Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Editorial : Enfin, que ça démarre !

Annoncé, reporté et reprogrammé, le lancement du championnat d’élite de football au Bénin, à moins d’un nouveau cataclysme, tient enfin son jour. Après le mauvais réglage à l’allumage d’il y a un mois, ce samedi à Parakou, les Buffles du Borgou, champions la saison passée, entament la défense de leur titre face à l’Aspac. Au-delà de l’affiche et du calendrier de la première journée déjà disponible, l’essentiel est le retour et la continuité des fêtes footballistiques dans nos stades. Après l’euphorie de la victoire des Ecureuils face aux Fennecs d’Algérie, c’est donc l’heure de la descente sur terre, pour remettre les choses à l’endroit en vue d’autres exploits plus éclatants. Et cet élan gagnant, il faut le fructifier avec un championnat qui gagne en professionnalisme et qui permet à l’équipe nationale d’être renforcée par des talents locaux.
Mais avant l’entame de ce qui doit être un Nouveau départ pour le football béninois, on peut d’ores et déjà se féliciter qu’un sponsor ait son nom associé à la Ligue 1. A priori, avec ce mariage, la Fbf devrait être plus ou moins soulagée dans son rôle d’accompagner les différentes équipes engagées. Au total, pour se lancer dans la course de ce premier championnat de l’ère de Chacus, ils sont 19 équipes sur la ligne de départ. Maintenant, entendons-nous pour qu’au cours de ce championnat très attendu, le ballon roule effectivement pour tous les joueurs sur la pelouse. Sans ça, des victoires comme celle face à l’Algérie ne seront que l’arbre qui cache la forêt.
D’ailleurs, s’il est bien beau que le championnat reprenne dès ce samedi, l’objectif à atteindre est qu’il gagne en crédibilité au fil des années. Dans cette optique, sans relâche, les dirigeants doivent œuvrer à ce que tous les ingrédients qui concourent à solidifier la pratique du football au Bénin soient réunis. Ainsi, mieux que les classes sportives, qu’ils travaillent à l’émergence des centres de formation de référence. Certainement qu’ils s’extasient devant l’Institut national de football de Clairefontaine. Mais si ailleurs, l’ambition a pu se matérialiser et a produit des résultats formidables, c’est sûr qu’au Bénin, avec la même envie, on peut en faire autant.
Cependant, qu’ils n’oublient pas qu’à ce niveau aussi, il faut des championnats des catégories d’âges et une Direction technique nationale pour le suivi et la détection. Sinon, un championnat de Ligue 1, sans tout le reste, c’est comme construire un château sur du sable. Très vite, il s’écroulera et de zéro, il faut encore repartir. Alors, ce championnat qui démarre ce samedi en appelle d’autres, et surtout de sérieuses organisations tout autour.
En fin de compte, le football bien pensé aujourd’hui, c’est une industrie qui brasse des milliards. Et donc, le défi à relever par la Fbf avec l’appui des pouvoirs publics, c’est de relancer une machine à produire des emplois. Cela suppose du beau jeu, des stars qui accrochent, des sponsors qui se bousculent et le public qui prend du plaisir. Autrement, ce serait, comme par le passé, du saupoudrage. Et de ça, les amoureux du cuir rond n’en veulent plus.

25-10-2018, Angelo DOSSOUMOU


CHRONIQUES

En vérité : La loi, rien que la loi
20-02-2019, Moïse DOSSOUMOU
Ils l’ont tous réclamé. Pendant des années, ils n’ont pas levé le petit doigt pour apporter les corrections nécessaires. Députés pour la plupart, ils (...) Lire  

Editorial : Moteur neuf pour l’éducation (...)
20-02-2019, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Ganvié, de l’ombre à la lumière
19-02-2019, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Energie : Prestation tendance (...)
19-02-2019, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Semaine décisive pour les candidats
18-02-2019, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Sourire XXL chez les fonctionnaires
14-02-2019, Moïse DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE

En vérité : La loi, rien que la loi
20-02-2019, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Moteur neuf pour l’éducation !
20-02-2019, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Energie : Prestation tendance !
19-02-2019, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Au secours de l’état civil !
14-02-2019, Angelo DOSSOUMOU
CHAMBRE DE PASSE : ON PASSE OU PAS ?
14-02-2019, La rédaction
En vérité : L’article 242 selon la Cena
13-02-2019, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Un pas vers l’identité !
13-02-2019, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Tous logés à la même enseigne
12-02-2019, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Le faux a la peau dure !
12-02-2019, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Les leçons d’un procès
11-02-2019, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Champ libre pour l’agriculture !
11-02-2019, Angelo DOSSOUMOU
JALOUSIE MALADIVE AU MASCULIN
8-02-2019, La rédaction
En vérité : Bonne nouvelle pour le Hadj
7-02-2019, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Bénin, modèle de l’Uemoa
6-02-2019, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Pactole pour femme autonome !
5-02-2019, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : L’ultimatum de la Cour
4-02-2019, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Fin de mandat du Cos
30-01-2019, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Défense anti-corruption !
29-01-2019, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Le quitus salvateur
29-01-2019, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Le bel exemple de Nago
28-01-2019, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Du social avec le foncier !
28-01-2019, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Pour ou contre les réformes ?
23-01-2019, Moïse DOSSOUMOU


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 1560

Dr Martial Ayenon à propos de l’antibiorésistance « Il existe 5 (...)
16-10-2018, Moïse DOSSOUMOU
Très utiles pour lutter contre les bactéries responsables des infections, les antibiotiques ont aussi des limites. En (...)  

Réformes politiques, institutionnelles et économiques : Talon (...)
28-08-2018, Angelo DOSSOUMOU
« Demain, il fera beau… ! ». Cette chanson a bercé et continue de bercer l’enfance d’une bonne génération d’Africains et (...)  

Regain d’activités politiques des Cauris : Les Fcbe refusent de (...)
21-08-2017, Arnaud DOUMANHOUN
Curieuse façon de jaser, d’aller de hameau en hameau pour perturber la tranquillité des citoyens, de jouer les leaders (...)  

Election du 2e secrétaire parlementaire : Le vote en faveur de (...)
26-05-2016, Arnaud DOUMANHOUN
La Renaissance du Bénin (Rb) a voté dans sa majorité pour le candidat du Nouveau départ, soit 6 députés sur les 7 que (...)