En toute sincérit : Le mystère du mariage

La rédaction 17 avril 2019

Presque tous ceux qui y sont, veulent en sortir et paradoxalement, ceux qui n’y sont pas l’appellent de tous leurs vœux. Sans aucun doute, un véritable mystère entoure le mariage. Qui peut bien nous expliquer cet état de choses ? Le célibataire à la recherche de l’âme sœur ou alors le marié qui confie toutes les fois que l’occasion se présente que s’il devrait recommencer, il ne choisirait pas de se mettre dans les liens du mariage ? Inévitablement, entre le temps où on est célibataire, fiancé et le temps de la vie en couple voire du mariage, les choses changent-elles ? Mais alors qu’est-ce que ça peut bien être ?
Le mariage est défini entre autre comme une union conjugale contractuelle et ou rituelle, à durée illimitée, déterminée ou indéterminée reconnue et encadrée par une institution juridique ou religieuse qui en détermine les modalités. A côté de cette clarification conceptuelle, l’opinion publique envisage sinon conçoit le mariage comme l’étape qui vient après la carrière professionnelle et la réussite sociale comme une sorte d’aboutissement de la vie personnelle. Malheureusement, et ceci a été prouvé par des études scientifiques, un mariage se fondant sur ce paradigme ne prospère point. Considéré ainsi, le risque de se retrouver toujours insatisfait de son mariage et de chercher à en sortir est constant. Il n’est donc pas rare de voir ce genre de personne dans une perpétuelle recherche du bon partenaire pour le meilleur mariage.
Des sociologues et religieux ont réfléchi sur le mariage. Il ressort des études, enquêtes et réflexions que chacun y entre avec sa perception, sa vision et ses projets. Il semble qu’il est rare que le couple se donne le temps de faire un projet commun et d’harmoniser les points de vue sur leur vie après mariage. Conclusion des travaux : Les mariages consentis sans un minimum de compromis et de vision commune ne prospèrent presque jamais. Il paraît que les hommes célibataires voient dans le mariage la fin de la période où ils s’adonnent à la vaisselle, le ménage, la cuisine, la lessive enfin toutes ces tâches domestiques exclusivement léguées à la femme dans le ménage pour je ne sais quoi. La femme de son côté est contente car c’est la fin du célibat. Elle se compare à ses amies qui ne sont pas encore dans les liens du mariage. Elle se voit désormais avec la bague au doigt aux côtés d’un homme qu’elle exhibe tel un trophée. Dans sa petite tête elle est déjà parvenue. Conséquence, elle ne prend plus soin d’elle, n’est plus séduisante, plaisante et l’homme s’en lasse….Une autre façon de justifier ses absences au foyer et ses infidélités.
Une connaissance à moi m’a fait savoir il y a quelques jours que son mari n’aime plus la faire sortir. Et pourtant avant leur mariage, ils ne passaient aucun week-end à la maison encore moins dans leur ville de résidence. Et c’est l’homme qui prenait toujours les initiatives au point où la femme y a pris entièrement goût. Ils étaient toujours partis. Une stratégie de conquête me diriez –vous ? Peut-être ! Nous voici maintenant après le mariage, et monsieur ne veut plus sortir avec madame. Il prétexte de diverses occupations. Paradoxalement lui il est toujours dehors et délaisse la femme à la maison.
Je m’en voudrais de ne pas évoquer ce cas qu’un ami m’a confié. Sa femme est très pieuse. Elle est à longueur de journée dans la prière. Monsieur quant à lui est à la limite un athée. Sa femme le réveille pour la prière du matin, il doit également être au rendez-vous de la prière du soir. A table il faut invoquer le nom de Dieu avant d’entamer le repas. C’est invivable pour le mari qui confie : Je sais que Dieu existe mais ma femme en fait un peu trop !
En définitive, il faut trouver le moyen d’échanger et de définir un projet commun tenant compte des aspirations de l’un et de l’autre. Une fois ce pas franchi, il est conseillé que chacun y mette du sien pour une vie après le mariage épanouie au grand bonheur du couple.
Zakiath LATOUNDJI





Dans la même rubrique