Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Tournée du ministre de la microfinance dans le Borgou : Naomie Azaria satisfaite du taux de remboursement des bénéficiaires du Mcpp-Ng

Le Programme de microcrédits aux plus pauvres (Mcpp) initié par le Président Boni Yayi depuis 2007 pour sortir les femmes béninoises de la précarité se porte très bien. C’est le constat fait par Naomie Azaria, ministre en charge de la microfinance lors de sa tournée entamée depuis le 6 août 2015 dans le département du Borgou.

JPEG - 643.2 ko

Après Parakou, Naomie Azaria était le vendredi 7 et le samedi 8 août 2015 au contact des femmes des communes de Nikki, de N’Dali et de Bembèrèkè qui ont bénéficié de l’appui du Fonds national de la microfinance (Fnm) dans le cadre de la mise en œuvre du Microcrédit aux plus pauvres Nouvelle génération (Mcpp-Ng).
A en croire la ministre, dans ces trois communes, les chiffres parlent d’eux-mêmes. Selon les explications apportées par Latifou Amadou, Directeur exécutif de l’Ong Sian’Son, bras opérationnel du Fnm dans les départements du Borgou et des Collines, 25,5 millions F Cfa ont été débloqués pour impacter 479 femmes dans la commune de N’Dali sur la période allant du 1er janvier au 31 juin 2015. « Les crédits mis en place ont été remboursés à 100 % par les femmes de N’Dali », a-t-il précisé. S’agissant de la commune de Nikki, ce sont au total 38,5 millions F Cfa qui ont été débloqués pour impacter 750 bénéficiaires de crédit d’un montant de 50.000 F Cfa. Ici, le taux de remboursement tourne autour de 95 %. A Bembèrèkè, les femmes de cette localité ont fait honneur au Programme. 45,3 millions de F Cfa ont été placés pour le compte du premier semestre de l’année 2015. Ces 45,3 millions de F Cfa ont été totalement remboursés à temps. Tout comme N’Dali, Bembèrèkè affiche un taux de remboursement de 100 % ; ce qui a permis de procéder à la mise en place de nouveaux crédits de 50.000 F Cfa comme cela a été le cas à Nikki et à N’Dali.
Pour Naomie Azaria, ces résultats sont très encourageants et témoignent de la pertinence de cette intervention et surtout du grand sérieux que lui accordent les bénéficiaires. « Grande est ma joie de me retrouver parmi vous. Au regard de tout ce que nous venons de voir, nous pouvons rassurer l’ensemble des Béninois que le Mcpp-Nouvelle génération initié par le Chef de l’Etat se porte très bien. En même temps qu’il contribue considérablement à la réduction de la pauvreté lorsqu’on s’en tient aux témoignages faits par les bénéficiaires, ce programme apparaît aujourd’hui comme un levier incontournable de développement économique à la base et d’inclusion financière. Avec ce programme, beaucoup de nos mamans sont financièrement épanouies et parviennent désormais à subvenir à leurs besoins et à répondre aussi aux besoins de scolarisation de leurs enfants. Ce qui n’était pas possible il y a quelques années…L’engouement que j’ai vu me rassure et je prends l’engagement d’être le porte-parole de ces braves femmes du Borgou auprès du Chef de l’Etat dont le souci est de mobiliser assez de ressources pour répondre aux demandes encore en attente », a dit Naomie Azaria. Poursuivant ses propos, elle a salué l’effort des femmes de N’Dali et de Bembèrèkè qui ont compris que c’est en remboursant à 100 % leurs crédits qu’elles permettront à la chaîne de solidarité mise en place par le Chef de l’Etat de ne pas se rompre. Elle a aussi exhorté les femmes de Nikki qui n’ont pas encore atteint les 100 % de remboursement à redoubler d’efforts.

Dame Orou Béro Amina : l’exemple à suivre
Dans son intervention, Jean Comlan Panti a salué le comportement citoyen des femmes de N’Dali et de Nikki. Il a personnellement rendu hommage à Dame Orou Béro Amina qui aujourd’hui est un exemple de réussite grâce au Programme de microcrédits aux plus pauvres. Aujourd’hui, cette Dame compte des millions F Cfa grâce au Fonds national de la microfinance. Son histoire remonte en effet à 2010 avec l’Ong Sian’Son. Elle a démarré avec les microcrédits de 30.000 F Cfa pour atteindre aujourd’hui 10 millions de F Cfa. Elle est spécialisée dans la production et la commercialisation du maïs et du Sorgho. Elle fait la fierté des femmes de N’Dali et du département du Borgou. Elle est prête à consommer 20 millions de F Cfa de crédits vu la taille de ses activités. Très émue, Naomie Azaria a appelé toutes les femmes de Nikki, de N’Dali, de Bembèrèkè… à suivre l’exemple de Dame Orou Béro Amina.

Des autorités locales sensibles à la vision de Boni Yayi
Les échanges que Naomie Azaria a eus avec les bénéficiaires du Mcpp-Ng de Nikki, de N’Dali et de Bembèrèkè se sont déroulés en présence des autorités locales. Que ce soit à Nikki comme à N’Dali, et même à Bembèrèkè, ces autorités locales se sont montrées sensibles à la vision du Président Boni Yayi qui est de sortir les femmes béninoises de la précarité en initiant le microcrédit aux plus pauvres. Le représentant du Maire de Nikki a salué les efforts du gouvernement et aussi des partenaires techniques et financiers pour que l’inclusion financière soit une réalité au Bénin et dans ses localités les plus reculées. Il a par ailleurs plaidé pour l’augmentation de la cagnotte réservée aux femmes de Nikki afin que les cibles à impacter aillent au-delà des 750 femmes actuellement enregistrées. Il s’est aussi engagé à mener une grande campagne de sensibilisation dans le cadre du remboursement à temps des crédits pour que les femmes de Nikki restent et demeurent, les bons élèves du Fnm.
A N’Dali, le représentant du Maire a lui aussi plaidé pour l’augmentation de la cagnotte des crédits avant de rassurer la ministre Azaria que tout sera mis en œuvre pour ne pas tomber en dessous de la barre des 100 % de remboursement.

10-08-2015, Isac A. YAÏ


CHRONIQUES

tribune verte : L’audace d’assainir les villes
1er-12-2016, La rédaction
Sous la rupture, les villes s’apprêtent à faire leur toilette. Le Gouvernement Talon retrousse les manches pour débarrasser huit principales villes (...) Lire  

Plume libre : Zèle et excès à la Haac !
30-11-2016, Sulpice Oscar GBAGUIDI
Editorial : Le péril du feu
30-11-2016, Moïse DOSSOUMOU
Plume libre : Le duo Ajavon-Kotingan
28-11-2016, Sulpice Oscar GBAGUIDI
Plume libre : Le mystère de la cocaïne (...)
24-11-2016, Sulpice Oscar GBAGUIDI
Editorial : La croisade pour la paix
21-11-2016, Moïse DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE

A l’heure des bilans et des perspectives
28-11-2016, La rédaction
A l’heure des bilans et des perspectives
28-11-2016, La rédaction


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 1770

Accusé d’association de malfaiteurs : Hinnougbé Guy condamné à 7 ans (...)
2-12-2016, Isac A. YAÏ
La Cour d’assises a connu hier le 5ème dossier inscrit au rôle de la première session de l’année 2016. Il s’agit du (...)  

Bilinguisme français-anglais au cours primaire : Des établissements (...)
2-12-2016, La rédaction
Depuis quelques années, certains établissements scolaires initient les apprenants à l’anglais dès la maternelle. (...)  

Cous-Uac : Le personnel des restaurants à l’école de
2-12-2016, Moïse DOSSOUMOU
80 agents de la chaîne de restauration du campus d’Abomey-Calavi bénéficient depuis hier et ce pendant deux jours d’un (...)  

Affaire coups et blessures volontaires et menaces de mort : La (...)
2-12-2016, La rédaction
La police est désormais aux trousses de sa majesté Zoungla Tokpon Tossoh 2, roi d’Agassa-Godomè dans l’arrondissement (...)