Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Editorial : Chirurgiens-dentistes édentés !

Le mal est profond. La plaie béante et très béante. Infectée jusqu’à la moelle épinière après un saupoudrage de formation, la puanteur du niveau technique de nos étudiants en odontostomatologie a envahi l’espace et dépasse désormais nos frontières. Poliment rejetés par l’Université Houphouët-Boigny d’Abidjan pour carence difficilement corrigible, nos futurs chirurgiens-dentistes nous donnent la preuve d’une formation mal pensée et totalement bâclée. Jadis, à l’extérieur, la formation des étudiants béninois ne souffrait d’aucune ambiguïté. Mais, dès lors que la politique et les intérêts personnels ont éclipsé le bon sens, les écoles et les filières, sans aucune disposition, ont poussé comme des champignons.
Depuis 2011 donc, le gouvernement défunt a, sur papier, doté la Fss d’une unité de formation et de recherche en odontostomatologie. Seulement, là où le bât blesse, c’est qu’il n’y avait pas d’enseignant de rang magistral dans le domaine et de clinique universitaire appropriée pour le stage des étudiants. Pis, le seul laboratoire disponible est sous équipé et les activités académiques mal coordonnées. Jetés dans cette mare boueuse, nos étudiants n’avaient aucune chance de s’en sortir chirurgiens-dentistes qualifiés. Malheureusement, la triste expérience a longtemps duré. Il est donc clair que des décideurs se sont amusés avec l’avenir de toute une génération d’étudiants qui sont tombés dans un traquenard. Et cela n’a pas un autre nom qu’un crime.
Dans un tel contexte, appelée à la rescousse, pour livrer une bataille perdue d’avance, l’Université d’Abidjan ne pouvait que décliner l’offre. Evidemment, redresser un bois sec n’est pas une mince affaire. Au mieux, il faut le casser et l’utiliser à d’autres fins. C’est dire que dans l’espoir de compléter leur formation dans d’autres universités de la sous-région, il serait préférable de revoir complètement nos ambitions à la baisse.
Car, ne nous le cachons pas, tout est faussé depuis la base et, aujourd’hui, il n’y a presque rien à tirer de nos fameux étudiants à la recherche d’une bouée de sauvetage. Selon les normes internationales, ils sont bons pour reprendre leur formation à zéro. C’est sûr, quelques mois de mise à niveau ne remplacent pas un cursus de formation. Alors, malgré toute sa bonne volonté, le gouvernement Talon ne peut plus aider à corriger les tares accumulées durant plusieurs années. Mais, il a eu le mérite de comprendre et de sauver des mains de futurs chirurgiens-dentistes sortis du moule de la précipitation et du populisme, les nombreux patients qui auraient pu leur servir de cobayes. Autrement, ç’aurait été tout simplement la catastrophe.
A présent, s’il y en a encore qui en doutent, les étudiants en odontostomatologie nous donnent la preuve que leurs anciens pseudo-bienfaiteurs n’étaient en fait que leurs bourreaux. A la vérité, sans une rigueur de tous les instants et un détachement total, il est impossible de gouverner le Bénin avec lucidité. On sait depuis quelques jours que des étudiants appelés à travailler sur l’homme en ramassent les pots cassés. Et je ne veux pas imaginer ce qu’il en est des autres filières. Pourtant, il s’agit de formation et de l’avenir d’un pays, et qui badine avec, je n’ose pas dire malheur à lui !

28-08-2018, Angelo DOSSOUMOU


CHRONIQUES

Editorial : 176 milliards du SNU !
13-11-2018, Angelo DOSSOUMOU
Un Plan cadre pour l’assistance au développement (Pnuad) concocté selon une approche participative, inclusive, et même validé en Conseil des (...) Lire  

En vérité : Zoom sur le budget 2019
13-11-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Du mieux pour les pompiers (...)
8-11-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Les Epes à la barre
8-11-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Intérim en détresse à Cotonou (...)
7-11-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : A vous de jouer jeunes !
7-11-2018, Moïse DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE

Editorial : 176 milliards du SNU !
13-11-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Zoom sur le budget 2019
13-11-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Du mieux pour les pompiers !
8-11-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Les Epes à la barre
8-11-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : A vous de jouer jeunes !
7-11-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Un pas vers l’Arch !
6-11-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Le cas Houndété
6-11-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : La réplique de l’opposition
5-11-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Le pressant appel de l’Eglise
31-10-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : L’eau qui sauve les Collines !
31-10-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Fmi-Bénin, logique intacte !
30-10-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Le couple bénino-nigérian
25-10-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Enfin, que ça démarre !
25-10-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Formalités express au Pcj !
24-10-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Vivement les travaux !
22-10-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Appui diplomatique pour Pag !
22-10-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Médiateur : acte 3 ou stop ?
18-10-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Encore Biya, bêtise continuelle !
18-10-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Un plus pour l’état civil !
15-10-2018, Angelo DOSSOUMOU


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 1500

Dr Martial Ayenon à propos de l’antibiorésistance « Il existe 5 (...)
16-10-2018, Moïse DOSSOUMOU
Très utiles pour lutter contre les bactéries responsables des infections, les antibiotiques ont aussi des limites. En (...)  

Réformes politiques, institutionnelles et économiques : Talon (...)
28-08-2018, Angelo DOSSOUMOU
« Demain, il fera beau… ! ». Cette chanson a bercé et continue de bercer l’enfance d’une bonne génération d’Africains et (...)  

Regain d’activités politiques des Cauris : Les Fcbe refusent de (...)
21-08-2017, Arnaud DOUMANHOUN
Curieuse façon de jaser, d’aller de hameau en hameau pour perturber la tranquillité des citoyens, de jouer les leaders (...)  

Election du 2e secrétaire parlementaire : Le vote en faveur de (...)
26-05-2016, Arnaud DOUMANHOUN
La Renaissance du Bénin (Rb) a voté dans sa majorité pour le candidat du Nouveau départ, soit 6 députés sur les 7 que (...)