Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


En vérité : Résultats trompeurs ?

87%. Une première et un taux flatteur. Tellement cocasse que le label licence vanté au peuple a été distribué comme de petits pains aux étudiants. Alors même que les promoteurs des établissements privés se frottent les mains, c’est le doute sur la crédibilité de l’évaluation qui, carrément, s’installe. Un examen et un taux de réussite non seulement inattendu mais aussi si ronflant que même les sourds ont tiqué. Et ceci, tout simplement, parce qu’il est impossible que du jour au lendemain, les apprenants sévèrement critiqués, il n’y a pas si longtemps pour leur niveau approximatif, soient brusquement devenus tous brillants.
Sinon, pour le premier examen national de licence, c’était sans doute capital pour les initiateurs, après l’interminable bras de fer avec des promoteurs rebelles, d’enregistrer un taux de réussite encourageant. Sauf qu’ici, nous ne parlons pas de 50%. Mais bien de 87%. Et ce taux astronomique de réussite, aujourd’hui, très peu parmi nous observateurs et analystes, en sont convaincus. D’ailleurs au Bénin, de l’après indépendance, c’est certainement, sur le plan éducatif, le miracle du siècle. Une prouesse pour les uns, mais pour les autres, juste de l’irréalisme qui ne fait qu’enfler la polémique !
Dans tous les cas, avec un tel taux, il serait difficile de ne pas croire que l’on ait voulu faciliter la tâche aux promoteurs et aux étudiants pour davantage les convaincre et les attirer. Seulement, pour les nouveaux détenteurs de Licences professionnelles, sur le marché de l’emploi, très tôt, on jugera de leur capacité à se défendre et de leurs aptitudes à faire face aux défis auxquels les obligent leurs diplômes. Et si nos amis étudiants n’ont eu qu’à bucher leurs cours et les déverser sans convaincre sur le plan pratique pour s’offrir leur parchemin, à l’œuvre, bientôt leurs employeurs le sauront. En vérité, avec un tamis, on ne cache pas le soleil. Evidemment, si les 87% sont réels ou de l’imposture, cuisinés par les ennemis de la compétence pour servir d’appât aux parents et aux promoteurs, on le saura !
Et, tôt ou tard, à l’instar de ces diplômés peu qualifiés mais reconnus par l’Etat, il se fera le même procès à ceux qui, actuellement, se bombent le torse et se vantent de la réussite à la Licence nationale. Dès lors, des conséquences de l’acte de ceux qui ont délibérément choisi, pour cette première édition des examens nationaux de Licence, d’appliquer la politique de l’autruche, tous, on en pâtira. Car, dans ces conditions, si désert de compétences, on en parle encore avec acuité au Bénin et qu’à l’horizon, rien ne présage que très prochainement, la tendance sera renversée, ce ne sera plus du fait des formateurs. Avec des diplômes apparemment gracieusement distribués, c’est le contraire qui devrait étonner. En définitive, 87% d’étudiants réussis pour l’examen national de Licence, c’est bien beau. Mais, des diplômes mérités après une évaluation adaptée, c’est toujours mieux !

10-10-2017, Angelo DOSSOUMOU


CHRONIQUES

En vérité : Semaine décisive pour les candidats
18-02-2019, Moïse DOSSOUMOU
Pour eux, c’est la délivrance. Pendant que plusieurs candidats attendus aux prochaines élections législatives ne savent pas à quel saint se vouer (...) Lire  

En vérité : Sourire XXL chez les fonctionnaires
14-02-2019, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Au secours de l’état civil (...)
14-02-2019, Angelo DOSSOUMOU
CHAMBRE DE PASSE : ON PASSE OU PAS ?
14-02-2019, La rédaction
chronique culturelle : Retour à l’écriture
14-02-2019, La rédaction
En vérité : L’article 242 selon la Cena
13-02-2019, Moïse DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE

Editorial : Au secours de l’état civil !
14-02-2019, Angelo DOSSOUMOU
CHAMBRE DE PASSE : ON PASSE OU PAS ?
14-02-2019, La rédaction
En vérité : L’article 242 selon la Cena
13-02-2019, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Un pas vers l’identité !
13-02-2019, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Tous logés à la même enseigne
12-02-2019, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Le faux a la peau dure !
12-02-2019, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Les leçons d’un procès
11-02-2019, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Champ libre pour l’agriculture !
11-02-2019, Angelo DOSSOUMOU
JALOUSIE MALADIVE AU MASCULIN
8-02-2019, La rédaction
En vérité : Bonne nouvelle pour le Hadj
7-02-2019, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Bénin, modèle de l’Uemoa
6-02-2019, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Pactole pour femme autonome !
5-02-2019, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : L’ultimatum de la Cour
4-02-2019, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Fin de mandat du Cos
30-01-2019, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Défense anti-corruption !
29-01-2019, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Le quitus salvateur
29-01-2019, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Le bel exemple de Nago
28-01-2019, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Du social avec le foncier !
28-01-2019, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Pour ou contre les réformes ?
23-01-2019, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Le renouveau de l’entreprise
23-01-2019, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Et la Lépi 2018 fut !
17-01-2019, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Faites comme au Togo !
17-01-2019, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Le temps des débats d’idées
16-01-2019, Moïse DOSSOUMOU


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 1560

Dr Martial Ayenon à propos de l’antibiorésistance « Il existe 5 (...)
16-10-2018, Moïse DOSSOUMOU
Très utiles pour lutter contre les bactéries responsables des infections, les antibiotiques ont aussi des limites. En (...)  

Réformes politiques, institutionnelles et économiques : Talon (...)
28-08-2018, Angelo DOSSOUMOU
« Demain, il fera beau… ! ». Cette chanson a bercé et continue de bercer l’enfance d’une bonne génération d’Africains et (...)  

Regain d’activités politiques des Cauris : Les Fcbe refusent de (...)
21-08-2017, Arnaud DOUMANHOUN
Curieuse façon de jaser, d’aller de hameau en hameau pour perturber la tranquillité des citoyens, de jouer les leaders (...)  

Election du 2e secrétaire parlementaire : Le vote en faveur de (...)
26-05-2016, Arnaud DOUMANHOUN
La Renaissance du Bénin (Rb) a voté dans sa majorité pour le candidat du Nouveau départ, soit 6 députés sur les 7 que (...)