Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


En vérité : Du chemin pour la révolution verte !

Agriculture-Elevage-Pêche. Un axe vital pour l’économie nationale. Un ministre qui maîtrise du bout des doigts ces secteurs. Un chef de l’Etat qui ne demande qu’à en faire le principal levier de la création de richesse et d’emploi. A l’arrivée, deux ans de réformes et un engagement total de la Rupture pour le renouveau vert. Chiffres, statistiques et projections à l’appui, le ministre Gaston Dossouhoui a démontré, à l’occasion des deux ans de gouvernance du régime Talon, qu’au Bénin, le secteur primaire est en pleine transformation.
D’abord, pour une agriculture surtout de rente plus optimale, un nouveau dispositif administratif a vu le jour. Avec 7 pôles de développement agricole conduits par des Agences territoriales puis relayés par des Directions départementales pour des contrôles et l’application des règlements et normes, l’horizon vert s’est nettement dégagé. Ensuite, la bonne entente entre les différents acteurs du monde agricole est sanctionnée par un boom presqu’au niveau de toutes les filières.
Largement en tête, la production de l’or blanc est passée, en deux ans, du simple au triple. 266. 652 tonnes de coton pour la campagne 2015-2016. Juste après la libération de la filière des mains de l’Etat, les Béninois ont eu droit à une production record de 451.209 tonnes. Pour cette année, la projection est de plus 500 000 tonnes. Raison fondamentale, les réformes innovantes.
En plus, pour une meilleure productivité à l’hectare, non seulement, les engrais sont de qualité mais sont rendus disponibles à temps. Il ne faut pas aussi oublier la motivation des producteurs désormais assurés d’être payé sans avoir besoin de se lamenter.
En dehors de la filière locomotive qui devrait faciliter la capacité de l’endettement du Bénin, le développement de celle de l’anacarde, de l’ananas et du riz sont également une priorité du gouvernement. Là aussi, il est question de greffons, de semence adaptée, de réhabilitation de veilles plantations et d’extension de périmètre hydro agricole. Mais, le ministre Gaston Dossouhoui ne peut se satisfaire des deux ans d’actions menées en vue d’une révolution verte sans une véritable politique de transformation de nos matières premières sur place et un réel intérêt de la jeunesse pour l’entreprenariat agricole.
Même, en ce qui concerne nos produits vivriers, notamment le manioc et le maïs, il ne suffira plus aux dires du ministre de l’agriculture de relever le défi de l’autosuffisance alimentaire mais l’idéal serait d’être un grenier pour le sahel. Et pour ça, la réflexion pour faire face aux changements climatiques et aux chenilles doit être permanente. Et comme très souvent, il y a des périodes d’abondance de vivres, les magasins de stockage doivent aussi s’ensuivre.
A côté de l’agriculture, la production halieutique et animale ne doit pas être du reste. Seulement, cette filière d’avenir a, au prime abord, besoin d’assainissement de nos plans d’eau, d’interdiction d’engins prohibés et de changements de comportement. Dans un contexte où sévit la peste porcine et naissent chaque année, des conflits entre éleveurs transhumants et cultivateurs, pour un axe Agriculture-Elevage-Pêche, la Rupture ne doit s’arrêter en si bon chemin. La terre ne ment pas. Et qui sème de bonnes idées, arrose ses plants et veille sur son cheptel, ne récoltera à la bonne heure que du bonheur. A la Rupture d’en tenir compte !

4-04-2018, Angelo DOSSOUMOU


CHRONIQUES

Editorial : A vos plaques…Partez !
15-11-2018, Angelo DOSSOUMOU
L’axiome est sans équivoque. Qui veut rouler à moto, doit avoir sa plaque d’immatriculation. Défaut longtemps toléré au Bénin, mais défaut bientôt (...) Lire  

En vérité : Transport en commun : le grand (...)
15-11-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : 176 milliards du SNU !
13-11-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Zoom sur le budget 2019
13-11-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Du mieux pour les pompiers (...)
8-11-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Les Epes à la barre
8-11-2018, Moïse DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE

Editorial : A vos plaques…Partez !
15-11-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : 176 milliards du SNU !
13-11-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Zoom sur le budget 2019
13-11-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Du mieux pour les pompiers !
8-11-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Les Epes à la barre
8-11-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : A vous de jouer jeunes !
7-11-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Un pas vers l’Arch !
6-11-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Le cas Houndété
6-11-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : La réplique de l’opposition
5-11-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Le pressant appel de l’Eglise
31-10-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : L’eau qui sauve les Collines !
31-10-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Fmi-Bénin, logique intacte !
30-10-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Le couple bénino-nigérian
25-10-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Enfin, que ça démarre !
25-10-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Formalités express au Pcj !
24-10-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Vivement les travaux !
22-10-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Appui diplomatique pour Pag !
22-10-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Médiateur : acte 3 ou stop ?
18-10-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Encore Biya, bêtise continuelle !
18-10-2018, Angelo DOSSOUMOU


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 1500

Dr Martial Ayenon à propos de l’antibiorésistance « Il existe 5 (...)
16-10-2018, Moïse DOSSOUMOU
Très utiles pour lutter contre les bactéries responsables des infections, les antibiotiques ont aussi des limites. En (...)  

Réformes politiques, institutionnelles et économiques : Talon (...)
28-08-2018, Angelo DOSSOUMOU
« Demain, il fera beau… ! ». Cette chanson a bercé et continue de bercer l’enfance d’une bonne génération d’Africains et (...)  

Regain d’activités politiques des Cauris : Les Fcbe refusent de (...)
21-08-2017, Arnaud DOUMANHOUN
Curieuse façon de jaser, d’aller de hameau en hameau pour perturber la tranquillité des citoyens, de jouer les leaders (...)  

Election du 2e secrétaire parlementaire : Le vote en faveur de (...)
26-05-2016, Arnaud DOUMANHOUN
La Renaissance du Bénin (Rb) a voté dans sa majorité pour le candidat du Nouveau départ, soit 6 députés sur les 7 que (...)