Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


En vérité : Un Psd, deux ailes !

Clément Ebo élu président du Psd. Avant lui, Emmanuel Golou aussi a été plébiscité à la présidence du Psd. Un même parti, deux congrès, deux présidents et donc deux ailes. Au Psd, on a beau avoir une préférence pour un camp, il n’empêche que du bicéphalisme, il faut désormais en tenir compte. Et oui, chez les socialistes, c’est l’anarchie. Entre les décisions alambiquées du tribunal de première instance de Cotonou et les étranges courriers du ministère de l’intérieur, on se perd en conjectures.
Pour l’heure, on retiendra que bel et bien le président d’honneur Bruno Amoussou a choisi son camp. Que la division s’articule autour des strapontins fauteuils de l’Un et de l’internationale socialiste. Et quand les intérêts personnels s’entremêlent, bonjour le fanatisme. C’est d’ailleurs pourquoi, qu’on le veuille ou non, il est aujourd’hui avéré qu’au Psd, il y a une aile de trop ! Alors, jusqu’au bout, à moins qu’au plus vite, la justice nous sorte de cette blague de mauvais goût, la logique unitaire au Psd ne sera jamais au rendez-vous.
De toute évidence, au risque d’avoir à gérer d’autres situations pas du tout souhaitables, il faut définitivement trancher le dossier Psd. Soit, c’est l’aile Emmanuel Golou qui est légalement reconnue ou c’est celle de Clément Ebo. Dans tous les cas, le Psd ne peut avoir deux présidents. Autrement, c’est cautionner les passes d’armes entre les camps Ebo et Golou en plein bras de fer. Au finish, on en est à l’histoire d’un monstre à deux têtes. Et au Bénin, des monstres à plusieurs têtes, nous en connaissons la fin tragique.
Bref, quand une harmonie est brisée, en principe, chacun prend sa route et se reconstruit une autre vie. Sinon, une séparation à la façon Psd, ça ne rime à rien. Bien au contraire. C’est comme deux divorcés qui, coûte que coûte, veulent garder la même maison, les mêmes enfants, la même voiture… Pas besoin d’être un devin pour comprendre que c’est impossible. Forcément, quand on en arrive là, le juge tranche et à chaque époux, dit ses droits. Maintenant, s’il est permis, dans un pays démocratique, que chacun fasse comme bon lui semble, on avisera.
Mais, j’ose croire qu’après les deux congrès estampillés Psd, entendez Parti social-démocrate, avec le même logo, la même identité, d’une évidente insécurité politique, les juges s’activeront pour nous exempter. Définitivement, au Psd, la situation est puante. C’est avec un gros pincement au cœur, que d’une belle aventure, on parlera au passé. Et comme, de l’euphorie au revers, il n’y a qu’un pas, les amis Psd l’ont franchi. Dès lors, pro Ebo ou pro Golou, qu’ils assument tous, s’en remettent à la justice et que les perdants fassent leur deuil. A autre chose, on veut passer. Cela dit, au Psd, la pagaille n’a fait que trop durer. Trop et trop durer !

14-08-2017, Angelo DOSSOUMOU


CHRONIQUES

Editorial : Du mieux pour les pompiers !
8-11-2018, Angelo DOSSOUMOU
Vaincre le feu et sauver des vies. Mission noble qui ne se fait pas à mains nues. Mieux outillés et équipés, nos sapeurs-pompiers qui, jusqu’à un (...) Lire  

En vérité : Les Epes à la barre
8-11-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Intérim en détresse à Cotonou (...)
7-11-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : A vous de jouer jeunes !
7-11-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Un pas vers l’Arch !
6-11-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Le cas Houndété
6-11-2018, Moïse DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE

Editorial : Du mieux pour les pompiers !
8-11-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Les Epes à la barre
8-11-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : A vous de jouer jeunes !
7-11-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Un pas vers l’Arch !
6-11-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Le cas Houndété
6-11-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : La réplique de l’opposition
5-11-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Le pressant appel de l’Eglise
31-10-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : L’eau qui sauve les Collines !
31-10-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Fmi-Bénin, logique intacte !
30-10-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Le couple bénino-nigérian
25-10-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Enfin, que ça démarre !
25-10-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Formalités express au Pcj !
24-10-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Vivement les travaux !
22-10-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Appui diplomatique pour Pag !
22-10-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Médiateur : acte 3 ou stop ?
18-10-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Encore Biya, bêtise continuelle !
18-10-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Un plus pour l’état civil !
15-10-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : La saison des congrès !
15-10-2018, Moïse DOSSOUMOU
Tribune verte : Intrigue destin de Koutonou
11-10-2018, Fulbert ADJIMEHOSSOU


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 1500

Dr Martial Ayenon à propos de l’antibiorésistance « Il existe 5 (...)
16-10-2018, Moïse DOSSOUMOU
Très utiles pour lutter contre les bactéries responsables des infections, les antibiotiques ont aussi des limites. En (...)  

Réformes politiques, institutionnelles et économiques : Talon (...)
28-08-2018, Angelo DOSSOUMOU
« Demain, il fera beau… ! ». Cette chanson a bercé et continue de bercer l’enfance d’une bonne génération d’Africains et (...)  

Regain d’activités politiques des Cauris : Les Fcbe refusent de (...)
21-08-2017, Arnaud DOUMANHOUN
Curieuse façon de jaser, d’aller de hameau en hameau pour perturber la tranquillité des citoyens, de jouer les leaders (...)  

Election du 2e secrétaire parlementaire : Le vote en faveur de (...)
26-05-2016, Arnaud DOUMANHOUN
La Renaissance du Bénin (Rb) a voté dans sa majorité pour le candidat du Nouveau départ, soit 6 députés sur les 7 que (...)