Transport fluvial : Un énième naufrage sur l’axe Porto-Novo – Lagos

Moïse DOSSOUMOU 20 février 2022

Les parents des victimes du précédent naufrage encore frais dans les mémoires n’ont pas fini de pleurer et d’enterrer leurs morts que d’autres se joignent à ces complaintes funèbres. Hier samedi 19 février, des ayant quitté Lagos pour Porto-Novo ont encore péri dans les eaux. Essentiellement des commerçants, les victimes préfèrent la voie fluviale pour leurs transactions pour des raisons de rapidité et d’accessibilité du coût. Malheureusement, les barques de fortune, la surcharge et l’indisponibilité des gilets de sauvetage occasionnent des accidents qui entrainent des pertes en vies humaines. Hier encore, ce fut le cas et la désolation est grande au sein des familles endeuillées.
Il est temps au vu de ces accidents répétés que le gouvernement prenne le taureau par les cornes en adoptant des mesures hardies qui protège la vie des concitoyens. Le transport fluvial a ses règles et il serait heureux que les voies de navigation soient tracées et que des embarcations sécurisées soient proposées aux voyageurs désireux d’emprunter la voie de l’eau comme cela se fait dans plusieurs pays. N’ayant pu anticiper sur ces drames devenus récurrents, le gouvernement gagnerait à se rattraper en assainissant ce secteur qui ne





Dans la même rubrique