En toute sincérit : Madame ! Interdiction de sortie

La rédaction 24 avril 2020

Bon nombre de nos concitoyens aiment garder la femme à domicile. Ils ne sont pas contre le fait que leur femme, chère épouse doit sortir de la maison pour vaquer à ses occupations professionnelles. Et après plus rien. Mais il y a de ces hommes qui sont farouchement opposés à toute autre forme de sortie. Ils contrôlent les faits et gestes de la femme comme si une fois mariée elle est devenue une prisonnière dans la maison.
Votre maison est-elle une prison pour votre femme ? S’il s’agissait par exemple d’une prison dorée, on aurait du plaisir à faire le débat et à s’éterniser dans les discussions. Car au moins ici, vous aurez comme mérite d’avoir mis la femme dans les meilleures conditions possibles dans la maison. J’insiste bien sur meilleures conditions et j’ose croire qu’on se comprend. Et ce n’est pas parce qu’on jouit d’un confort exceptionnel à domicile qu’on doit être privé de sortie.
Voyons à présent un peu du côté de ces hommes qui ne mettent point la femme dans un cadre adéquat. Le lieu servant d’habitation à la famille est réduit à sa plus simple expression, mais madame n’a pas le choix, elle doit y être sept jours sur sept, trois cent soixante-cinq jours sur trois cent soixante-cinq.
Il ne s’agit point ici de dire que la femme a le droit d’être tout le temps dehors. Mais cherchons à comprendre un peu les raisons qui motivent les hommes qui sont totalement contre cette idée.
Messieurs dites-nous un peu pourquoi madame n’est pas autorisée à mettre le nez dehors à titre personnel. Votre désapprobation serait-elle signe de jalousie, de manque de confiance, d’orgueil ou d’ego ? Les avis varient d’une catégorie d’hommes à une autre. Je m’amuse à questionner mon entourage. Un peu comme la question des goûts et des couleurs, ça ne se discute pas. Chacun à son appréhension. Je déduis des échanges avec les uns et les autres que certains hommes sont tellement possessifs qu’ils n’acceptent pas qu’une femme puisse avoir besoin d’un moment pour elle. Et pourtant les psychologues estiment qu’une personne donc homme comme femme en a besoin de temps à autre pour un peu d’intimité avec soi-même.
Pour finir faisons un jeu de rôle, un simple jeu de rôle et soyez franc dans votre réponse. Fermez les yeux cinq petites minutes. Nous sommes dans une maison, c’est vous la femme, vous avez le droit d’aller au travail, mais attention votre mari vous notifie à quelle heure vous devez être à la maison après le boulot. Les week-ends, obligation formelle de rester à domicile. Pendant ce temps lui l’homme il est libre dans tous ses mouvements. Ouvrez maintenant les yeux et dites-moi quel sentiment vous anime.
Zakiath LATOUNDJI





Dans la même rubrique