En toute sincérité : Infidèle sans conscience !

Naguib ALAGBE 16 février 2018

Les hommes sont tous des infidèles. Admettons-le par pure galanterie. Et évitons pour une fois, d’être avec elles, à couteaux tirés sur la question. Cela semble plus élégant que d’avoir à leur répéter sans cesse que nous ne sommes pas tous pareils. C’est inutile, elles s’obstinent pour la plupart, à croire que c’est le cas. Prenons-le comme ça, une sorte de croix à porter, pour les péchés de quelques-uns parmi nous.
Il est cependant une chose que nous pouvons observer chez certains hommes infidèles. C’est cette tendance à se jeter corps et âme dans leur nouvelle liaison au point même d’en perdre la tête.
Combien ne sont-ils pas, à ne devenir pour leurs conjointes qu’un parfait étranger, dès lors qu’ils se sont laissés prendre au piège.
Rose n’a plus que ses yeux pour pleurer. Seule à s’occuper de ses enfants depuis deux ans, elle doit désormais s’y faire aux brèves et rares apparitions de celui pour qui elle avait sacrifié onze années de sa vie. Son quotidien n’est plus qu’humiliation et désolation. Pourtant, elle se refuse au désespoir. ‘’Il finira tôt ou tard par s’en remettre’’, répétait-elle sans cesse, un peu comme pour s’en convaincre.
Monsieur ne vit plus que pour son amante. Son épouse et ses enfants, il n’en a que foutre désormais. Seule compte sa maîtresse, sans laquelle le monde s’écroulerait certainement autour de lui.
Des cas à la Rose, il en existe à foison. Que du jour au lendemain, le bonhomme s’entiche d’une autre, oubliant derrière lui une ou deux décennies de vie commune et de sacrifices consentis n’est donc pas chose rare.
Obligés sommes-nous d’admettre, que ceux-là, ces infidèles complètement inconséquents et irresponsables sont les pires de tous.
Maintenant, étonnons-nous face à tant d’égoïsme venant des femmes elles-mêmes qui, détestant l’infidélité des hommes sont tout de même fières d’en profiter.
En fait, pour elles, l’infidélité n’est mauvaise que quand elle n’est pas à leur avantage. Du moment qu’elles sont l’attraction, elles en jouissent à fond sans se soucier le moins du monde de ce que peuvent vivre leurs consœurs passées aux oubliettes pour leur seul plaisir. La victime et sa progéniture peuvent moisir en enfer si cela se trouve.
Mais, il est en la matière et pour finir, une règle que jamais l’expérience n’a démentie. C’est que l’on récolte toujours ce que l’on a semé. Et comme on fait son lit, on finit par se coucher. C’est une certitude mathématique.





Dans la même rubrique