En toute sincérit : Stop au Harcèlement !

La rédaction 8 mai 2020

A toutes les femmes qui nous lisent ou nous suivent, je sais que vous vous faites régulièrement draguer par des hommes, les uns plus beaux que les autres. C’est normal, nous ne sommes pas tous les mêmes et ça se comprend sans aucun doute. Certains hommes sont doux, tendres, affectueux et charmeurs. Mais il y en a parmi eux, qui ne savent pas s’y prendre du tout. De vraies brutes, des obsédés par je ne sais quoi, qui ne font preuve d’aucune élégance, aucune galanterie mais alors pas du tout à l’égard de la femme. C’est peut-être aussi une question d’éducation.
J’ose croire que vous arrivez à établir la parfaite différence entre drague et harcèlement. Pour nous permettre d’être au même niveau d’informations, retenez que le harcèlement est une forme de discrimination physique ou verbale qui tend à durer dans le temps et qui a pour effet de choquer ou humilier. Il s’agit d’une violence répétée qui peut être verbale, physique ou psychologique. Toutefois, des incidents ponctuels et graves peuvent être considérés comme du harcèlement. Et quand on parle de la drague, il est question d’aborder une personne pour aboutir à une aventure.
Hélas les niveaux de compréhension ne sont pas les mêmes pour tout le monde. Le harcèlement puisque c’est ce qui nous intéresse ici est endémique dans pratiquement tous les domaines d’activités. La preuve, il a fallu qu’on en parle cette semaine au Benin dans le secteur des médias pour que sonne l’heure de toutes les révélations.
Le débat n’a laissé personne indifférent. C’est à croire que le peuple s’y attendait. Comme les affaires concernant la sexualité passionnent !
Chacun y est allé à sa manière. Une fois encore, la femme est traitée de tous les noms. C’est elle la victime mais on trouve que c’est elle qui est à la base de tout le scenario. On incrimine son habillement, sa toilette, ses bonnes manières et que sais-je encore ?
Une femme vous plaît ? Quoi de plus normal ; mais de grâce n’usez pas de votre pouvoir sur elle pour atteindre votre objectif. Il ne sert à rien d’y aller par la force. Loin de vouloir passer pour un donneur de leçon, je vous prie, messieurs, de maîtriser votre libido pendant qu’il est encore possible. Faites-le pour vous et pour les vôtres car, vos sales comportements ne resteront pas pour toujours impunis. Tout finit tôt ou tard par se savoir.
Zakiath LATOUNDJI





Dans la même rubrique