Pèlerinage annuel à Dassa : Les responsables ecclésiastiques s'activent

Félix AGOHOUNGO 19 août 2022

Le grand rassemblement national et sous - régional qu’est le pèlerinage marial de Dassa-Zoumé a lieu chaque année le week - end après la solennité de l’Assomption. Aujourd’hui vendredi , les diverses instances impliquées qui sont à pied d’œuvre depuis un mois veulent éviter une préparation hâtive des derniers instants.

Cette année, le pèlerinage de Notre Dame d’Arigbo de Dassa-Zoumé aura lieu les 19, 20 et 21 août 2022 sur le thème « En synode avec Marie, La Mère de l’Église ». L’invité de cette année qui présidera la grand - messe de clôture du dimanche 21 août est son Éminence Mgr Mark Gérard Miles, Nonce Apostolique près le Bénin et le Togo. « Le programme détaillé du pèlerinage est envoyé à toutes les paroisses du pays », a indiqué le père Fortuné Badou, le recteur de la grotte. D’ après nos sources d’informations, plusieurs dispositions sont prises pour une large vulgarisation de l’information sur les ondes des radios telles que Radio Immaculée et les radios locales émettant dans les régions environnant Dassa. Dans certaines paroisses à travers les diocèses, les futurs participants ont fini l’inscription. Comme à l’accoutumée, les structures d’ organisation ont fini avec l’ étape de négociation des transports en communs qu’empruntent la plupart des pèlerins. Au niveau du diocèse d’accueil, Dassa-Zoumé, les fidèles chrétiens prennent depuis peu l’initiative de se regrouper par associations ou groupes de prières. Au plan spirituel, ils confient au Seigneur par l’intercession de Notre Dame d’Arigbo, aussi bien la phase préparatoire que le bon déroulement de tout le pèlerinage. Des neuvaines de messe sont initiées au sanctuaire par l’équipe sacerdotale affectée à l’administration de la grotte. Actuellement, le rectorat est à pied d’œuvre. D’abord il faut préciser qu’il y a une grande mobilisation pour un bon accueil des pèlerins. Les forces de l’ordre environ 800 à 900 policiers et militaires sont attendus à Dassa-Zoumé afin d’ assurer au mieux la sécurité des personnes et des biens. Sur le site de la grotte, un endroit qui offre un grand grand espace a été aménagé pour le parking.
Monseigneur Louis Parisot, premier évêque du Bénin a réussi à écrire l’une des plus belles pages de l’histoire de l’église catholique en signant l’acte de naissance du pèlerinage de Dassa-Zoumé. Il a fait, le jeudi 11 février 1954, d’Arigbo un haut lieu de prières et de piété mariale. Un rendez-vous annuel qui, depuis, rappelle aux fidèles les grands mystères de la foi. S’il est connu que le réalisateur de la grotte de Notre Dame d’Arigbo est le père Germain Boucheix qui arriva à Dassa-Zoumé en 1951, il n’en fut cependant pas l’inspirateur. C’est en effet Monseigneur Louis Parisot qui, à l’occasion de l’année mariale de 1954, en eu l’idée, en érigeant au sommet de la montagne royale d’Arigbo une grande croix. Monseigneur Parisot dont la dévotion à la Vierge Marie était très grande a mûri l’idée d’aménager une grotte au pied de la montagne royale d’Arigbo.





Dans la même rubrique