Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


En vérité : Gentlemen malgré tout !

C’est l’image de la commémoration de la fête nationale. Surprise des surprises, l’ancien président Nicéphore Soglo a marqué de sa présence le défilé du 1er Août. Dans un contexte particulièrement vicié par les déboires de son fils Léhady et ses récriminations contre le régime en place, peu de gens l’y attendaient. Et, s’il y était pour faire le buzz, il a tout simplement réussi. Pas sûr que son absence nourrisse autant la polémique.
En effet, de sa présence et posture au défilé du 1er août, chacun y est allé de son commentaire. Les uns ont retenu qu’en dépit des brouilles de sa famille avec les autorités politico-administratives, il a pris de la hauteur et a fait le déplacement de la place de l’Etoile Rouge. Les autres n’oublieront pas de sitôt qu’il ne s’est pas levé pour saluer le chef de l’Etat. Que vautré dans sa chaise, il a manqué de respect à l’institution que représente le président Talon et, à la limite, est passé à côté de l’événement.
Possible qu’hier, il a été donné aux Béninois d’assister à un geste de mécontentement ou de féodalité de l’ancien président. Evidemment, nous sommes dans une République et sans une raison solide de papy Nicéphore, son geste ne s’explique pas. Mais, une autre image, cette fois-ci plus belle, nous amène à considérer que la page du triste incident à la place de l’Etoile rouge est refermée.
Du moins, après la cérémonie de commémoration de la fête de l’indépendance, le patriarche Soglo s’est bien rattrapé de sa méprise. Aussitôt le défilé terminé, il a pris son bâton de pèlerin pour se rendre respectivement au domicile des présidents Houngbédji et Talon.
De loin, c’est surtout cette démarche qui importe. C’est ce symbole qu’il faut pérenniser. Il apaise les cœurs et met fin aux supputations. Déjà, voir Nicéphore Soglo chez Adrien Houngbédji, un potentiel médiateur auprès de celui-là qu’on soupçonne de tirer les ficelles de la crise à la Rb et de la suspension du maire Léhady n’est pas anodin. Ensuite, que l’ancien président Soglo soit reçu par le président Talon et qu’ils se disent des vérités en face, il n’y a rien de plus réconfortant. Avec une grandeur d’esprit et assez d’élégance, les deux hommes d’Etat se sont illustrés.
Maintenant, aux jouisseurs de retenir la leçon : il ne faut jamais se fier au spectacle politique. Les postures présentées en public, ne sont que des postures. Rien de plus. Derrière le rideau, il a beaucoup de choses qui se passent et qui nous échappent. Alors, sachons raison garder ou plutôt, occupons-nous de nos oignons. Sans tambour ni trompette, ce sont les mêmes aujourd’hui à couteaux tirés, qui demain joueront aux amoureux. Et nous autres, cocufiés n’aurons nos yeux que pour pleurer.
Moi, du 1er août, je préfère retenir l’essentiel. Devant la morosité économique et les défis d’un Bénin prospère, rien n’est plus important que les grands chantiers annoncés, l’initiative Présidentielle de promotion de l’excellence dès l’année prochaine et la volonté inébranlable du chef de l’Etat d’aller toujours de l’avant. C’est d’abord ça. Le reste n’est que détails !

2-08-2017, Angelo DOSSOUMOU


CHRONIQUES

Editorial : A vos plaques…Partez !
15-11-2018, Angelo DOSSOUMOU
L’axiome est sans équivoque. Qui veut rouler à moto, doit avoir sa plaque d’immatriculation. Défaut longtemps toléré au Bénin, mais défaut bientôt (...) Lire  

En vérité : Transport en commun : le grand (...)
15-11-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : 176 milliards du SNU !
13-11-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Zoom sur le budget 2019
13-11-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Du mieux pour les pompiers (...)
8-11-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Les Epes à la barre
8-11-2018, Moïse DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE

Editorial : A vos plaques…Partez !
15-11-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : 176 milliards du SNU !
13-11-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Zoom sur le budget 2019
13-11-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Du mieux pour les pompiers !
8-11-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Les Epes à la barre
8-11-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : A vous de jouer jeunes !
7-11-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Un pas vers l’Arch !
6-11-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Le cas Houndété
6-11-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : La réplique de l’opposition
5-11-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Le pressant appel de l’Eglise
31-10-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : L’eau qui sauve les Collines !
31-10-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Fmi-Bénin, logique intacte !
30-10-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Le couple bénino-nigérian
25-10-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Enfin, que ça démarre !
25-10-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Formalités express au Pcj !
24-10-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Vivement les travaux !
22-10-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Appui diplomatique pour Pag !
22-10-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Médiateur : acte 3 ou stop ?
18-10-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Encore Biya, bêtise continuelle !
18-10-2018, Angelo DOSSOUMOU


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 1500

Dr Martial Ayenon à propos de l’antibiorésistance « Il existe 5 (...)
16-10-2018, Moïse DOSSOUMOU
Très utiles pour lutter contre les bactéries responsables des infections, les antibiotiques ont aussi des limites. En (...)  

Réformes politiques, institutionnelles et économiques : Talon (...)
28-08-2018, Angelo DOSSOUMOU
« Demain, il fera beau… ! ». Cette chanson a bercé et continue de bercer l’enfance d’une bonne génération d’Africains et (...)  

Regain d’activités politiques des Cauris : Les Fcbe refusent de (...)
21-08-2017, Arnaud DOUMANHOUN
Curieuse façon de jaser, d’aller de hameau en hameau pour perturber la tranquillité des citoyens, de jouer les leaders (...)  

Election du 2e secrétaire parlementaire : Le vote en faveur de (...)
26-05-2016, Arnaud DOUMANHOUN
La Renaissance du Bénin (Rb) a voté dans sa majorité pour le candidat du Nouveau départ, soit 6 députés sur les 7 que (...)