Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Editorial : Wemexwe, de la fête au développement

Plus de peur que de mal. La 9ème édition de la fête identitaire Wemexwe a tenu toutes ses promesses. Dimanche dernier à Adjohoun, c’était l’apothéose. Les fils et filles de la vallée de l’Ouémé ont répondu massivement présents à l’appel de la coordination générale de ce creuset placé sous le leadership et la responsabilité de Antoine Bonou. C’est donc dans une grande ferveur et une liesse populaire que les Wémènou et leurs invités, venus des quatre coins du pays et même d’ailleurs, ont communié. La messe du dimanche dernier et les agapes qui ont suivi ont clôturé de fort belle manière ces retrouvailles qui rentrent ainsi dans les annales de l’histoire. Wemexwe 2018, c’est désormais du passé. Mais avant d’en arriver à cette étape ultime, il a fallu vaincre les démons du passé. Et ça, ce n’était pas gagné d’avance.
L’année écoulée, précisément en janvier 2017, les ressortissants de cette vallée s’étaient donné rendez-vous à Dangbo. Après plusieurs mois de préparatifs et de sacrifices divers, la fête n’a pu avoir lieu, à la grande désolation de tous. Par une ordonnance, le tribunal de première instance de Porto-Novo a interdit la tenue de cette manifestation qui draine des milliers de personnes au motif de troubles à l’ordre public. En effet, suite à des frictions exacerbées au grand jour et redoutant que cette tension ambiante occasionne des affrontements, le tribunal a cru devoir enterrer les espoirs des organisateurs. « La loi est dure, mais c’est la loi », dit-on. Après avoir accusé le coup et animés d’une volonté farouche de poursuivre la belle aventure, Antoine Bonou et les membres de la coordination générale se sont remis à la tâche. Cette année, ce fut un succès éclatant.
Grâce à cette dynamique en cours dans la vallée de l’Ouémé depuis bientôt une décennie, les populations connaissent un certain soulagement dans leur quotidien. Les ressources générées par la vente du tissu confectionné chaque année pour ces retrouvailles servent à la réalisation de certaines infrastructures sociocommunautaires, en l’occurrence des modules de salles de classe. Dangbo, Adjohoun, Bonou, et Aguégués qui sont les quatre communes de la vallée ont déjà toutes bénéficié de cet investissement. A cela s’ajoutent l’ouverture et la réfection des voies, l’appui constant aux équipes sportives et aux groupements de femmes spécialisées dans l’agriculture et la transformation des produits issus du travail de la terre. Les dons en équipements pour les centres de santé et la promotion des artistes talentueux de la vallée viennent compléter ce tableau à l’actif de la coordination générale. L’année prochaine, ce sera la 10ème édition et il sied après toutes ces années que la coordination aille plus loin.
La vallée de l’Ouémé située au Sud Est de la République du Bénin est la plus riche en Afrique après celle du Nil. La fertilité de son sol, son potentiel culturel, spirituel et touristique sont des atouts exceptionnels de ce territoire faiblement exploités. Les populations qui vivent dans ces contrées sont exposées en permanence à la pauvreté alors qu’elles ont une mine d’or à leur disposition. Les gouvernements successifs se sont simplement contentés des déclarations d’intention alors qu’il aurait fallu qu’un programme ambitieux et pertinent de l’exploitation de la vallée de l’Ouémé soit conçu et mis en œuvre. Puisque les pouvoirs publics traînent le pas, la coordination générale de Wemexwe pourrait à présent s’investir sur ce terrain en menant un lobbying puissant pour obliger les décideurs à prendre des initiatives tangibles et crédibles en vue du développement de la vallée. La fête c’est bien, le développement et l’épanouissement des citoyens, c’est encore mieux. Au-delà des réalisations antérieures, Wemexwe peut et doit maintenant œuvrer pour que les multiples richesses dont regorge la vallée soient exploitées et profitables à tous.

1er-03-2018, Moïse DOSSOUMOU


CHRONIQUES

Editorial : A vos plaques…Partez !
15-11-2018, Angelo DOSSOUMOU
L’axiome est sans équivoque. Qui veut rouler à moto, doit avoir sa plaque d’immatriculation. Défaut longtemps toléré au Bénin, mais défaut bientôt (...) Lire  

En vérité : Transport en commun : le grand (...)
15-11-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : 176 milliards du SNU !
13-11-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Zoom sur le budget 2019
13-11-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Du mieux pour les pompiers (...)
8-11-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Les Epes à la barre
8-11-2018, Moïse DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE

Editorial : A vos plaques…Partez !
15-11-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : 176 milliards du SNU !
13-11-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Zoom sur le budget 2019
13-11-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Du mieux pour les pompiers !
8-11-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Les Epes à la barre
8-11-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : A vous de jouer jeunes !
7-11-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Un pas vers l’Arch !
6-11-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Le cas Houndété
6-11-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : La réplique de l’opposition
5-11-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Le pressant appel de l’Eglise
31-10-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : L’eau qui sauve les Collines !
31-10-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Fmi-Bénin, logique intacte !
30-10-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Le couple bénino-nigérian
25-10-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Enfin, que ça démarre !
25-10-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Formalités express au Pcj !
24-10-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Vivement les travaux !
22-10-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Appui diplomatique pour Pag !
22-10-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Médiateur : acte 3 ou stop ?
18-10-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Encore Biya, bêtise continuelle !
18-10-2018, Angelo DOSSOUMOU


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 1500

Dr Martial Ayenon à propos de l’antibiorésistance « Il existe 5 (...)
16-10-2018, Moïse DOSSOUMOU
Très utiles pour lutter contre les bactéries responsables des infections, les antibiotiques ont aussi des limites. En (...)  

Réformes politiques, institutionnelles et économiques : Talon (...)
28-08-2018, Angelo DOSSOUMOU
« Demain, il fera beau… ! ». Cette chanson a bercé et continue de bercer l’enfance d’une bonne génération d’Africains et (...)  

Regain d’activités politiques des Cauris : Les Fcbe refusent de (...)
21-08-2017, Arnaud DOUMANHOUN
Curieuse façon de jaser, d’aller de hameau en hameau pour perturber la tranquillité des citoyens, de jouer les leaders (...)  

Election du 2e secrétaire parlementaire : Le vote en faveur de (...)
26-05-2016, Arnaud DOUMANHOUN
La Renaissance du Bénin (Rb) a voté dans sa majorité pour le candidat du Nouveau départ, soit 6 députés sur les 7 que (...)