Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Editorial : Une lueur d’espoir pour les jeunes

La jeunesse béninoise bouge. Et Aurélie Adam Soulé Zoumarou, ministre de l’économie numérique et de la communication, jeune elle aussi, a choisi de bouger avec elle. Du 14 au 18 mai dernier, elle était aux côtés des jeunes. Ceux parmi eux qui n’ont pas cédé à la fatalité et qui se battent au quotidien pour obtenir une place au soleil ont reçu la visite de la ministre. Au total, sept start up béninoises intervenant dans le domaine de l’innovation numérique ont obtenu les faveurs de l’autorité ministérielle. Toutes créées par des jeunes désireux d’apporter des solutions nouvelles et rapides aux populations dans leurs secteurs d’activités respectives, ces start up font souvent dans le calme et la discrétion leur petit bonhomme de chemin. Il a fallu cette action d’éclat de Aurélie Adam Soulé Zoumarou pour les révéler un peu plus au public béninois qui ne manque pas de solliciter leurs services.
Mieux connaître leurs produits et services, s’imprégner de leurs difficultés afin d’initier des actions concrètes à mettre en œuvre pour assurer la prospérité de ces entreprises, tel est l’objectif poursuivi par la ministre qui, à pas de charges, a séjourné dans les locaux de Open SI, ZE’Xpress, Kea Medicals Pharmaceutics & Technologies, Exportunity, Right Com, Odjala et Bénin Fintech. Tour à tour, les promoteurs de ces start-up et leurs équipes ont exposé à la délégation ministérielle l’essentiel de leurs activités. La mise en place d’un service numérique pour accompagner les populations dans la planification et la réalisation de leurs courses au quotidien ; la conception de logiciels permettant des solutions personnalisées pour améliorer la gestion de la clientèle, la proposition des solutions de gestion des finances digitales afin de faciliter l’inclusion financière ; la spécialisation dans le e-commerce ; la conception d’une application dénommée "identité médicale universelle" pour avoir l’historique médicale du patient, des informations sur ses maladies chroniques, ses allergies et les personnes à contacter en cas de force majeure, sont quelques unes des solutions mises à la disposition du public par ces jeunes entrepreneurs.
L’action du ministre est d’autant plus intéressante qu’elle est partie à la rencontre des jeunes valeureux. La plupart du temps, c’est le contraire qui se passe. Les pouvoirs publics ont l’habitude de regarder de haut la jeunesse qui initie des activités pour se tirer d’affaire. Lorsque les jeunes sont au chômage ou sous-employés, les discours des politiques tendent à les caresser dans le sens du poil. Des promesses mirobolantes de créations d’emplois leur sont souvent faites. Manipulés à souhait à des fins politiciennes, de nombreux diplômés en quête d’un avenir radieux finissent hélas dans l’amertume et la précarité. Ceux qui sont aux commandes des politiques publiques, au lieu de les promouvoir, leur font ombrage. Lorsque dans ce contexte pénible, une poignée d’audacieux osent braver les obstacles pour se révéler et s’accomplir, le bon sens recommande qu’ils soient accompagnés dans leurs initiatives de création de la richesse.
Au terme de sa tournée, la ministre a promis œuvrer pour apporter des solutions aux problèmes soulevés par ces jeunes entrepreneurs. Pourvu qu’elle tienne parole. C’est la moindre des choses qu’elle puisse faire à ces citoyens résolument engagés contre la pauvreté et la fatalité. Tous les jeunes ne sont pas des paresseux ou des férus du gain facile. Lorsqu’ils sont identifiés comme tels, il faut pouvoir leur apporter l’appui ou les facilités nécessaires pour faire prospérer leurs business. Lorsque leurs activités prendront de l’ampleur, la communauté nationale bénéficiera des retombées en termes d’emplois et de recettes fiscales. Ces jeunes qui osent sont des modèles pour leurs pairs qui se laissent aller à la conjoncture sans prendre la peine de se tirer d’affaire par eux-mêmes. Une nouvelle tournée dans d’autres start up est prévue dans un trimestre. Pourvu que tout cela ne soit pas vain.

23-05-2018, Moïse DOSSOUMOU


CHRONIQUES

Editorial : A vos plaques…Partez !
15-11-2018, Angelo DOSSOUMOU
L’axiome est sans équivoque. Qui veut rouler à moto, doit avoir sa plaque d’immatriculation. Défaut longtemps toléré au Bénin, mais défaut bientôt (...) Lire  

En vérité : Transport en commun : le grand (...)
15-11-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : 176 milliards du SNU !
13-11-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Zoom sur le budget 2019
13-11-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Du mieux pour les pompiers (...)
8-11-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Les Epes à la barre
8-11-2018, Moïse DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE

Editorial : A vos plaques…Partez !
15-11-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : 176 milliards du SNU !
13-11-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Zoom sur le budget 2019
13-11-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Du mieux pour les pompiers !
8-11-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Les Epes à la barre
8-11-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : A vous de jouer jeunes !
7-11-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Un pas vers l’Arch !
6-11-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Le cas Houndété
6-11-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : La réplique de l’opposition
5-11-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Le pressant appel de l’Eglise
31-10-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : L’eau qui sauve les Collines !
31-10-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Fmi-Bénin, logique intacte !
30-10-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Le couple bénino-nigérian
25-10-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Enfin, que ça démarre !
25-10-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Formalités express au Pcj !
24-10-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Vivement les travaux !
22-10-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Appui diplomatique pour Pag !
22-10-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Médiateur : acte 3 ou stop ?
18-10-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Encore Biya, bêtise continuelle !
18-10-2018, Angelo DOSSOUMOU


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 1500

Dr Martial Ayenon à propos de l’antibiorésistance « Il existe 5 (...)
16-10-2018, Moïse DOSSOUMOU
Très utiles pour lutter contre les bactéries responsables des infections, les antibiotiques ont aussi des limites. En (...)  

Réformes politiques, institutionnelles et économiques : Talon (...)
28-08-2018, Angelo DOSSOUMOU
« Demain, il fera beau… ! ». Cette chanson a bercé et continue de bercer l’enfance d’une bonne génération d’Africains et (...)  

Regain d’activités politiques des Cauris : Les Fcbe refusent de (...)
21-08-2017, Arnaud DOUMANHOUN
Curieuse façon de jaser, d’aller de hameau en hameau pour perturber la tranquillité des citoyens, de jouer les leaders (...)  

Election du 2e secrétaire parlementaire : Le vote en faveur de (...)
26-05-2016, Arnaud DOUMANHOUN
La Renaissance du Bénin (Rb) a voté dans sa majorité pour le candidat du Nouveau départ, soit 6 députés sur les 7 que (...)