Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Tournée de sensibilisation dans les régions douanières du Bénin : Le Sydob engagé pour "zéro punition à la douane"

JPEG - 273.6 ko

Face à la vague de sanctions infligées ces dernières semaines aux disciples de St Mathieu, le Syndicat des douanes du Bénin (Sydob) prend la mesure de la situation et va à la rencontre des syndiqués. Ainsi, du 25 au 28 janvier 2017, les membres du Bureau Directeur national du Sydob avec à leur tête le Sg Marcellin Laourou ont sillonné les six régions douanières du pays pour informer et sensibiliser la base. Pour Marcellin Laourou, cette situation constitue un sujet de très grande préoccupation et ne peut laisser indifférent le Sydob qui a décidé de trouver les moyens susceptibles de faire inverser la tendance. « L’objectif de notre sortie, est de partager avec vous un certain nombre d’informations sur les différents lois et textes qui régissent notre corporation afin que certains parmi nous ne soient plus frappés par des sanctions qu’ils auraient pu éviter », a déclaré le Sg Marcelin Laourou pour qui le combat pour la punition zéro au sein de l’administration des douanes reste un défi majeur à relever. Que ce soit dans les régions douanières de Cotonou, Porto-Novo, Comè, Abomey, Parakou ou à Djougou, des séances d’échange ont donc été organisées à l’endroit des syndiqués. A l’occasion, le Bureau directeur national a attiré à l’occasion l’attention des membres sur quelques articles importants de la loi portant statut particulier des agents de forces de sécurité et assimilés et ses décrets d’application. De même, les échanges ont porté sur certaines dispositions du code d’éthique et de bonne conduite des agents des douanes du Bénin suivis d’un appel à une prise de conscience collective. Pour le Secrétaire Général du Sydob, il urge que les disciplines de St Mathieu se mettent au pas, que la discipline militaire soit le maitre mot sous la rupture où l’autorité est sans pitié. Marcellin Laourou a invité les agents des douanes à faire preuve de professionnalisme pour qu’on n’ait pas à leur reprocher des choses qui pourront hypothéquer leur carrière. Dans toutes les six régions sillonnées par la délégation du Sydob, l’initiative a été saluée par les agents de douanes qui ont profité pour faire part aux responsables syndicaux de quelques doléances.

30-01-2017, La rédaction


CHRONIQUES

Le dernier sacerdoce de Houngbédji !
17-08-2017, Angelo DOSSOUMOU
L’initiative a peut-être surpris plus d’un. Mais pas moi. Le numérique, Houngbédji l’a dans la peau. Pour la jeunesse africaine, il en veut une (...) Lire  

Editorial : Le défi d’une bonne rentrée
17-08-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : La belle politiquement cocufiée (...)
16-08-2017, Isac A. YAÏ
Editorial : Sous la menace du terrorisme
16-08-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Un Psd, deux ailes !
14-08-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Ces valeureux sportifs béninois
14-08-2017, Moïse DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 2130

Réformes dans l’enseignement primaire au Bénin Les écoliers au (...)
18-08-2017, La rédaction
Prise en conseil des ministres du 2 août dernier, la décision d’introduction de l’anglais au cours primaire dès la (...)  

Retour des occupants des espaces publics : Le préfet Toboula (...)
18-08-2017, Arnaud DOUMANHOUN
La tempête Toboula est passée. Les occupants illégaux du domaine public, délogés manu militari par le préfet du (...)  

Lutte contre le terrorisme et la piraterie maritime dans l’espace (...)
17-08-2017, Patrice SOKEGBE
Les relations entre la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao) et la République fédérale (...)  

De jeunes femmes leaders de l’Ouémé en formation sur la gestion des (...)
17-08-2017, Karim O. ANONRIN
De jeunes femmes et filles leaders et potentielles candidates aux élections du département de l’Ouémé suivent depuis ce (...)