Congo-Brazzaville : un avion d’Air France endommagé par des balles

La rédaction 12 avril 2020

Un Airbus 330 d’Air France a été endommagé par des balles sur le tarmac de l’aéroport de Pointe-Noire. Selon la direction de l’aviation civile et Air France, cet incident fait suite à une altercation entre des éléments de la gendarmerie des frontières, et il ne s’agit pas d’une attaque préméditée. L’avion était arrivé samedi dans le but de rapatrier des ressortissants français résidant dans le pays.

Selon plusieurs sources, l’incident s’est produit samedi soir entre 21h30 et 21h50, heure locale.

Au cours d’une altercation, un agent de la gendarmerie des frontières aurait fait usage de sa kalachnikov et tiré des balles qui ont touché l’aéronef d’Air France en stationnement.

« Une balle a raflé l’appareil et une autre l’a traversé et l’a endommagé », a expliqué Olivier Jallet, directeur général d’Air France pour le Congo et la République démocratique du Congo (RDC).

Arrivé de Paris juste avec des membres d’équipage, cet avion qui a bénéficié d’une autorisation exceptionnelle en cette période où les frontières sont fermées à cause du Covid-19, devait rapatrier ce dimanche 110 ressortissants français et embarquer 110 autres lors d’une escale à Bangui. A cause de l’incident, le voyage a été repoussé à lundi et sera assuré par un autre avion de rechange.

L’ambassadeur de France, François Barateau, s’est entretenu dimanche avec trois membres du gouvernement congolais dont Jean-Claude Gakosso, le chef de la diplomatie, qui, dans une correspondance, a exprimé ses regrets au gouvernement français et annoncé l’ouverture d’une enquête afin de « clairement établir les circonstances et les responsabilités ».

Aucun blessé n’a été enregistré au cours de cet incident. Le Congo a enregistré son premier cas de coronavirus, importé de France, le 14 mars. Le pays en compte aujourd’hui soixante-dix et cinq décès.
Source : RFI





Dans la même rubrique