Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


En vérité : Anvers, solution aux travers !

Au Port autonome de Cotonou, un nouveau vent souffle. Il souffle si fort que déjà, il a balayé la Dg Huguette Amoussou et fait place au règne de l’autorité portuaire d’Anvers. Mais, à peine installée que la nouvelle équipe dirigeante au Port autonome de Cotonou est au cœur d’une vive polémique. Et pour cause, la gestion déléguée à la tête du poumon de l’économie béninoise a du mal à passer. Bien qu’aux mains d’une expertise maritime d’envergure pour pallier les travers de nos cadres et surtout, pour optimiser la rentabilité, la solution gouvernementale suscite toujours des interrogations.
Malheureusement, si on en est là aujourd’hui, nos cadres ne peuvent s’en prendre qu’à eux-mêmes. C’est légitime qu’ils s’époumonent à critiquer le choix d’Anvers. Mais, j’aurais bien voulu qu’ils aient été, de tout temps, des chauvins par leur gestion. Avec eux, ils ont la technicité. Mais contre eux, leur management à controverse des sociétés d’Etat. Et, ça m’étonnerait que ça soit par pure fantaisie qu’en dix ans, le changement et la refondation aient consommé sept Dg au Port autonome de Cotonou.
Alors, s’il en a été souvent ainsi, persévérer dans l’erreur serait diabolique et ne pas trouver l’alchimie appropriée, une incapacité. D’ailleurs, quand un choix reste longtemps inopérant, ne pas essayer un autre, c’est faire preuve d’irresponsabilité.
Sinon, si toutes les précédentes gestions du Port autonome de Cotonou se passaient dans les règles de l’art, sérieusement, le recours au port d’Anvers ne serait pas le bienvenu. Hélas ! Quand des cadres nommés confondent allègrement le patrimoine public à leur bien privé ou que les compromissions prennent tout de suite le dessus, il serait incompréhensible qu’au sommet de l’Etat, la réaction, surtout à l’ère de la Rupture, ne soit prompte voire radicale. Quoiqu’on dise, nos sociétés publiques, à voir leur gouvernance, ont besoin d’électrochoc.
Conséquence, depuis le conseil des ministres du 20 Décembre 2017, la gestion déléguée du Port autonome de Cotonou était envisagée. Désormais, elle est effective, et assurément, à la fin de l’expérience avec le Port d’Anvers en 2021, libre à chacun d’aller à des comparaisons et de dire si oui ou non, l’atteinte des indicateurs de performances leur donne droit à un renouvellement de contrat.
Pour le moment, nous n’en sommes pas là. Mais, s’il s’avérait que l’expérience Anvers est productive, alors, je ne vois pas qui demanderait aux gouvernants de s’arrêter en si bon chemin. D’un autre point de vue, défendre l’intérêt général, c’est tout sauf ‘‘faire contre mauvaise fortune, bon cœur’’. Et comme qui n’avance pas recule, il fallait passer à autre chose.
Aujourd’hui, pour une gestion optimale du poumon de l’économie nationale, c’est le Port d’Anvers. Demain, si nos cadres n’y prennent pas garde, la délégation des autres sociétés d’Etat à des expertises étrangères suivra. Evidemment, tant que les mentalités ne changeront pas et que la mauvaise gestion régnera, aucun patriote digne du nom, ne trouvera rien à redire. Alors, avant de lancer la pierre à la Rupture, il serait judicieux de nous mirer et d’apprendre à nous débarrasser de nos souillures. Autrement, pour nos sociétés d’Etat mal gérées, Anvers et tout ce qui y ressemble auront toujours le feu vert !

9-04-2018, Angelo DOSSOUMOU


CHRONIQUES

Editorial : 176 milliards du SNU !
13-11-2018, Angelo DOSSOUMOU
Un Plan cadre pour l’assistance au développement (Pnuad) concocté selon une approche participative, inclusive, et même validé en Conseil des (...) Lire  

En vérité : Zoom sur le budget 2019
13-11-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Du mieux pour les pompiers (...)
8-11-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Les Epes à la barre
8-11-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Intérim en détresse à Cotonou (...)
7-11-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : A vous de jouer jeunes !
7-11-2018, Moïse DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE

Editorial : 176 milliards du SNU !
13-11-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Zoom sur le budget 2019
13-11-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Du mieux pour les pompiers !
8-11-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Les Epes à la barre
8-11-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : A vous de jouer jeunes !
7-11-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Un pas vers l’Arch !
6-11-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Le cas Houndété
6-11-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : La réplique de l’opposition
5-11-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Le pressant appel de l’Eglise
31-10-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : L’eau qui sauve les Collines !
31-10-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Fmi-Bénin, logique intacte !
30-10-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Le couple bénino-nigérian
25-10-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Enfin, que ça démarre !
25-10-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Formalités express au Pcj !
24-10-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Vivement les travaux !
22-10-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Appui diplomatique pour Pag !
22-10-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Médiateur : acte 3 ou stop ?
18-10-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Encore Biya, bêtise continuelle !
18-10-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Un plus pour l’état civil !
15-10-2018, Angelo DOSSOUMOU


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 1500

Dr Martial Ayenon à propos de l’antibiorésistance « Il existe 5 (...)
16-10-2018, Moïse DOSSOUMOU
Très utiles pour lutter contre les bactéries responsables des infections, les antibiotiques ont aussi des limites. En (...)  

Réformes politiques, institutionnelles et économiques : Talon (...)
28-08-2018, Angelo DOSSOUMOU
« Demain, il fera beau… ! ». Cette chanson a bercé et continue de bercer l’enfance d’une bonne génération d’Africains et (...)  

Regain d’activités politiques des Cauris : Les Fcbe refusent de (...)
21-08-2017, Arnaud DOUMANHOUN
Curieuse façon de jaser, d’aller de hameau en hameau pour perturber la tranquillité des citoyens, de jouer les leaders (...)  

Election du 2e secrétaire parlementaire : Le vote en faveur de (...)
26-05-2016, Arnaud DOUMANHOUN
La Renaissance du Bénin (Rb) a voté dans sa majorité pour le candidat du Nouveau départ, soit 6 députés sur les 7 que (...)