Amélioration de la qualité des soins au Bénin : Des cadres formés sur l’approche japonaise 5S Kaizen TQM

Isac A. YAÏ 8 janvier 2020

Renforcer la capacité d’une douzaine de personnes identifiées dans les hôpitaux pilotes de l’approche japonaise 5S Kaizen TQM et ceux du ministère de la santé. Tel est le but de la formation qui se déroule depuis le mardi 7 janvier dernier à l’Infosec de Cotonou. Initiée par l’Agence japonaise de coopération internationale (Jica), cette formation vise à faire évoluer cette approche au Bénin. « Nous avons constaté que cette approche axée sur l’amélioration de la qualité et gestion des hôpitaux n’évolue pas comme il le faut au Bénin car, dans les autres pays comme la Tazanie, cette approche a beaucoup évolué. La Jica a donc fait donc venir du japon deux experts pour une formation de renforcement de qualité », a expliqué Denis Sossa, médecin de santé publique, chef service de qualité au ministère de la santé. A l’en croire, les participants à cette formation sont ceux qui ont déjà suivi une formation au Japon ou en Tanzanie. « C’est donc pour renforcer la compétence des cadres sur la méthodologie à utiliser pour pouvoir faciliter l’application des 5S Kaizen TQM sur le terrain que cette formation a été initiée. Ceci à travers les outils de cadrage à savoir les documents de formation et les directives de mise en œuvre de cette approche pour améliorer la qualité des soins et la gestion des hôpitaux », a-t-il ajouté. Ainsi, les participations à cette formation auront pour tâche de former leurs pairs sur le terrain pour une bonne application de l’approche 5S Kaizen TQM au Bénin.
Il est à rappeler que cette approche a été introduite au Bénin en 2007 au niveau de CHU-Mel. En 2017, elle a été élargie sur le Cnhu, l’hôpital de Zone d’Abomey-Calavi, de Ouidah, de Suru Léré. Depuis quelques mois, l’hôpital de zone d’Allada a été ajouté à la liste. Cela porte à 6 le nombre d’hôpitaux pilotes de cette approche japonaise au Bénin.

L’approche japonaise 5S Kaizen TQM
S1 : Séparer. Il s’agit de créer 3 catégories pour les équipements, les meubles, les outils au niveau du lieu de travail
S2 : Systématiser. Cela signifie qu’il faut trouver des rangements efficaces et pratiques pour les objets nécessaires conformément au flux du travail
S3 : Salubrité. Il s’agit de nettoyer son lieu de travail tous les jours pour enlever la poussière du sol, des machines ou des équipements.
S4 : Standardiser. Cela concerne la standardisation qui conduira à une mise à niveau des actions.
S5 : Se discipliner. Cela consiste à organiser des formations continues, des évaluations régulières, des concours qualité, des séances de sensibilisation, …





Dans la même rubrique