Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Chronique culturelle

Nous nous sommes donnés comme mission depuis un certain temps d’apporter notre expertise et notre expérience au service de la culture béninoise qui nous est chère et que nous avons envie de préserver. Hélas, en musique, les choses tournent mal, de la confusion à la consternation, c’est désormais l’histoire qui nous rassemble ou nous divise selon nos divers avis. Nous sommes conscients que l’artiste doit avoir des réflexes et des inspirations qui sortent du commun pour accrocher mais qui ne doivent aucunement l’empêcher de se rendre à l’évidence à chacun de ses pas, qu’il fait partie intégrante d’une société donnée. Depuis quelque temps au pays, certains de nos artistes, assoiffés de popularité express et maîtrisant le principe d’installation de buzz (grande visibilité d’un instant donné), se mettent dans une dynamique de dérapage exclusif, juste dans le simple souci de bénéficier d’attention parfois piteuse sur les réseaux sociaux et même sur certains médias par l’impulsion de professionnels très peu avertis, qui n’ont sans doute jamais pris le soin de lire le document qui informe sur l’éthique et la déontologie des médias. On balance ce qu’on veut à l’antenne sans savoir qui sont à l’instant ceux qui nous reçoivent véritablement. De même qu’il existe des groupes de réseaux sociaux thématiques et vicieux et connus de tous, ainsi devraient être considérées certaines chansons qui sortent du cadre éducationnel commun, pour des spécificités capables de plaire à ceux qui y répondent et qui sans doute sont des avertis pour ne pas dire des adultes. Pourrions-nous comprendre qu’à un spectacle grand public, qu’on présente des images à caractère pornographique à un public varié, composé de personnes de toutes les tranches d’âges et de surcroît en ces débuts de vacances ? Devrions-nous balancer à l’antenne des chansons bourrées de perversités pour un auditoire dont on ne maîtrise point la composition ? L’art est et restera ce qu’il est depuis sa création. Juste un rappel pour ceux qui pensent qu’il y aurait quelque chose à réinventer. Aucun artiste ni acteur n’est obligé de rester dans un contexte commun ou populaire. Seulement, il lui est imposé selon les normes, la catégorisation et l’éthique, des canaux d’expression et de diffusion. Car, attention !!! Si certains acteurs de la pornographie en quête de visibilité devraient décider de se produire en plein jour à travers un spectacle grand public avec des artistes d’autres genres venant de tous horizons, on se demande bien ce à quoi cela pourrait ressembler. Nous reconnaissons le talent de certains artistes, mais le contenu de leur art nous impose des restrictions quant aux canaux de diffusion. Il est beau d’innover, de sortir du commun, d’aller à la perversité comme on le constate aujourd’hui, mais la grande question est de savoir sur quelle durée cela pourrait tenir. S’il y a quelque chose de très important à retenir, c’est que tout le monde peut se faire du buzz, mais l’autre question est de savoir pour quelle célébrité ?
La triste ou la bonne ???
Avec le couteau à double tranchant que constituent les réseaux sociaux, nous devrions nous méfier davantage. Il suffirait de se mettre nu au bord d’une rue ou s’associer à celui ou celle qui le fait pour que son image fasse le tour du monde. Excusez de peu, nous sommes en Afrique et donc en famille de pudeur, chacun de nos actes doit nous faire penser à nos proches et à notre progéniture. Quand il y a des gens qui vous soutiennent lorsque vous vous déshabillez en public, prière leur demander de faire pareil ou de vous accompagner les prochaines fois et là, vous saurez qui sont vos vrais amis. Quand l’effet de surprise négative s’épuise, vous devenez un condamné écarté… Ceci reste vérifiable dans tous les secteurs et sans exception. Pour bien de jeunes aujourd’hui, il faut chanter sexe pour avoir le succès, il y en a encore en studio qui arrivent… Mais le temps nous dira le reste.
Gildas LANTONKPODE

21-07-2017, La rédaction


CHRONIQUES

Editorial : A vos plaques…Partez !
15-11-2018, Angelo DOSSOUMOU
L’axiome est sans équivoque. Qui veut rouler à moto, doit avoir sa plaque d’immatriculation. Défaut longtemps toléré au Bénin, mais défaut bientôt (...) Lire  

En vérité : Transport en commun : le grand (...)
15-11-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : 176 milliards du SNU !
13-11-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Zoom sur le budget 2019
13-11-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Du mieux pour les pompiers (...)
8-11-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Les Epes à la barre
8-11-2018, Moïse DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE

Editorial : A vos plaques…Partez !
15-11-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : 176 milliards du SNU !
13-11-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Zoom sur le budget 2019
13-11-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Du mieux pour les pompiers !
8-11-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Les Epes à la barre
8-11-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : A vous de jouer jeunes !
7-11-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Un pas vers l’Arch !
6-11-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Le cas Houndété
6-11-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : La réplique de l’opposition
5-11-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Le pressant appel de l’Eglise
31-10-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : L’eau qui sauve les Collines !
31-10-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Fmi-Bénin, logique intacte !
30-10-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Le couple bénino-nigérian
25-10-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Enfin, que ça démarre !
25-10-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Formalités express au Pcj !
24-10-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Vivement les travaux !
22-10-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Appui diplomatique pour Pag !
22-10-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Médiateur : acte 3 ou stop ?
18-10-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Encore Biya, bêtise continuelle !
18-10-2018, Angelo DOSSOUMOU


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 1500

Dr Martial Ayenon à propos de l’antibiorésistance « Il existe 5 (...)
16-10-2018, Moïse DOSSOUMOU
Très utiles pour lutter contre les bactéries responsables des infections, les antibiotiques ont aussi des limites. En (...)  

Réformes politiques, institutionnelles et économiques : Talon (...)
28-08-2018, Angelo DOSSOUMOU
« Demain, il fera beau… ! ». Cette chanson a bercé et continue de bercer l’enfance d’une bonne génération d’Africains et (...)  

Regain d’activités politiques des Cauris : Les Fcbe refusent de (...)
21-08-2017, Arnaud DOUMANHOUN
Curieuse façon de jaser, d’aller de hameau en hameau pour perturber la tranquillité des citoyens, de jouer les leaders (...)  

Election du 2e secrétaire parlementaire : Le vote en faveur de (...)
26-05-2016, Arnaud DOUMANHOUN
La Renaissance du Bénin (Rb) a voté dans sa majorité pour le candidat du Nouveau départ, soit 6 députés sur les 7 que (...)