Football : Lionel Messi, septième Ballon d’Or

29 novembre 2021

Lionel Messi a décroché pour la septième fois le Ballon d’Or France Football, la plus prestigieuse distinction individuelle remise à un footballeur, ce 29 novembre 2021 à Paris. Il a devancé le Polonais Robert Lewandowski (2e) et l’Italien Jorginho (3e). Il est notamment récompensé pour avoir remporté la Copa America avec l’équipe d’Argentine. L’attaquant de 34 ans, qui a quitté en août le FC Barcelone, devient au passage le premier joueur du PSG sacré.

Et le successeur de Lionel Messi pour le Ballon d’Or est… Lionel Messi. Deux ans [1] après avoir reçu cette prestigieuse distinction individuelle sous les couleurs du FC Barcelone, l’attaquant âgé de 34 ans l’a cette fois récupéré, ce 29 novembre 2021 à Paris, la ville de son nouveau club.

Il devient au passage le tout premier joueur du PSG élu par le collège de journalistes internationaux, que le magazine France Football réunit chaque année.

Un sacre décisif au Brésil
Ce ne sont toutefois pas ses prestations mitigées avec le Paris Saint-Germain, depuis son arrivée en France cet été, qui lui ont valu de gagner une septième fois le Ballon d’Or (nouveau record), après 2009, 2010, 2011, 2012, 2015 et 2019. Ce sont plutôt ses prestations avec le Barça lors de la saison 2020-2021 (38 buts en 47 matches) et surtout le sacre de l’Argentine à la Copa America, le 10 juillet dernier, qui ont pesé dans les votes.

En effet, Lionel Messi n’avait jamais autant joué et marqué en compétitions officielles avec l’Argentine qu’en 2021. Seize rencontres et neuf réalisations cadencées par une victoire sur le terrain du voisin et rival brésilien. Une Copa America 2021 dont l’ancien Barcelonais a été élu meilleur joueur et qui lui a ainsi permis d’effacer les échecs en finale en 2007, 2015 et 2016.

L’image de Messi soulevant le trophée dans le ciel de Rio, au mythique stade Maracana, face au Brésil de Neymar (0-1), a incontestablement frappé les esprits. Tout comme son départ du Barça pour la France, après 17 saisons pros et une trentaine de titres majeurs décrochés avec le club espagnol.

Lewandowski, Jorginho et Benzema suivent
Cela a en tout cas suffi à Lionel Messi pour reléguer la concurrence, lui qui se partage le Ballon d’Or avec Cristiano Ronaldo depuis 2008, quasiment sans discontinuer. Seul le Croate Luka Modric a brisé leur hégémonie, en 2018.

Le Polonais Robert Lewandowski, qui faisait figure de favori pour une édition 2020 finalement annulée [1], rêvait sans doute d’imiter Modric. Ses 64 buts inscrits en 2021, avec le Bayern Munich et la Pologne, étaient autant d’arguments. Et ils ont d’ailleurs été récompensés durant la cérémonie avec un trophée spécial de « Buteur de l’année ». Mais le Bayern a été éliminé en quart de finale de la Ligue des champions 2020-2021. Et la sélection polonaise, elle, a été sortie dès le premier tour de l’Euro 2021. Tout le contraire du milieu Jorginho, champion d’Europe avec l’Italie et vainqueur de la Ligue des champions avec Chelsea.

Des compétitions qui n’ont pas non plus réussi à Karim Benzema, éjectée en huitièmes de finale de l’Euro avec la FRance. L’attaquant a certes été irréprochable depuis son retour en Bleu. Il a par exemple porté son équipe nationale jusqu’à la victoire en Ligue des nations. De même, il est impérial avec le Real Madrid depuis plusieurs mois. Mais la formation madrilène n’a rien gagné en 2021. Et les ennuis judiciaires de Benzema n’ont peut-être pas toujours plaidé en sa faveur, dans l’esprit des 180 journalistes spécialisés sollicités par France Football… L’intéressé n’a en tout cas pas fait le déplacement à Paris, pour la soirée de gala.

Cristiano Ronaldo relégué
Autre absence remarquée : celle de Cristiano Ronaldo, 6e et hors du podium pour la deuxième fois seulement depuis 2006. Comme en 2010, le Portugais ne figure pas sur la photo. Pire pour lui, il voit son grandissime rival Messi s’éloigner au palmarès du Ballon d’Or (cinq contre sept pour l’Argentin). L’attaquant de 36 ans, qui a quitté la Juventus Turin pour retourner à Manchester United, ne peut désormais que miser sur les trophées The Best, qui seront remis par la FIFA le 17 janvier 2022, pour espérer prendre sa revanche…

[1] L’édition 2020 du Ballon d’Or a été annulée à cause de la pandémie de Covid-19, une première depuis la première édition en 1956.
Source : Rfi





Dans la même rubrique