chronique culturelle : Identité : Entre tradi et modernité

La rédaction 5 octobre 2018

Danses, chants et rythmes du Bénin, en ce qui concerne les plus avertis, constituent des éléments capitaux pour la promotion de notre culture. Une culture vaste, d’une diversité incommensurable et surtout chargée d’histoires mais qui manquent de visibilité. Nous sommes en quête permanente d’une identité qui n’est pas la nôtre. On ne saurait demander à quiconque, que ce soit au nom de la mode, de la musique, encore moins du sport de s’y adapter.
Le plus important est d’accompagner les gardiens de cette tradition qui constituent une source inépuisable, capables de nous approvisionner éternellement.
Nos rythmes et danses, aussi denses qu’ils soient, s’imposent royalement à nous afin de constituer à cette ère de modernisation, des éléments de sous bassement et de support fiables à nos diverses initiatives dans le secteur.
Nous nous étonnons parfois de voir des peuples exécuter des pas de danses traditionnelles de chez nous pour exécuter leur musique, qui parfois se font parfumer de percussions propres à nos couvents et milieux réservés.
Pendant ce temps, les nôtres manquent d’inspiration, à la recherche de ce qui vient d’ailleurs. Certains, après des années passées à s’égarer dans l’imitation de l’importé finissent par la puissance de Dieu Tout Puissant et des mânes de nos ancêtres par retrouver leurs origines, et le succès est plus que remarquable.
Aucune intention, à travers cet exercice, d’amener nos artistes, artisans et autres amoureux de la chose culturelle à s’investir dans le 100% traditionnel, mais une façon de les conduire au respect des gardiens de la tradition et de pouvoir s’en inspirer dans le seul but d’accéder à une carrière internationale. Seule manière d’apporter quelque chose de nouveau aux autres peuples à travers les rencontres d’échanges culturels et de valorisation de potentialités.
Puisons de nos racines et allons vers la modernisation afin de proposer un cocktail rare et exceptionnel.
C’est aussi cela la préservation et la promotion de l’identité.
Gildas LANTONKPODE





Dans la même rubrique