Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Editorial : A vos plaques…Partez !

L’axiome est sans équivoque. Qui veut rouler à moto, doit avoir sa plaque d’immatriculation. Défaut longtemps toléré au Bénin, mais défaut bientôt réprimé. En effet, le 1er Décembre n’est plus loin et le moratoire de trois mois tire vers sa fin. J’imagine, pour ceux qui, pour diverses raisons, n’ont pas encore régularisé la situation de leur moto, c’est l’angoisse. Evidemment, cette fois-ci, tous redoutent l’échéance longtemps repoussée. Et pour cause, le gouvernement a fait de son mieux pour que les retardataires n’aient pas de prétextes. Il n’empêche que, dans la circulation, ils sont encore très nombreux, ces usagers qui n’ont toujours pas pris la peine de se conformer à la règle. Négligence, désobéissance ou finances en souffrance, ce qui est sûr, le 1er Décembre s’approche pour donner le top à une nouvelle et meilleure gouvernance en ce qui concerne l’identification des motos.
Du moins, après cette date, ce serait la traque. Et gare aux motocyclistes qui, jusqu’ici, feignent d’oublier que depuis la fin du mois d’août, un moratoire est en cours. Mais là, il reste exactement deux semaines et s’ils ne veulent pas vivre le stress d’être des proies faciles pour la Police, alors, qu’ils entrent dans les rangs et se fassent délivrer et placer au plus vite, leur ‘‘Plaque libérateur’’. Somme toute, c’est la seule solution qui vaille. Sinon, avec la reprise certaine des opérations de contrôle après les trois mois de grâce, ils seront tout simplement privés de circulation et, ils ne pourront s’en prendre qu’à eux-mêmes.
Partant de ce fait, le gouvernement qui, au mois d’août, était resté attentif aux plaintes des populations et avait œuvré au report de la répression est désormais contraint de passer à l’essentiel. D’ailleurs, c’est un secret de polichinelle qu’un système informatisé d’immatriculation participe du renforcement des mesures de sécurité. Et, ce n’est pas un hasard, si généralement, ce sont sur des motos volées que les braqueurs opèrent. Avec l’absence d’indices tangibles, facilement, ils disparaissent dans la nature. Par ailleurs, les plaques d’immatriculation peuvent s’avérer utiles dans les cas d’accident. Déjà, pour l’identification et ensuite, quand il s’agira de les assurer. En somme, c’est une mesure salutaire et, ce serait vraiment bête de se dresser contre le progrès encore que les premiers bénéficiaires ne sont que les citoyens honnêtes et respectueux du code de la route.
En définitive, dans deux semaines, on pourra apprécier si le ministre de l’intérieur, Sacca Lafia avait raison de compter sur l’esprit patriotique et civique de ses compatriotes en leur accordant un moratoire de trois mois. Maintenant, s’ils donnent raison au Dgpr, Nazaire Hounnonkpè et à ses éléments, ils se feront le plaisir de leur rappeler leur devoir. Car, nul n’est au-dessus de la loi, et s’il faut sévir pour plus de quiétude, ce ne serait que justice.

15-11-2018, Angelo DOSSOUMOU


CHRONIQUES

En toute sincérit : Statut WhatsApp !
14-12-2018, Naguib ALAGBE
A quoi ça sert ? Telle était la question. Et, tous furent pris de court, cherchant en vain. Pourtant, chacun en usait et en abusait. Et si on (...) Lire  

En vérité : Le combat contre la saleté
13-12-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Que mijote l’opposition ?
12-12-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Progressistes et républicains : les (...)
11-12-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Hélas…encore Lassa !
10-12-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Bloc républicain : une réalité
10-12-2018, Moïse DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE

En toute sincérit : Statut WhatsApp !
14-12-2018, Naguib ALAGBE
En vérité : Le combat contre la saleté
13-12-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Que mijote l’opposition ?
12-12-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Hélas…encore Lassa !
10-12-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Les vacataires sur la sellette
6-12-2018, Moïse DOSSOUMOU
Tribune verte : Adieu sublimes lacs !
6-12-2018, Fulbert ADJIMEHOSSOU
En vérité : Talon change les paradigmes
5-12-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : L’Estonie pour plus de Tic !
4-12-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Il s’appelait Gaston Azoua
4-12-2018, Moïse DOSSOUMOU
En toute sincérit : Femme 3C
3-12-2018, La rédaction
Editorial : Epouvantail IRM !
3-12-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Silence, Mètonou arrive !
27-11-2018, Angelo DOSSOUMOU
C’est le temps des derniers réglages.
26-11-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Cap sur le sport
21-11-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Une taxe pour booster le sport !
21-11-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Insécurité, période cruciale !
21-11-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : A vos plaques…Partez !
15-11-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : 176 milliards du SNU !
13-11-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Zoom sur le budget 2019
13-11-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Du mieux pour les pompiers !
8-11-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Les Epes à la barre
8-11-2018, Moïse DOSSOUMOU


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 1530

Dr Martial Ayenon à propos de l’antibiorésistance « Il existe 5 (...)
16-10-2018, Moïse DOSSOUMOU
Très utiles pour lutter contre les bactéries responsables des infections, les antibiotiques ont aussi des limites. En (...)  

Réformes politiques, institutionnelles et économiques : Talon (...)
28-08-2018, Angelo DOSSOUMOU
« Demain, il fera beau… ! ». Cette chanson a bercé et continue de bercer l’enfance d’une bonne génération d’Africains et (...)  

Regain d’activités politiques des Cauris : Les Fcbe refusent de (...)
21-08-2017, Arnaud DOUMANHOUN
Curieuse façon de jaser, d’aller de hameau en hameau pour perturber la tranquillité des citoyens, de jouer les leaders (...)  

Election du 2e secrétaire parlementaire : Le vote en faveur de (...)
26-05-2016, Arnaud DOUMANHOUN
La Renaissance du Bénin (Rb) a voté dans sa majorité pour le candidat du Nouveau départ, soit 6 députés sur les 7 que (...)