En vérité : Contrat de performance communale

Moïse DOSSOUMOU 8 juillet 2020

Elus ou désignés selon le cas, ils sont déjà aux commandes des communes qu’ils vont administrer au cours des six prochaines années. Investis d’une mission de service public, les désormais premiers responsables de nos localités font face à d’immenses défis. Passé l’euphorie des consultations électorales, ils reviennent à la réalité. Ce n’est, en effet, pas simple de combler les attentes de ses mandants. Diverses et variées, les préoccupations des communautés humaines dont la réunion forme un ensemble à la fois cosmopolite et homogène, sont plus nombreuses que les grains des chapelets de doléances, habituellement exhibés par les partenaires sociaux. La gestion publique, quand elle a trait à l’amélioration du quotidien des populations, est à la fois exigeante et exaltante. Sortis de la masse grâce aux élections, les nouveaux dirigeants des communes, nonobstant leurs ambitions et leur bonne foi, n’ont pas toujours les connaissances nécessaires pour mener à bien leurs missions.
Depuis peu, des formations s’organisent à foison. Dans la première loge des participants, se trouvent les maires. L’Union progressiste a déclenché les hostilités en regroupant l’ensemble de ses élus à Cotonou, l’espace d’un weekend pour les briefer sur les tenants et aboutissants de la gestion d’une commune. Quelques jours plus tard, comme s’il s’agissait d’un marquage à la culotte, le Bloc républicain est aussi entré en scène. Bohicon, la ville carrefour, a abrité ces assises inaugurales des élus de ce parti. Jusque-là, la Force cauris pour un Bénin émergent qui contrôle sept communes ne s’est pas encore signalé sur ce registre. Sans doute que les responsables de cette formation politique ne manqueront pas de rattraper leur retard. Parallèlement à ce dynamisme observé au niveau des creusets politiques, le gouvernement à travers le ministère de la décentralisation, a également joué sa partition. Par le biais des préfectures, les exécutifs communaux ont été abreuvés à la source de la gouvernance locale.
Réunis selon leur ressort territorial, les maires, leurs adjoints et les chefs d’arrondissement sont allés à l’école de la décentralisation. Comme c’est le cas au début de chaque mandature, ils ont reçu dans l’ensemble les notions fondamentales qui leur permettront de gérer au mieux les ressources humaines, matérielles et financières qu’ils vont combiner pour atteindre l’essentiel des objectifs. A part les élus, le personnel des collectivités locales, qu’il s’agisse des cadres de conception ou des agents d’exécution, sera également outillé. Ce sont eux la cheville ouvrière des initiatives prises par le conseil municipal ou communal. Etant déjà des techniciens dans leurs spécialités respectives, le renforcement de capacités à leur profit les rendra plus performants dans l’accomplissement de leur tâche au quotidien. En même temps que tout ce monde est outillé, il va de soi que des contrats de performance, connus d’avance, soient opposés aux maires, qui du reste, seront régulièrement évalués.
Les partis desquels sont issus les édiles ont un grand rôle à jouer en terme d’accompagnement pour des résultats positifs. Un cahier de charges et une feuille de route tenant compte des opportunités et contraintes de chaque territoire sont à concevoir et à adresser aux maires qui s’en serviront comme bréviaire. Evidemment, les partis en question devront en amont faciliter la tâche en fournissant un service d’appui-conseil aux élus en difficultés ou demandeurs d’assistance. Ce dispositif permettra à tous les maires de s’investir sans relâche pour l’essor de leurs localités respectives. Il faut ainsi impérativement instaurer une sorte d’émulation entre eux afin qu’ils se donnent à fond comme ils l’ont promis au cours de la campagne électorale. C’est l’un des procédés par lesquels les réalisations tant attendues seront au rendez-vous. Les formations sont importantes, les réalisations le sont encore plus, car élu ou désigné, la préoccupation du maire doit être d’avoir un bon bilan.





Dans la même rubrique