Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


LES ESPACES CULTURELS – UN ESPOIR POUR LES ARTS

Après la création, la répétition et la réalisation, les artistes ont besoin d’espaces dignes du nom afin de présenter leurs œuvres au grand public. C’est du moins une étape déterminante dans la carrière de tout artiste soucieux d’une promotion et d’une valorisation de ses performances. Mais il se fait hélas, que ces espaces qui sont publics se font rares, et les quelques-uns disponibles présentent d’énormes tares en matière de normes et de commodité.
Au Bénin, du nord au sud, ce n’est point un exercice de se mettre à les citer, car ils sont à compter du bout des doigts. Ce sont les mêmes qui abritent les spectacles dans nos différentes localités. Outre des salles fiables telles que le palais des sports, le palais des Congrès, nous n’avons que droit à des salles de cinéma transformées en salles de spectacles avec tout ce que ces dernières nous imposent comme échos et autres variantes pas forcément plaisantes. Demandez la plus grande salle de spectacles au Bénin et on vous répondra le stade de l’amitié Général Mathieu Kérékou comme si le ministère des sports et celui de la culture partageaient le même immeuble.
Le colonisateur a apporté du sien à travers deux infrastructures dont les noms définissent clairement la paternité, l’Institut Français de Cotonou et celui de Parakou. Bien d’initiatives y sont prises pour la promotion de la chose culturelle, il faut le reconnaître.
Quelques privés, conscients du manque de cadres d’expression et de présentation d’artistes se sont mis dans la danse et ont pris le beau risque de créer des espaces culturels, de les équiper et de les animer tels qu’ils peuvent.
Avec eux, le public a pris une nouvelle habitude pour ne pas dire un nouvel espoir de divertissement. Ils s’efforcent, se débattent, mais les charges sont énormes et s’imposent à eux. Les appuis à leur endroit, visiblement sont très maigres ou quasiment inexistants.
On peut se poser la question de savoir quel coup le secteur recevrait si ces derniers s’essoufflaient. Les espaces culturels au Bénin ont besoin d’être assistés à la hauteur de l’impact de leurs différentes actions sur le secteur. Ceci passe indubitablement par leur recensement, un suivi de leurs activités et une ligne budgétaire mise en place pour leur accompagnement.
Et pour ceux qui demanderaient pourquoi leur accorder autant d’importance, les espaces culturels viennent compenser un énorme vide, assurent la formation et la promotion des artistes, le divertissement des populations et ravivent au quotidien la flamme culturelle.
Un autre regard à leur endroit ne serait pas inutile.
Vivement que les décideurs y pensent.

29-09-2017, La rédaction


CHRONIQUES

Editorial : A vos plaques…Partez !
15-11-2018, Angelo DOSSOUMOU
L’axiome est sans équivoque. Qui veut rouler à moto, doit avoir sa plaque d’immatriculation. Défaut longtemps toléré au Bénin, mais défaut bientôt (...) Lire  

En vérité : Transport en commun : le grand (...)
15-11-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : 176 milliards du SNU !
13-11-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Zoom sur le budget 2019
13-11-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Du mieux pour les pompiers (...)
8-11-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Les Epes à la barre
8-11-2018, Moïse DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE

Editorial : A vos plaques…Partez !
15-11-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : 176 milliards du SNU !
13-11-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Zoom sur le budget 2019
13-11-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Du mieux pour les pompiers !
8-11-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Les Epes à la barre
8-11-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : A vous de jouer jeunes !
7-11-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Un pas vers l’Arch !
6-11-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Le cas Houndété
6-11-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : La réplique de l’opposition
5-11-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Le pressant appel de l’Eglise
31-10-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : L’eau qui sauve les Collines !
31-10-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Fmi-Bénin, logique intacte !
30-10-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Le couple bénino-nigérian
25-10-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Enfin, que ça démarre !
25-10-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Formalités express au Pcj !
24-10-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Vivement les travaux !
22-10-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Appui diplomatique pour Pag !
22-10-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Médiateur : acte 3 ou stop ?
18-10-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Encore Biya, bêtise continuelle !
18-10-2018, Angelo DOSSOUMOU


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 1500

Dr Martial Ayenon à propos de l’antibiorésistance « Il existe 5 (...)
16-10-2018, Moïse DOSSOUMOU
Très utiles pour lutter contre les bactéries responsables des infections, les antibiotiques ont aussi des limites. En (...)  

Réformes politiques, institutionnelles et économiques : Talon (...)
28-08-2018, Angelo DOSSOUMOU
« Demain, il fera beau… ! ». Cette chanson a bercé et continue de bercer l’enfance d’une bonne génération d’Africains et (...)  

Regain d’activités politiques des Cauris : Les Fcbe refusent de (...)
21-08-2017, Arnaud DOUMANHOUN
Curieuse façon de jaser, d’aller de hameau en hameau pour perturber la tranquillité des citoyens, de jouer les leaders (...)  

Election du 2e secrétaire parlementaire : Le vote en faveur de (...)
26-05-2016, Arnaud DOUMANHOUN
La Renaissance du Bénin (Rb) a voté dans sa majorité pour le candidat du Nouveau départ, soit 6 députés sur les 7 que (...)