Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Travail des enfants : Un mal qui persiste sur le terreau de la pauvreté

La convention internationale des droits des enfants s’oppose à l’exploitation économique des mineurs et tout travail susceptible de nuire à leur santé ou à leur bien-être. Malheureusement, fautes de moyens de subsistance, de nombreux enfants croupissent sur les chantiers de construction.

JPEG - 62.5 ko

Mardi 09 mai 2017. Sur un chantier de construction d’un bâtiment à Kindonou, autour de 10h30, les ouvriers sont à l’œuvre. Une demi-douzaine manœuvre pèles, brouettes, et truelles. Coffreurs, ferrailleurs et ‘’aides maçons‘’ travaillent en synergie, dans une ambiance exceptionnelle. Dans le lot, Jean- Eudes, habillé en haillon, le visage compères. C’est un job qu’il fait depuis qu’il a abandonné les études. « J’ai fréquenté jusqu’en classe de Cm2. Mais mes parents ne disposent pas de moyens financiers pour que je puisse continuer raison pour laquelle j’ai commercé ce métiers », explique-t-il. A Côté, Dossa, le jeune orphelin de père, occupé à prendre du gari, s’intéresse à la discussion pour justifier sa présence sur des chantiers de construction. Quand mon père est décédé, ma maman m’a confié à mon oncle. Nous n’avions pas les moyens pour que je continue l’école. C’est ainsi que j’ai commencé à me débrouiller », ajoute-t-il. Quelques temps après, les deux gamins reprennent le travail. De Grosse gouttes de sueur dégoulinent de leur front et échoue finalement dans leur chemise.

Charger plus lourds que soit
Jean-Eudes et Dossa n’hésitent pas à transporter des paquets de ciments du magasin au chantier pour la fabrication du béton. Ceci, avec parfois des pressions de la part de leur responsable. « Je travaille sous la pluie et le soleil. Le patron nous maltraite », fulmine Dossa qui ne manque pas de mots pour caractériser les difficultés auxquelles ils font face au quotidien. Jean Eude assure qu’il est souvent malade, mais n’a pas le choix. « Depuis le mois de janvier que j’ai quitté Porto-Novo, mon tuteur me fait passer de chantier en chantier jusqu’à ce jours », s’indigne le jeune homme. En dépit de l’intensité du travail, ils sont rémunérés de manière insignifiante. « Moi je perçois 400f Cfa par jour, de quoi prendre le petit déjeuné et le déjeuner. Cette somme ne me permet pas d’assouvir ma faim », s’offusque Barthelemy, la quinzaine, ferrailleur sur un chantier à Mènontin
Pourtant, le travail des enfants est règlementé et soumis à des conditions. Selon Pacôme Dessou, juriste, l’Etat et les collectivités publiques doivent garantir l’éducation des enfants et créer les conditions favorables à cette fin pour faire face au phénomène. « L’Etat n’arrive à par jouer son rôle. Sinon ces actes doivent être découragés avec la dernière rigueur » a-t-il souligné. Il affirme que les violences des droits des enfants est souvent passées sous silence .l’impunité reste fréquemment la norme plutôt que l’exception. Bien que la loi no 2015-08 portant code de l’enfant en république du Bénin stipule en son article 129 que, « l’enfant a droit à la protection contre toute forme d’exploitation et de violence ».Donc il urge que l’état prenne ces responsabilité comme prévu. Par l’article 8 de la constitution Béninoise du 11 décembre 1990
Mickaël VOGBE (stag)

26-05-2017, La rédaction


CHRONIQUES

Editorial : A vos plaques…Partez !
15-11-2018, Angelo DOSSOUMOU
L’axiome est sans équivoque. Qui veut rouler à moto, doit avoir sa plaque d’immatriculation. Défaut longtemps toléré au Bénin, mais défaut bientôt (...) Lire  

En vérité : Transport en commun : le grand (...)
15-11-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : 176 milliards du SNU !
13-11-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Zoom sur le budget 2019
13-11-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Du mieux pour les pompiers (...)
8-11-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Les Epes à la barre
8-11-2018, Moïse DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE

Rapport 2018 de l’Oms : La pollution de l’air, un poison pour (...)
8-11-2018, Fulbert ADJIMEHOSSOU, Isac A. YAÏ
Rapport 2018 de l’Oms : La pollution de l’air, un poison pour (...)
8-11-2018, Fulbert ADJIMEHOSSOU, Isac A. YAÏ


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 2760

Sécurité sanitaire des eaux conditionnées : ‘’Pure water’’, l’envers (...)
15-11-2018, Fulbert ADJIMEHOSSOU
produits et mis en consommation par des unités, dans des conditions parfois peu hygiéniques. Pendant que des études (...)  

Conseil des ministres : le Gle Jean-Baptiste Aho nommé chef d’état (...)
15-11-2018, La rédaction
Contre-Amiral Patrick Jean-Baptiste Aho. Tel est le nom du tout nouveau chef d’Etat-major général des forces armées (...)  

Innovation de la commission nationale d’assistance aux réfugiés : (...)
15-11-2018, La rédaction
La commission nationale d’assistance aux réfugiés a renforcé la capacité des refugiés vivant au Bénin sur les violences (...)  

Compétition d’innovation numérique : Serge Auguste Zaongo, lauréat (...)
14-11-2018, Isac A. YAÏ
Le Lauréat de la 3ème édition de Rfi Challenge App Afrique est désormais connu. Il a pour nom Serge Auguste Zaongo et (...)