Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


En vérité : Le jour le plus long à l’Uac !

C’est le jour J. Le jour du soulagement ou du dégoût. A l’Université d’Abomey-Calavi, les urnes n’attendent que les gestes utiles pour départager les professeurs Maxime da Cruz et Delphin Méhinto. Candidats des listes ‘‘Nouvelle Vision’’ et ‘‘Myba-Excellence’’ et qualifiés pour le second tour des élections rectorales, les deux challengers n’ont plus totalement leur destin en main. Une élection reste une élection. Les électeurs n’ont peut-être pas changé mais, les convictions peuvent, l’espace entre les deux tours, varier. Il n’est alors pas impossible qu’aujourd’hui, à l’arrivée, le verdict soit tout sauf celui des pronostics.
Bien vrai, au premier tour, la liste Nouvelle vision, c’est plus de 44% contre 21% pour Myba-Excellence. Mais, aussi petit que soit le reste du chemin à parcourir pour obtenir la majorité absolue, avant de crier victoire, il faut franchir, le premier, la ligne d’arrivée. C’est dire que l’enjeu reste de taille. D’ailleurs, jusqu’ici, il serait présomptueux de parier sur ce que feront les 56% d’électeurs qui n’ont pas porté leur choix sur le Professeur da Cruz. En l’absence de consignes officielles de report de voix, et surtout quand les électeurs n’en ont vraiment pas besoin avant de se décider, tout peut arriver.
Evidemment, il faut aussi compter avec le taux de participation qui était au premier tour de 94%. Là également, il y a 6% qui peuvent faire pencher la balance d’un côté. Dans tous les cas, ce soir à partir de 16h, les premiers résultats nous édifieront.
Mais avant, les staffs des candidats ont beau ne pas vouloir le reconnaître à la face du monde, la campagne pour les élections de ce jour a donné droit à des intimidations, des diffamations et même à l’achat de conscience. Entre certaines des cinq listes en compétition au premier tour, la fracture est très profonde. Les plaies béantes et fraîches. En somme, que nos élites intellectuelles aient des comportements aussi abjects que nos acteurs politiques, on ne peut qu’être désolé. A présent, oublions que le spectacle a été parfois indigne d’un haut lieu du savoir.
Et, pensons positif et surtout qu’après la guerre, il faudra envisager la paix des braves. Déjà ce soir, osons espérer que le vaincu appellera le vainqueur pour le féliciter. Qu’ensuite, la partition de l’Uac, le temps d’une élection, sera un cauchemar vite oublié.
Car, au-delà des divergences, la communauté universitaire a un défi à savoir, s’attaquer à l’ennemi commun qu’est la médiocrité. Et ce combat, il est évident qu’il ne se gagnera jamais dans la division. En plus, dans un contexte de réformes à foison à l’Uac, le recteur et son équipe qui seront élus dans les prochaines heures, n’auront pas la tâche du tout facile. Je n’ose pas, à l’avance, leur dire : ‘‘bienvenue dans la galère de l’Uac’’. Mais, je suis obligé de leur rappeler que diriger, c’est écouter, et avec méthode, soulever des montagnes. Et s’ils ne croient pas, rendez-vous d’ici à la prochaine campagne.

8-11-2017, Angelo DOSSOUMOU


CHRONIQUES

Editorial : Pas d’intouchable !
21-02-2019, Angelo DOSSOUMOU
Il a dégainé et il sait dégainer. Au mot corruption et pour tout ce qui est louche, sans distinction, son sabre frappe là où ça fait très mal. Talon, (...) Lire  

En vérité : La fin d’une époque
21-02-2019, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : La loi, rien que la loi
20-02-2019, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Moteur neuf pour l’éducation (...)
20-02-2019, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Ganvié, de l’ombre à la lumière
19-02-2019, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Energie : Prestation tendance (...)
19-02-2019, Angelo DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE

Cyclique intoxication !
3-10-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Regards sur la 7ème législature
1er-10-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : L’illustration 4 sur 154 !
28-09-2018, Angelo DOSSOUMOU
En toute sincérit : L’alibi Fitness !
28-09-2018, Naguib ALAGBE
Editorial : L’illustration 4 sur 154 !
27-09-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Vendre le Bénin aux Béninois
27-09-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Les Pme à l’honneur
26-09-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : La rançon de l’alcoolisme !
26-09-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Chirurgie révélatrice !
25-09-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Regard sur projet à Ouèdo !
24-09-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Heureuse décision !
24-09-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Place au concret !
20-09-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : L’arnaque à plein nez
20-09-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : L’école s’éveille !
17-09-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : L’appel de Gabriel Ajavon
17-09-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Ils l’ont fait !
4-09-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Tricherie à assumer !
3-09-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Exit la grève !
3-09-2018, Moïse DOSSOUMOU
En toute sincérité : Job ou famille !
31-08-2018, Naguib ALAGBE
Editorial : Rebelles, et ils font la loi !
30-08-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Rendez-vous de taille à Pékin !
29-08-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Un moratoire salutaire
29-08-2018, Moïse DOSSOUMOU


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 1560

Dr Martial Ayenon à propos de l’antibiorésistance « Il existe 5 (...)
16-10-2018, Moïse DOSSOUMOU
Très utiles pour lutter contre les bactéries responsables des infections, les antibiotiques ont aussi des limites. En (...)  

Réformes politiques, institutionnelles et économiques : Talon (...)
28-08-2018, Angelo DOSSOUMOU
« Demain, il fera beau… ! ». Cette chanson a bercé et continue de bercer l’enfance d’une bonne génération d’Africains et (...)  

Regain d’activités politiques des Cauris : Les Fcbe refusent de (...)
21-08-2017, Arnaud DOUMANHOUN
Curieuse façon de jaser, d’aller de hameau en hameau pour perturber la tranquillité des citoyens, de jouer les leaders (...)  

Election du 2e secrétaire parlementaire : Le vote en faveur de (...)
26-05-2016, Arnaud DOUMANHOUN
La Renaissance du Bénin (Rb) a voté dans sa majorité pour le candidat du Nouveau départ, soit 6 députés sur les 7 que (...)