Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Kakpo Florent, Ahouandjinou Séraphin, Montcho Felix écopent respectivement de 7, 5 et 2 ans de prison

La Cour présidée par Hubert Arsène Dadjo a condamné, ce mardi 16 mai 2018 à la Cour d’appel de Cotonou, les sieurs Kakpo Florent, Ahouandjinou Séraphin et Montcho Felix, respectivement à 7, 5 et 2 ans de prison, et acquitté, purement et simplement, les nommés Ahouandjinou Sébastien et Hinlindé Justin. Il faut rappeler que l’accusé Kakpo Florent est renvoyé devant la cour d’assise pour être jugé pour des faits de meurtre sur la personne de Augustin Bossou. Quant aux nommés Ahandjinou Sébastien, Montcho Felix et Hinlindé Justin, ils y sont renvoyés pour répondre des faits de violence et voies de fait.

Les faits…
Les faits remontent au samedi 21 janvier 2012, à Agbotagon dans la commune de Toffo. A la réunion des membres de la tontine dite ‘’Petit Bar’’ sur la place publique, Bossou Augustin, aurait dénoncé le nommé Ahouandjinou Sébastien comme étant l’auteur de la grossesse que porte dame Gbétomè, épouse de Ouandokpossi Pierre, leur chef collectivité ;
Suite à cette dénonciation, les nommés Montcho Felix, Ahouandjinou Sébastien, Kakpo Florent, Hinlindé Justin, Aïzan Jules, Houssou Mathias, ce serait mis à porter des coups de poing à Bossou Augustin avant de décider de sa conduite au commissariat de Houègbo, sous la direction de Ahouandjinou Séraphin et Kakpo Florent. En cours de route, en direction du commissariat, Bossou Augustin aurait résisté sur la moto conduite par Kakpo Florent au point même de les faire tous tomber. C’est alors que Ahouandjinou Séraphin et Kakpo Florent auraient porté des coups à Bossou Augustin avant de l’abandonner sur les lieux.
Evacué d’urgence à la clinique ‘’Oasis de Houègbo’’, Bossou Augustin a rendu l’âme lors de son transfert à l’hôpital à Abomey-Calavi.

Les débats
Le ministère public représenté par Robert Dadaglo a procédé à une requalification des faits. Il occulte l’aspect meurtre et retient à l’encontre des accusés, une condamnation pour coups mortels et complicité de coups mortels. Il a rappelé qu’à l’enquête préliminaire le sieur Kakpo Florent avait déclaré « nous l’avons battu sauvagement et abandonné à son sort » et Séraphin Ahouandjinou « je lui ai donné une paire de gifles ». En effet, c’est le nommé Séraphin Ahouandjinou qui conduisait la moto, et Florent Kakpo, assis derrière, maitrisait Augustin Bossou, placé au milieu. Mais la victime se débattant sur l’engin a fini par faire renverser le cortège avant de subir la répression des accusés qui l’auraient assené de coups. A barre, seul Séraphin Ahouandjinou a reconnu les faits tout comme lors de l’enquête préliminaire ainsi que devant le juge d’instruction. Le Ministère public requiert 20 ans de travaux forcés contre Florent Kakpo pour coups mortels, et 15 ans contre Séraphin Ahouandjinou pour complicité de coups mortels. Les avocats des mis en cause conteste cette demande et surtout la requalification des faits par le ministère public. « La victime est décédée 24h après l’incident et selon le certificat médical, était encore conscient à l’hôpital. Si l’on ne peut établir le lien causalité entre les supposés coups mortels en absence d’une autopsie, il y a lieu d’acquitter mon client, Florent Kakpo… », a déclaré Me Evelyne Da Silva. Prenant la défense de Séraphin Ahouandjinou, Me Sakariyaou Nourou Guiwa va soutenir au prétoire l’argumentaire de son collègue.
Le ministère public ne retient aucune charge à l’encontre de Justin Hinlidé, un cousin de la victime. Il aurait subi la violence de la foule et a déclaré à la barre, qu’il s’était opposé à l’expédition de son grand frère au commissariat.
A l’encontre de Sébastien Ahouandjinou et Félix Montcho, 15 ans ont été requis par Robert Dadaglo pour complicité de coups mortels. Mais les intéressés n’ont pas reconnu les faits mis à leur charge par le ministère public. Ils seront défendus, respectivement, par Me Bienvenu Bédiye et Me Christel Balogoun, qui ont plaidé pour un acquittement pur et simple en raison du flou autour de la cause du décès.

Décision
La Cour présidée par Hubert Arsène Dadjo avait comme accesseurs, Christophe Atinmakan et Goerges Gbaguidi, a rendu son verdict au terme des débats. La délibération se présente comme suit : Ahouandjinou Séraphin ; Coupable d’avoir porté des coups contre la victime et condamné pour 5 ans de prison et travaux forcés, Montcho Felix ; Coupable d’exercer des violences et voies de fait condamné à 2 ans de prison ferme, Kakpo Florent ; Coupable avoir porté des coups contre la victime et condamné pour 7 ans de prison et travaux forcés.
Sébastien Ahouandjinou et Justin Hinlindé sont acquitté et immédiatement mis en liberté.

17-05-2018, Isac A. YAÏ


CHRONIQUES

Editorial : A vos plaques…Partez !
15-11-2018, Angelo DOSSOUMOU
L’axiome est sans équivoque. Qui veut rouler à moto, doit avoir sa plaque d’immatriculation. Défaut longtemps toléré au Bénin, mais défaut bientôt (...) Lire  

En vérité : Transport en commun : le grand (...)
15-11-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : 176 milliards du SNU !
13-11-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Zoom sur le budget 2019
13-11-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Du mieux pour les pompiers (...)
8-11-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Les Epes à la barre
8-11-2018, Moïse DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE

Editorial : A vos plaques…Partez !
15-11-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : 176 milliards du SNU !
13-11-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Zoom sur le budget 2019
13-11-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Du mieux pour les pompiers !
8-11-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Les Epes à la barre
8-11-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : A vous de jouer jeunes !
7-11-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Un pas vers l’Arch !
6-11-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Le cas Houndété
6-11-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : La réplique de l’opposition
5-11-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Le pressant appel de l’Eglise
31-10-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : L’eau qui sauve les Collines !
31-10-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Fmi-Bénin, logique intacte !
30-10-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Le couple bénino-nigérian
25-10-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Enfin, que ça démarre !
25-10-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Formalités express au Pcj !
24-10-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Vivement les travaux !
22-10-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Appui diplomatique pour Pag !
22-10-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Médiateur : acte 3 ou stop ?
18-10-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Encore Biya, bêtise continuelle !
18-10-2018, Angelo DOSSOUMOU


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 1500

Dr Martial Ayenon à propos de l’antibiorésistance « Il existe 5 (...)
16-10-2018, Moïse DOSSOUMOU
Très utiles pour lutter contre les bactéries responsables des infections, les antibiotiques ont aussi des limites. En (...)  

Réformes politiques, institutionnelles et économiques : Talon (...)
28-08-2018, Angelo DOSSOUMOU
« Demain, il fera beau… ! ». Cette chanson a bercé et continue de bercer l’enfance d’une bonne génération d’Africains et (...)  

Regain d’activités politiques des Cauris : Les Fcbe refusent de (...)
21-08-2017, Arnaud DOUMANHOUN
Curieuse façon de jaser, d’aller de hameau en hameau pour perturber la tranquillité des citoyens, de jouer les leaders (...)  

Election du 2e secrétaire parlementaire : Le vote en faveur de (...)
26-05-2016, Arnaud DOUMANHOUN
La Renaissance du Bénin (Rb) a voté dans sa majorité pour le candidat du Nouveau départ, soit 6 députés sur les 7 que (...)