Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


En vérité : Une douleur qui précède la joie !

Ça chauffe, ça galère. Les affaires tournent au ralenti. Beaucoup se plaignent et disent que le pays est dur. Pis, la peur d’être complètement à terre s’empare du peuple. Bref, le tableau économique est effrayant. Et, depuis un bon moment au Bénin, les conditions ne vont pas en s’améliorant. A première vue, si ces épreuves nous tombent sur la tête, c’est à cause de la Rupture et de son chef, adepte du concept ‘‘serrer les ceintures’’. Soit.
Mais, on a tôt fait d’oublier que comme le dit l’adage : « qui sème le vent récolte la tempête ». Evidemment, des décennies durant, nous n’avons pas travaillé à soutenir le développement et prévenir la précarité. Nous nous sommes, tout simplement, contentés de profiter de notre proximité avec les autres. Et, quand c’est ainsi, bonjour les aléas préjudiciables.
A coup sûr, ce Bénin-là, ne devrait pas y échapper. Plus tôt que prévu, ces malencontreux aléas frappent à nos portes et bousculent les habitudes. Et pour cause, dès que le Nigeria a compris et a assaini son économie, nous voilà, à présent, réduits à notre plus simple expression. Plus grave, au lieu d’une révolte thérapeutique, nous comptons encore sur la providence. Plaintifs comme des enfants, nous voulons le miel mais malheureusement, nous sommes réfractaires aux douloureuses piqûres des réformes.
Alors, si par extraordinaire, dans les prochaines années, le sort continue de s’acharner contre nous, nous l’aurons cherché. Car, la seule solution qui vaille, c’est celle qui consiste à bâtir le Bénin de demain sur des bases saines et solides. Au lieu de distribuer de l’argent sans le gagner, l’urgence est donc de faire table rase de nos erreurs passées, et en conséquence d’aviser.
Justement pour ces différentes raisons, en aucun cas, le chantre du Nouveau départ ne doit céder à la démagogie et mettre sous l’éteignoir sa vision. Tant pis pour ceux qui ne veulent pas le comprendre. Dans un Bénin complètement anémié, de profondes réformes urgent. Le temps des rafistolages est révolu.
Heureusement, pour l’instant, malgré les mines des mauvais jours, pour le bien du pays, les nouvelles autorités tiennent bon. Leur chef Talon, courageux comme Samson dans la Bible, se dresse contre un lion. Celui-ci est sociologiquement et économiquement enragé. Pourtant, décidé à prendre le taureau par les cornes, Talon avance et jette ses cartes.
Dommage que le temps presse. Mais déjà, ce que les uns et les autres ne doivent pas ignorer, c’est qu’on ne change pas, du jour au lendemain, de paradigme à une nation. Même pas en cinq ans. Cela nécessite du temps. Une fois encore, les réformes ont leur part de douleur. Sauf que généralement, au même titre que pour l’enfantement, elles précèdent des joies futures. C’est pourquoi, il est de la responsabilité du gouvernement d’utiliser une bonne pédagogie pour l’expliquer aux populations. Avec un peu de tact, elles comprendront, et de bon cœur, accepteront d’accompagner le mouvement. En un mot, pour sortir de l’impasse, allons aux réformes thérapeutiques et ne rechignons plus à payer le prix des visions éclopées. Tout autre choix sera celui de la facilité. Il sera suicidaire. Vivement que la raison l’emporte et que la tempête passe. Vivement qu’après nos sacrifices, nos peines soient derrière nous et que demain soit un jour de gloire !

14-02-2018, Angelo DOSSOUMOU


CHRONIQUES

Editorial : 176 milliards du SNU !
13-11-2018, Angelo DOSSOUMOU
Un Plan cadre pour l’assistance au développement (Pnuad) concocté selon une approche participative, inclusive, et même validé en Conseil des (...) Lire  

En vérité : Zoom sur le budget 2019
13-11-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Du mieux pour les pompiers (...)
8-11-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Les Epes à la barre
8-11-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Intérim en détresse à Cotonou (...)
7-11-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : A vous de jouer jeunes !
7-11-2018, Moïse DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE

Editorial : 176 milliards du SNU !
13-11-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Zoom sur le budget 2019
13-11-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Du mieux pour les pompiers !
8-11-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Les Epes à la barre
8-11-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : A vous de jouer jeunes !
7-11-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Un pas vers l’Arch !
6-11-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Le cas Houndété
6-11-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : La réplique de l’opposition
5-11-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Le pressant appel de l’Eglise
31-10-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : L’eau qui sauve les Collines !
31-10-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Fmi-Bénin, logique intacte !
30-10-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Le couple bénino-nigérian
25-10-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Enfin, que ça démarre !
25-10-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Formalités express au Pcj !
24-10-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Vivement les travaux !
22-10-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Appui diplomatique pour Pag !
22-10-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Médiateur : acte 3 ou stop ?
18-10-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Encore Biya, bêtise continuelle !
18-10-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Un plus pour l’état civil !
15-10-2018, Angelo DOSSOUMOU


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 1500

Dr Martial Ayenon à propos de l’antibiorésistance « Il existe 5 (...)
16-10-2018, Moïse DOSSOUMOU
Très utiles pour lutter contre les bactéries responsables des infections, les antibiotiques ont aussi des limites. En (...)  

Réformes politiques, institutionnelles et économiques : Talon (...)
28-08-2018, Angelo DOSSOUMOU
« Demain, il fera beau… ! ». Cette chanson a bercé et continue de bercer l’enfance d’une bonne génération d’Africains et (...)  

Regain d’activités politiques des Cauris : Les Fcbe refusent de (...)
21-08-2017, Arnaud DOUMANHOUN
Curieuse façon de jaser, d’aller de hameau en hameau pour perturber la tranquillité des citoyens, de jouer les leaders (...)  

Election du 2e secrétaire parlementaire : Le vote en faveur de (...)
26-05-2016, Arnaud DOUMANHOUN
La Renaissance du Bénin (Rb) a voté dans sa majorité pour le candidat du Nouveau départ, soit 6 députés sur les 7 que (...)