Transformation de la tomate et maîtrise de la qualité sanitaire du poisson : 2A2BJ outille les consommateurs et producteurs d’Allada

Patrice SOKEGBE 9 décembre 2019

L’Amicale des anciens bénéficiaires de bourses japonaises (2a2bj) ramène les consommateurs et producteurs de la commune d’Allada à la lumière. Vendredi dernier à l’école normale des instituteurs d’Allada, cette association a tenu un atelier de formation des consommateurs et producteurs à la transformation de la tomate et à la maîtrise de la qualité sanitaire du poisson. Objectif, appuyer le secteur agricole, protéger la santé des consommateurs de poisson et de tomate, améliorer le niveau nutritionnel et de vie de ces populations avec l’appui financier de l’Agence japonaise de coopération internationale (Jica). « Il s’agit de contribuer à l’amélioration du processus de conservation et de transformation de la tomate et du poisson et maîtriser la qualité sanitaire du poisson », a ajouté le représentant du Président de 2A2BJ, Blaise Dossa. Selon lui, cet atelier se justifie par le fait que certains agents pathogènes associés à la consommation de la tomate et du poisson frais ou transformés, notamment les bactéries pathogènes, virus, parasites, biotoxines marines, contaminants chimiques, présentent un risque pour la santé. Ce qui engendre un taux élevé de perte post-récolte, un faible taux de transformation et la non-maîtrise des bonnes pratiques d’hygiène, de conservation et de transformation.
La formation s’est déroulée en deux phases, notamment théorique et pratique. Dans un premier temps, Louis Gnanho, formateur transformateur de tomate, a mis l’accent sur les différentes étapes de transformation de la tomate en pulpe de tomate, en pellée de tomate, en tomate séchée et en purée de tomate. « Pour la pulpe de tomate, il faut le triage, le lavage, la coupure, l’extraction de la pulpe, le préchauffage, le remplissage, la stérilisation et le stockage », a-t-il indiqué. Gisèle Kakpo Alapini, formatrice à la maîtrise de la qualité sanitaire du poisson, a quant à elle, décrit le mécanisme d’altération du poisson, les conséquences de l’altération de la qualité hygiénique, les méthodes de conservation, le procédé de fumage et ses conséquences, le Ftt-Thiaroye, la maîtrise des bonnes pratiques d’hygiène et des bonnes pratiques de fumage. A en croire le Représentant du Directeur départemental de l’Agriculture de l’élevage et de la pêche, Marius Constant Houanyé, cette séance vient à point nommé, car les productions maraîchères et halieutiques et leur transformation figurent en bonne place dans le plan stratégique de Développement du secteur agricole (Psdsa, 2017-2025) et dans le Programme d’actions du Gouvernement (Pag, 2016-2021). A ce titre, il a témoigné sa reconnaissance à 2A2BJ pour l’initiative fort bien louable. Blaise Dossa a, pour finir, exhorté les participants à dupliquer cette formation afin que le grand nombre soit éclairé.





Dans la même rubrique