Ventes de fournitures scolaires à l’Etoile Rouge de Cotonou : En plein dans l’ambiance annonciatrice de la rentrée des classes

16 septembre 2022

A quelques jours de la rentrée des classes pour le compte de l’année scolaire 2022-2023, l’ambiance qui règne autour de la vente des fournitures à la place de l’Etoile Rouge de Cotonou augure d’une reprise imminente.

A la place de l’Etoile Rouge, l’ambiance qui accueille dans la soirée de ce jeudi 15 septembre a l’air d’être festive. C’est plutôt l’animation des stands qui abrite la vente des fournitures scolaires. A quelques mètres des bâches installées pour la circonstance, les sonorités musicales sont perceptibles. Presque la moitié de la circonférence de la place publique est occupée par des bâches et le décor réalisé avec des banderoles multicolores ne manque guère de retenir l’attention. Les perturbations de la pluie de la soirée n’ont pas pu empêcher nombre de parents de faire le déplacement pour s’approvisionner en ces différents articles exposés sous les bâches qui s’étendent à perte de vue. Une randonnée sur les lieux permet de découvrir sous ces bâches tout ce qu’il faut pour une rentrée scolaire. Des sacs enveloppés de sachet transparent sont suspendus. Des cahiers, des manuels, des lots de papiers hygiéniques, des stylos, des tableaux sont exposés sur des étalages sous les bâches. Le passage au niveau des stands permet aussi de voir en exposition des tissus kaki, des chaussures, des gourdes, des ensembles pour ceux de la maternelle et la liste n’est pas exhaustive. Sur les lieux, des stands, c’est aussi un personnel commis à l’accueil et au service. La visite des parents en compagnie des apprenants attire aussi l’attention. Sous cette pluie, des visiteurs, couverts d’imperméable ou un peu blottis sous un parapluie, se précipitent’ après leur descente de la voiture ou de la moto, vers ceux qui accueillent au niveau des stands. Le retour d’autres, anticipé par les menaces de la pluie, s’observe également avec le mouvement pareil.

Au contact de ceux qui accueillent, les renseignements sur les prix des articles sont reçus lors des échanges. Si certains visiteurs viennent juste pour s’enquérir d’abord des prix des fournitures scolaires, d’autres saisissent l’occasion pour faire des achats. Des plaintes se font aussi entendre à propos des coûts des fournitures. « Allons-nous pouvoir nous en sortir ? Malgré le manque de moyen financier, tout est cher. Les prix, pour la plupart, ont presque doublé », déplore un visiteur qui tient en main un stylo et un carnet de notes dans lequel les prix renseignés sont écrits. La pluie ne s’arrête pas. De grands sachets sont mis à contribution pour couvrir les articles exposés et empêcher la pluie de les atteindre. Dans des coins, sous les bâches, des membres du personnel de la vente, autour d’une table en plastique, établissent les reçus pour les achats enregistrés. Des colis à l‘issue des achats sont transportés avec empressement dans les malles arrière des voitures. Cette ambiance au niveau des stands laisse entrevoir une rentrée des classes toute proche. Et l’ambiance doit ainsi régner jusqu’après la reprise effective du chemin de l’école.
Fidégnon HOUEDOHOUN





Dans la même rubrique