Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Editorial : La thérapie Houngbédji

C’est la nouvelle mode à l’Assemblée nationale. Les séminaires parlementaires d’appropriation des projets et propositions de lois s’organisent à un rythme accéléré. En prenant pour la troisième fois les rênes de cette institution de contre-pouvoir en mai 2015, Adrien Houngbédji avait promis placer sa présidence sous un sceau particulier. Maintenant, c’est chose faite. Dans sa volonté d’inciter ses pairs à doter le pays de textes de lois suffisamment mûris, le président de l’Assemblée nationale et le bureau de la 7ème législature ont fait l’option des séminaires parlementaires d’appropriation des projets et propositions de lois. En partenariat avec les ministères sectoriels, le parlement s’évertue à organiser des retraites périodiques à l’intention des élus du peuple. Le combat contre les votes expéditifs ou hasardeux de certains députés a ainsi été enclenché.
Le top a été donné en février 2017 à Dassa. L’étude de 12 propositions de lois était à l’ordre du jour. Il s’agissait entre autres de la proposition de loi portant code numérique en République du Bénin, la proposition de loi portant identification des personnes physiques en République du Bénin, la proposition de loi relative au renseignement en République du Bénin. Quelques jours plus tard, les députés se sont à nouveau donnés rendez-vous, cette fois-ci à Agoué dans la commune de Grand-Popo pour le même exercice. Le plat de résistance de cette deuxième retraite était d’intensifier la réflexion sur l’amélioration du taux de représentativité des femmes qui est seulement de 8% à l’Assemblée nationale. L’objectif visé était de trouver les voies et moyens pour améliorer ce taux afin que les femmes aient davantage voix au chapitre dans les débats parlementaires.
C’est Adrien Houngbédji en personne qui a exposé les motifs de ces rencontres qui se déroulent hors du cadre du palais des gouverneurs. A Dassa, en février 2017, il disait en substance : « Le temps est révolu où, pour voter un texte ou une loi, le député regardait à droite, regardait à gauche, regardait derrière pour s’assurer que tout le monde vote dans le même sens que lui, et lève la main. Non, aujourd’hui, c’est fini. Le député qui vient à l’hémicycle pour voter un texte, vient en connaissance de cause parce qu’il s’est approprié ce texte, parce qu’il y a déjà travaillé en séminaire ou en atelier, parce qu’il sait le sens du vote qu’il va émettre... Je crois que c’est l’un des grands acquis de notre législature… ». On comprend dès lors la nouvelle dynamique en cours au parlement. Mais, il y a hélas, un important défi qui reste à être relevé.
Au tout début de la 7ème législature, le président de l’Assemblée nationale se plaignait du retard et de l’absence de ses pairs. Ce fait préoccupant est également observé lors des retraites parlementaires où après l’engouement du départ, un désintérêt est noté. L’assiduité et la régularité des élus du peuple aux retraites parlementaires faciliteront la bonne marche des travaux en commission qui débouchent en plénière sur l’étude et le vote des projets et propositions de lois. Le bureau de la 7ème législature a trouvé le moyen de rehausser le niveau de la production législative. Il lui reste à s’attaquer à un autre front : celui de susciter l’intérêt constant des élus du peuple pour les travaux préparatoires qui donnent naissance aux lois. C’est un défi pressant auquel Adrien Houngbédji et son équipe ne sauraient se dérober.

7-08-2017, Moïse DOSSOUMOU


CHRONIQUES

Editorial : 176 milliards du SNU !
13-11-2018, Angelo DOSSOUMOU
Un Plan cadre pour l’assistance au développement (Pnuad) concocté selon une approche participative, inclusive, et même validé en Conseil des (...) Lire  

En vérité : Zoom sur le budget 2019
13-11-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Du mieux pour les pompiers (...)
8-11-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Les Epes à la barre
8-11-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Intérim en détresse à Cotonou (...)
7-11-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : A vous de jouer jeunes !
7-11-2018, Moïse DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE

Editorial : 176 milliards du SNU !
13-11-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Zoom sur le budget 2019
13-11-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Du mieux pour les pompiers !
8-11-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Les Epes à la barre
8-11-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : A vous de jouer jeunes !
7-11-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Un pas vers l’Arch !
6-11-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Le cas Houndété
6-11-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : La réplique de l’opposition
5-11-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Le pressant appel de l’Eglise
31-10-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : L’eau qui sauve les Collines !
31-10-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Fmi-Bénin, logique intacte !
30-10-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Le couple bénino-nigérian
25-10-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Enfin, que ça démarre !
25-10-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Formalités express au Pcj !
24-10-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Vivement les travaux !
22-10-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Appui diplomatique pour Pag !
22-10-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Médiateur : acte 3 ou stop ?
18-10-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Encore Biya, bêtise continuelle !
18-10-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Un plus pour l’état civil !
15-10-2018, Angelo DOSSOUMOU


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 1500

Dr Martial Ayenon à propos de l’antibiorésistance « Il existe 5 (...)
16-10-2018, Moïse DOSSOUMOU
Très utiles pour lutter contre les bactéries responsables des infections, les antibiotiques ont aussi des limites. En (...)  

Réformes politiques, institutionnelles et économiques : Talon (...)
28-08-2018, Angelo DOSSOUMOU
« Demain, il fera beau… ! ». Cette chanson a bercé et continue de bercer l’enfance d’une bonne génération d’Africains et (...)  

Regain d’activités politiques des Cauris : Les Fcbe refusent de (...)
21-08-2017, Arnaud DOUMANHOUN
Curieuse façon de jaser, d’aller de hameau en hameau pour perturber la tranquillité des citoyens, de jouer les leaders (...)  

Election du 2e secrétaire parlementaire : Le vote en faveur de (...)
26-05-2016, Arnaud DOUMANHOUN
La Renaissance du Bénin (Rb) a voté dans sa majorité pour le candidat du Nouveau départ, soit 6 députés sur les 7 que (...)