Uac) et Expert agréé en Economie des Transports et (...)  

Atelier de formation : 2A2Bj partage ses expériences avec la (...)
21-02-2018, Isac A. YAÏ
L’Amicale des anciens bénéficiaires des bourses japonaises (2A2Bj) a organisé au Carder d’Abomey-Calavi un atelier de (...)  

Construction du centre hospitalier Toviklin-Lalo-Dogbo : Dr (...)
21-02-2018, La rédaction
Tout est fin prêt pour la mise en service du centre hospitalier Toviklin-Lalo-Dogbo. A travers cet entretien, le (...)  

Respect de la décision de la Cour constitutionnelle : Les Osc (...)
21-02-2018, Fulbert ADJIMEHOSSOU
Les organisations de la société civile s’inquiètent du retard dans la désignation et l’installation du Cos-Lépi. A (...)