Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Une session de formation pour aguerrir les volontaires

Les volontaires internationaux de la francophonie, recrutés au titre de l’année 2017, ont séjourné à Paris du 25 octobre au 6 novembre dernier. Ils y ont suivi une session de formation visant à mieux les aguerrir avant leur départ en mission prévu pour janvier 2017.

JPEG - 92.9 ko

Culture et interculturalité ; francophonie ; développement durable ; Onusida ; égalité homme-femme ; convention du volontariat et visite de l’agence universitaire de la francophonie. Voilà de quoi a été faite la seconde semaine des volontaires internationaux de la francophonie après leur participation aux travaux de la conférence des jeunes francophones à Paris. Cette seconde semaine de formation, qui avait pour objectif de mieux préparer les volontaires à l’accomplissement de leur mission, a pris la forme d’ateliers, d’échanges, de communications et de partages d’expériences qui ont donné lieu à des discussions parfois vives, mais toujours conviviales et très enrichissantes.

La culture et l’interculturalité
La seconde semaine de formation a démarré avec la sensibilisation aux notions de culture et d’interculturalité. Elle a été conçue et dispensée par DiversisInc, une entreprise canadienne spécialisée dans la préparation au voyage à l’étranger.Cette sensibilisation a été l’un des modules les plus intéressants de la seconde semaine car elle a ébranlé nombre de volontaires dans leurs certitudes et leur conception du monde. Elle s’est déroulée en deux temps : d’abord en ligne, avec des documents multimédias, des exercices d’application et des évaluations ; puis en présentiel avec des communications, des ateliers de travail, des témoignages d’anciens Vif et des partages d’expériences. Pendant deux jours, les Vif ont approfondi leurs connaissances sur la culture et l’interculturalité. Ils ont davantage pris conscience des aspects invisibles de la culture tels que les croyances, les normes, les valeurs, la mémoire collective, entre autres, qui sont le ferment des modes de vie, des rites, de l’organisation des institutions, des lois et coutumes des peuples. Dans ce module, tout a été passé au peigne fin : la perception de soi et la perception de l’autre, le travail à l’étranger, la communication interculturelle, l’adaptation culturelle, le choc culturel, la gestion de conflits dans un contexte interculturel etc. Les Vif se sont montrés très attentifs au processus d’adaptation culturelle parce qu’ils sont conscients qu’ils vivront tous le choc culturel dans leurs pays d’affectation respectifs, mais devront apprendre à s’adapter à leur nouvel environnement et préparer leur retour dans leurs pays de résidence. Les nombreux témoignages et les partages d’expériences ont vraiment édifié les Vifs 2017 sur les réalités auxquelles ils pourraient faire face au cours de leur mission. Et pour qu’ils puissent disposer de manière permanente d’informations auxquelles ils pourraient se référer constamment, la formatrice, Lori-Ann Cyr, a mis à la disposition des volontaires des adresses de sites web qui leur permettront d’avoir accès à une mine d’informations sur leurs pays d’affectation et d’apprendre plusieurs langues.

Francophonie et développement durable
Les Vif ont aussi exploré tout au long de la semaine les méandres de la francophonie pour mieux comprendre sa mission, ses valeurs, ses déclinaisons, ses défis et contraintes. Qu’il s’agisse des ateliers sur le développement durable ou des échanges sur l’Onusida, l’égalité homme-femme ou de la convention du volontariat, les volontaires ont posé beaucoup de questions et exprimé leurs observations et commentaires sur chaque thématique. Ils sont désormais conscients qu’ils portent sur leurs épaules la responsabilité de représenter d’une manière ou d’une autre la francophonie à leurs postes d’affectation respectifs.
Fawaz AYAH (Envoyé spécial depuis Paris)

28-11-2016, La rédaction


CHRONIQUES

En vérité : Dans la tourmente de l’Unesco !
19-09-2017, Angelo DOSSOUMOU
Décidément. Plus on fouille dans l’écurie d’Augias de la gestion des fonds d’aide au développement, mieux on découvre. A tort, on pensait l’avoir (...) Lire  

Editorial : Un mutisme surprenant
19-09-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : La rentrée du Nouveau départ (...)
18-09-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : L’alternance syndicale
18-09-2017, Moïse DOSSOUMOU
En toute sincérité : A la merci des domestiques
15-09-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : La Pendajri a sa Brigade spéciale (...)
14-09-2017, Angelo DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE

Mises aux arrêts de rigueur : Les explications du Dgpn au (...)
31-08-2017, La rédaction, Landry Salanon
Mises aux arrêts de rigueur : Les explications du Dgpn au (...)
31-08-2017, La rédaction, Landry Salanon


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 2160

Inondations récurrentes à Cotonou : L’incivisme et l’impuissance des (...)
19-09-2017, La rédaction
Difficile de circuler dans certains quartiers de Cotonou en saison pluvieuse. Chaque année, les rues et autres (...)  

Rentrée scolaire 2017-2018 : L’école s’éveille à nouveau, …les chefs (...)
19-09-2017, Patrice SOKEGBE
La rentrée scolaire 2017-2018 a effectivement démarré. C’est le constat fait hier, 18 septembre, par le ministre de (...)  

Rentrée scolaire 2017-2018 : Déclaration du Front d’Action des (...)
18-09-2017, La rédaction
Mesdames et Messieurs les professionnels des médias, Camarades Secrétaires Généraux du Front d’Action des Syndicats de (...)  

Construction de la route Porto-Novo-Pobè : Ofmas International (...)
18-09-2017, La rédaction
Pas de souci à se faire quant au respect du délai contractuel dans le cadre de la construction de la route (...)