Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


En vérité : Rb engagée, Rb dégagée !

Contraste. Une Rb qui rit et une Rb qui pleurniche. Si pour l’un le soleil se lève à l’Est, pour l’autre, il brille à peine, et il faut longuement regarder à l’ouest pour l’apercevoir. De plus en plus claire est, depuis le congrès de Sun City, la démarcation entre les Renaissants. Tandis que Léhady Soglo rumine encore le putsch de ses anciens camarades et s’irrite pour sa révocation de la tête de la mairie de Cotonou, Abraham Zinzindohoué et sa troupe se mobilisent. Ce week-end, officiellement, les réformistes ont apporté leur soutien au régime Talon. Au même moment, Léhady est complètement introuvable sur le terrain. Et puisque la nature a horreur du vide, Abraham Zinzindohoué et sa Rb en profitent pour mieux s’affirmer et s’implanter.
Tirant donc leçons des erreurs du passé, le Bureau politique de Sun City est descendu à la base. Après moult consultations et la session extraordinaire de ce week-end, la logique des militants est désormais connue et adoptée. Sans surprise, ils ont choisi de ne pas faire obstruction à l’action gouvernementale. Le président Talon peut être rassuré. Les Houézèhouè réformistes sont décidés à accompagner ses ambitions et à œuvrer pour la réussite de son quinquennat. Tant mieux pour le Nouveau départ !
Mais, de la posture sans ambiguïté des Renaissants réformistes, ce qui retient davantage l’attention, c’est leur engagement à développer les meilleures relations possibles avec toutes les formations, notamment celles de la même obédience politique qu’eux. Ainsi, Léhady écarté, ce sont les anciens militants Houézèhouè qui, à la queue leu leu, frappent à la porte d’entrée de la bâtisse Rb. Quand la gouvernance du parti change positivement et que les décisions sont mûries, le retour des militants partis sur la pointe des pieds, n’en est que plus grand !
Maintenant, reste surtout que l’osmose se fasse avec les autres forces politiques de la même aire géographique. Accusés d’être souvent imbus de leur identité alors que les temps ont changé et qu’obligatoirement, il faut aller aux grands regroupements politiques, les Renaissants, aile Zinzindohoué, ont l’occasion de marquer la différence.
Dès lors, à défaut de remporter, très prochainement, la bataille judiciaire, il faut qu’ils gagnent celle de la légitimité, du rassemblement des forces politiques autour du même idéal et démontrer aux détracteurs, qu’effectivement dans les zones d’influences Houézèhouè, la page Léhady Soglo est définitivement tournée. Facile à dire. Mais, difficile à faire.
D’ailleurs, il ne faut jamais vendre la peau de l’ours avant de l’avoir tué. En plus, c’est à l’œuvre qu’on reconnaîtra l’artisan. En définitive, les législatives 2019, c’est dès aujourd’hui. Et entre l’aile engagée et celle dégagée, peu importe celle qui remporte la guerre du logo. Seule la fin justifie les moyens. En somme, d’ici à là, c’est au nombre de sièges au Palais des gouverneurs qu’on jugera de la domination d’un camp sur l’autre. Alors, Renaissants mouvanciers ou opposants, retenez vos souffles, la guerre Léhady-Zinzindohoué ne fait que commencer !

29-08-2017, Angelo DOSSOUMOU


CHRONIQUES

Editorial : A vos plaques…Partez !
15-11-2018, Angelo DOSSOUMOU
L’axiome est sans équivoque. Qui veut rouler à moto, doit avoir sa plaque d’immatriculation. Défaut longtemps toléré au Bénin, mais défaut bientôt (...) Lire  

En vérité : Transport en commun : le grand (...)
15-11-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : 176 milliards du SNU !
13-11-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Zoom sur le budget 2019
13-11-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Du mieux pour les pompiers (...)
8-11-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Les Epes à la barre
8-11-2018, Moïse DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE

Editorial : A vos plaques…Partez !
15-11-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : 176 milliards du SNU !
13-11-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Zoom sur le budget 2019
13-11-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Du mieux pour les pompiers !
8-11-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Les Epes à la barre
8-11-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : A vous de jouer jeunes !
7-11-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Un pas vers l’Arch !
6-11-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Le cas Houndété
6-11-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : La réplique de l’opposition
5-11-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Le pressant appel de l’Eglise
31-10-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : L’eau qui sauve les Collines !
31-10-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Fmi-Bénin, logique intacte !
30-10-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Le couple bénino-nigérian
25-10-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Enfin, que ça démarre !
25-10-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Formalités express au Pcj !
24-10-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Vivement les travaux !
22-10-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Appui diplomatique pour Pag !
22-10-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Médiateur : acte 3 ou stop ?
18-10-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Encore Biya, bêtise continuelle !
18-10-2018, Angelo DOSSOUMOU


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 1500

Dr Martial Ayenon à propos de l’antibiorésistance « Il existe 5 (...)
16-10-2018, Moïse DOSSOUMOU
Très utiles pour lutter contre les bactéries responsables des infections, les antibiotiques ont aussi des limites. En (...)  

Réformes politiques, institutionnelles et économiques : Talon (...)
28-08-2018, Angelo DOSSOUMOU
« Demain, il fera beau… ! ». Cette chanson a bercé et continue de bercer l’enfance d’une bonne génération d’Africains et (...)  

Regain d’activités politiques des Cauris : Les Fcbe refusent de (...)
21-08-2017, Arnaud DOUMANHOUN
Curieuse façon de jaser, d’aller de hameau en hameau pour perturber la tranquillité des citoyens, de jouer les leaders (...)  

Election du 2e secrétaire parlementaire : Le vote en faveur de (...)
26-05-2016, Arnaud DOUMANHOUN
La Renaissance du Bénin (Rb) a voté dans sa majorité pour le candidat du Nouveau départ, soit 6 députés sur les 7 que (...)