Décès de Rosine Soglo : les hommages de Talon, Yayi, Vlavonou et Gbian

26 juillet 2021

Patrice Talon, Président de la République
"Nous garderons d’elle l’image d’une femme brave et exceptionnelle"

Femme engagée, Rosine VIEYRA SOGLO aura marqué la vie politique de notre pays pendant de longues années.
Nous garderons d’elle l’image d’une femme brave et exceptionnelle.
Paix à son âme.
Au nom de la Nation, je présente mes condoléances attristées au Président SOGLO, aux enfants Léhady et Galiou, ainsi qu’aux familles VIEYRA et SOGLO.

Boni YAYI, ancien Président de la République
Elle a marqué notre conscience collective

Je viens d’apprendre avec beaucoup de tristesse la disparition de notre chère maman, l’Honorable Rosine Vieyra SOGLO, Présidente de la Renaissance du Bénin.
Intrépide patriote, Maman a été de tous les combats pour l’épanouissement de la Femme Africaine.
Elle a marqué notre conscience collective, l’Histoire du peuple béninois dans la construction et le renforcement de notre Démocratie.
Depuis la Conférence Nationale, nonobstant son âge avancé, elle a continué le combat pour la restauration de cette Démocratie, de l’Etat de Droit et du respect des Droits de l’Homme et des Libertés Fondamentales.
Notre chère maman a eu une vie bien remplie. La flamme qu’elle a allumée doit être entretenue par notre jeunesse. Mon épouse Chantal se joint à moi pour présenter nos condoléances les plus attristées à la République, à la famille SOGLO, à ses enfants Lehady et Galiou, et particulièrement au Président Nicéphore Dieudonné SOGLO qu’elle a soutenu de toutes ses forces dans son combat pour la libération de l’Afrique.
Puisse le Seigneur l’accepter dans sa lumière éternelle

Louis Vlavonou, président du Parlement
Je voudrais saluer la mémoire d’une femme d’exception et de conviction »

« J’ai appris avec une forte émotion la disparition de Maman Rose-Marie Honorine VIEYRA, épouse de l’ancien Président de la République du Bénin, Nicephore Dieudonné SOGLO, ancienne députée et plusieurs fois doyenne d’âge de l’Assemblée nationale, membre du Parlement panafricain (PAP) et du Comité interparlementaire de l’Union économique et monétaire ouest africaine (CIP-UEMOA) à plusieurs reprises, présidente de l’ancien parti politique la Renaissance du Bénin (RB) et de l’organisation non gouvernementale "VIDOLE".
En cette douloureuse circonstance, je voudrais saluer la mémoire d’une femme d’exception et de conviction dont la participation à six législatures successives laisse inéluctablement une empreinte indélébile à l’institution parlementaire et au pays tout entier.
Puisse Dieu le Père Céleste lui faire une place de choix dans sa sainte demeure.
Au nom de l’Assemblée nationale et en mon nom propre, je présente mes sincères condoléances à toutes les familles éplorées, à toute la communauté parlementaire et à tout le peuple béninois

Robert Gbian, Vice-Président du Parlement
« Le Bénin a perdu une femme politique qui d’une manière ou d’une autre aura marqué son histoire politique »

... Comme la plupart de mes compatriotes, j’ai appris le décès de l’honorable Rosine Vieyra Soglo, femme politique de notre cher pays le Bénin. Mes pensées vont à l’endroit de sa famille en général et particulièrement de son époux, l’ancien président de la République, Nicéphore Dieudonné Soglo sans oublier ses enfants Galiou et Léhady Soglo. Sans aucun doute et au-delà de toutes considérations politiques, le Bénin a perdu une femme politique qui d’une manière ou d’une autre aura marqué son histoire politique. Beaucoup de femmes béninoises se sont engagées en politique parce qu’avant elles, il y a eu Rosine Vieyra Soglo qui l’a fait. Je présente mes condoléances à sa famille et au peuple béninois...





Dans la même rubrique