Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


En vérité : L’indifférence de l’opposition

Elle est en pleine métamorphose. La sphère politique béninoise connaît depuis peu de profondes mutations. Les acteurs, soucieux de leur survie, s’organisent pour ne pas laisser des plumes dans les grands changements annoncés. Par la volonté des élus du peuple, de manière consensuelle, la charte des partis politiques a été revisitée. La réforme du système partisan tant prônée par le chef de l’Etat et une bonne partie des animateurs de la vie politique nationale se concrétise à petits coups. Avant même les étapes clés du contrôle de conformité et de la promulgation de ce nouveau texte de loi, le monde politique connait déjà de grands chamboulements. Dans le camp de la mouvance présidentielle, les règles du jeu ont été très vite établies. Toutes les formations politiques qui soutiennent les actions du gouvernement ont été invitées à former au maximum quatre grands blocs. Sans plus tarder, les ouvriers politiques se sont mis en selle.
Pour l’instant, sur les quatre grands nouveaux partis annoncés en remplacement de la multitude des micros partis existants, deux se sont déjà révélés à l’opinion : le Bloc dit progressiste et celui dit de la dynamique unitaire. En peu de temps, les acteurs se sont accordés pour poser des pas décisifs. Les procédures suivent leur cours jusqu’à la création effective des nouveaux grands partis annoncés pour naitre avec des dents. Les deux autres regroupements encore officieux s’activent pour emboîter le pas aux deux premiers. Lorsque toutes les balises seront posées, la mouvance présidentielle sera clairement identifiée dans ces quatre grands pôles en devenir. A tous les coups, avant les législatives prévues pour se tenir au cours du premier trimestre de l’année prochaine, tous les réglages possibles seront déjà faits. Et chaque leader pourra solliciter les faveurs de sa base en s’appuyant sur sa nouvelle identité politique.
Pendant que la mouvance présidentielle s’organise pour étoffer ses rangs en vue des batailles électorales futures, l’opposition donne l’impression de ne pas suivre ce rythme. Certes, bien avant la fusion annoncée des micros partis en de grands blocs politiques homogènes, l’alliance des Forces cauris pour un Bénin émergent (Fcbe) s’est muée en parti politique. Ce fut un signal majeur que ce regroupement politique a lancé. Après le vote de la nouvelle charte des partis politiques, le Secrétaire exécutif national appelle les militants et les décideurs du parti à réunir les conditions qui vont désormais régir l’existence des partis politiques. Est-ce à dire que le parti Fcbe n’envisage pas de fusionner avec une autre force politique pour maximiser ses chances aux élections ? Tout porte à le croire. Sous la houlette de Boni Yayi, cette formation politique veut se donner une nouvelle virginité afin de ravir la vedette dans les urnes aux autres forces en compétition.
Du côté de l’Union sociale libérale (Usl), c’est également le calme plat. Fraîchement créée sous l’impulsion de Sébastien Ajavon, ce creuset politique ne veut laisser aucune chance à ses adversaires. Visiblement, les Fcbe et l’Usl, bien qu’étant tous de l’opposition, iront en rangs dispersés aux législatives de 2019. Jusqu’à nouvel ordre, bien qu’appartenant à la Coalition pour la défense de la démocratie, Boni Yayi et Sébastien Ajavon ne donnent pas l’impression de vouloir unir leurs forces pour affronter l’adversaire commun. Quid du parti Restaurer l’espoir, du parti communiste du Bénin et du Parti pour la libération du peuple, pour ne citer que ceux-là ? Il est certain que les prochains mois réservent des surprises à l’opinion. Il sied de constater que l’opposition ne se met aucune pression quant à la réforme du système partisan. Seule la mouvance met les bouchées doubles pour se mettre au pas. Nul doute que l’opposition a son calendrier et ses stratégies pour vaincre dans les urnes. La bataille n’en sera que plus rude.

7-08-2018, Moïse DOSSOUMOU


CHRONIQUES

Editorial : A vos plaques…Partez !
15-11-2018, Angelo DOSSOUMOU
L’axiome est sans équivoque. Qui veut rouler à moto, doit avoir sa plaque d’immatriculation. Défaut longtemps toléré au Bénin, mais défaut bientôt (...) Lire  

En vérité : Transport en commun : le grand (...)
15-11-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : 176 milliards du SNU !
13-11-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Zoom sur le budget 2019
13-11-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Du mieux pour les pompiers (...)
8-11-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Les Epes à la barre
8-11-2018, Moïse DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE

Editorial : A vos plaques…Partez !
15-11-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : 176 milliards du SNU !
13-11-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Zoom sur le budget 2019
13-11-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Du mieux pour les pompiers !
8-11-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Les Epes à la barre
8-11-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : A vous de jouer jeunes !
7-11-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Un pas vers l’Arch !
6-11-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Le cas Houndété
6-11-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : La réplique de l’opposition
5-11-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Le pressant appel de l’Eglise
31-10-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : L’eau qui sauve les Collines !
31-10-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Fmi-Bénin, logique intacte !
30-10-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Le couple bénino-nigérian
25-10-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Enfin, que ça démarre !
25-10-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Formalités express au Pcj !
24-10-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Vivement les travaux !
22-10-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Appui diplomatique pour Pag !
22-10-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Médiateur : acte 3 ou stop ?
18-10-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Encore Biya, bêtise continuelle !
18-10-2018, Angelo DOSSOUMOU


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 1500

Dr Martial Ayenon à propos de l’antibiorésistance « Il existe 5 (...)
16-10-2018, Moïse DOSSOUMOU
Très utiles pour lutter contre les bactéries responsables des infections, les antibiotiques ont aussi des limites. En (...)  

Réformes politiques, institutionnelles et économiques : Talon (...)
28-08-2018, Angelo DOSSOUMOU
« Demain, il fera beau… ! ». Cette chanson a bercé et continue de bercer l’enfance d’une bonne génération d’Africains et (...)  

Regain d’activités politiques des Cauris : Les Fcbe refusent de (...)
21-08-2017, Arnaud DOUMANHOUN
Curieuse façon de jaser, d’aller de hameau en hameau pour perturber la tranquillité des citoyens, de jouer les leaders (...)  

Election du 2e secrétaire parlementaire : Le vote en faveur de (...)
26-05-2016, Arnaud DOUMANHOUN
La Renaissance du Bénin (Rb) a voté dans sa majorité pour le candidat du Nouveau départ, soit 6 députés sur les 7 que (...)