Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Vérification de la gestion de la Sonacop : Irénée Agossa et deux de ses collaborateurs suspendus

JPEG - 217.5 ko

Irénée Agossa, Directeur général de la Sonacop, son Directeur financier et le Directeur commercial ont été suspendus hier par Lazare Sèhouéto, ministre de l’industrie et du commerce. Selon Irénée Agossa joint au téléphone, cette suspension est dans l’ordre normal des choses car, l’inspection générale du ministère veut faire le contrôle de la gestion administrative et financière de la société. Il est donc mis à l’écart pour éviter son immixtion dans le travail des inspecteurs. En présence d’un huissier de justice, son bureau ainsi que ceux de ses deux collaborateurs ont été mis sous scellés par la police.
La Sonacop fait partie des sociétés d’Etat qui se portent mal. Car, depuis des mois, cette société éprouve de difficultés à satisfaire les besoins des Béninois en carburant. Elle vivote sous le poids de la rude concurrence car, désormais, le marché pétrolier est ouvert au secteur privé. La Sonacop ayant perdu le monopole a du mal à s’en sortir, et sa gestion a fini par attirer l’attention des populations exacerbées par "la sécheresse" dans les stations-service et les longues files d’attente. Ne pouvant pas laisser cette société étatique sombrer, le gouvernement de la rupture, par l’entremise de son ministre du commerce, veut savoir les raisons réelles de cette situation afin d’apporter la thérapie idoine pour que la Sonacop prenne effectivement un nouveau départ. La vérification de la gestion d’Irénée Agossa permettra à coup sûr de connaître les maux dont souffre la Sonacap pour que leur résolution puisse faire rejaillir du carburant dans les stations-service pour le bonheur des populations.

11-05-2016, Isac A. YAÏ


CHRONIQUES

En vérité : Lutte sans exception !
22-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
Quand les chiffres tombent, ils donnent le tournis. Au Bénin, chaque année, du fait de la corruption, ce sont des milliards qui, au détriment des (...) Lire  

Editorial : La dynamique locale en question
22-02-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : A Glo, ça avance !
21-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Trekpo, seul face à son destin
21-02-2018, Isac A. YAÏ
En vérité : Le prix du jusqu’au-boutisme (...)
20-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Une bouteille à la mer
20-02-2018, Moïse DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE

Editorial : L’inaltérable Yayi
12-02-2018, Moïse DOSSOUMOU


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 2400

Entretien avec Rémi Tamègnon, Docteur en économie des transports « (...)
22-02-2018, Isac A. YAÏ
Docteur en Economie des Transports à l’Université d’Abomey-Calavi (Uac) et Expert agréé en Economie des Transports et (...)  

Atelier de formation : 2A2Bj partage ses expériences avec la (...)
21-02-2018, Isac A. YAÏ
L’Amicale des anciens bénéficiaires des bourses japonaises (2A2Bj) a organisé au Carder d’Abomey-Calavi un atelier de (...)  

Construction du centre hospitalier Toviklin-Lalo-Dogbo : Dr (...)
21-02-2018, La rédaction
Tout est fin prêt pour la mise en service du centre hospitalier Toviklin-Lalo-Dogbo. A travers cet entretien, le (...)  

Respect de la décision de la Cour constitutionnelle : Les Osc (...)
21-02-2018, Fulbert ADJIMEHOSSOU
Les organisations de la société civile s’inquiètent du retard dans la désignation et l’installation du Cos-Lépi. A (...)