Législatives au Mali : la fin d’une étrange campagne

La rédaction 18 avril 2020

La campagne électorale pour le second tour des législatives de dimanche s’est officiellement achevée ce vendredi à minuit. Dès le premier tour, 22 députés, dont 5 femmes, ont été élus. Il reste 125 sièges à pourvoir. Le scrutin se déroule dans un contexte particulier, perturbé à la fois par les problèmes de sécurité et par la pandémie de Covid-19. La campagne pour le premier tour était déjà morose. Celle du second tour sur le terrain a été plutôt chaotique.

La campagne du ministère malien de la Santé contre le Covid-19 était beaucoup plus visible que la campagne électorale pour le second tour des législatives de dimanche. Pas d’engouement dans les quartiers de Bamako, pas de démonstration de force… À cause du coronavirus, les grands rassemblements sont interdits.

Dans l’une des six communes de la capitale, un transporteur nous explique que lors du premier tour des législatives, il avait loué 11 de ces minibus à des candidats, contre un seul pour la campagne du second tour.

Il faut rappeler que les deux premières listes, qui s’affrontent dans chaque localité pour le second tour, ont demandé le soutien des autres candidats, éliminés dès le premier tour.

Pour convaincre les électeurs, les candidats se sont essentiellement contentés de leurs messages de campagne, diffusés à la télévision nationale ou dans d’autres médias. Les réseaux sociaux ont été également sollicités.
Source : RFI





Dans la même rubrique