En vérité : Vivement les travaux !

Moïse DOSSOUMOU 22 octobre 2018

Il est sorti des quatre murs du palais de la République. Contrairement à ses habitudes, le chef de l’Etat a effectué une descente sur le terrain. Samedi dernier, à pas de charge, entouré de certains de ses collaborateurs, il a initié une tournée à travers la ville de Cotonou. Le hall des arts, le Centre de promotion de l’artisanat et le stade de l’amitié Gl Mathieu Kérékou ont été ses points de chute. A chaque étape, Patrice Talon, tout en appréciant l’existant, a reçu des explications quant aux aménagements à effectuer pour redonner vie et éclat à ces infrastructures. Ne voulant pas se contenter d’un rapport, le président de la République a tenu à toucher du doigt les réalités que son gouvernement compte corriger. Situées à des endroits stratégiques de la métropole, ces aires de jeux, d’expositions et de spectacles ont besoin d’une bonne couche de modernité.
En lieu et place de l’actuel Hall des arts, il est prévu l’implantation d’un pôle sportif urbain avec toutes les commodités requises. Quant au Centre de promotion de l’artisanat qui sert de galerie d’exposition aux artisans qui y travaillent, il y sera érigé deux ouvrages : une galerie des arts et la Maison des artistes. Le nec plus ultra de ces projets d’envergure sera réalisé à l’emplacement du stade de l’amitié. A ce niveau, l’Exécutif ambitionne de sortir de terre un Mall et une galerie commerciale ultramodernes. En outre, ce qui tient lieu de palais des sports sera entièrement rénové, le stade aussi. La pelouse, les gradins, les vestiaires, le parking, pour ne citer que ces compartiments, recevront un grand coup de neuf. L’aspect qu’offre ce grand lieu de rencontres sportives ne fait pas honneur à notre pays. D’autres Etats, moins capés que le Bénin, disposent de stades d’envergure internationale.
C’est heureux que le chef de l’Etat s’intéresse en personne à ces travaux dont le lancement ne devrait plus tarder. A en croire les annonces faites, la fermeture du stade sera effective à partir du mois de décembre. Si le rythme d’exécution du chantier ne baisse pas, il y a des chances que d’ici la fin du quinquennat de Patrice Talon, le rêve se concrétise en bonne partie. Le sport, notamment le sport de compétition, c’est l’apanage des jeunes. Des talents dans ce domaine, le Bénin en regorge à foison. L’un des obstacles majeurs à l’éclosion de leur savoir-faire, c’est l’indisponibilité des infrastructures répondant aux normes internationales. La rénovation du stade vient régler en grande partie ce problème. Les disciplines sportives les plus en vue connaîtront un regain d’intérêt au terme de ces travaux que les Béninois appellent de tous leurs vœux.
Qu’un coup d’accélérateur soit donné quant à la concrétisation des projets figurant dans le Programme d’actions du gouvernement (Pag), c’est ce que veulent les populations qui attendent impatiemment que les promesses faites à cor et à cri se réalisent. En décembre, cela fera deux ans que le Pag a été rendu public. Sur le terrain, les projets ont du mal à prendre corps. C’est heureux que le chef de l’Etat ait décidé de prendre le taureau par les cornes. Les Béninois veulent espérer que cette sortie surprise annonce le lancement des grands travaux, tout au moins pour ce qui est des sites visités. Le mardi 14 février 2017, Patrice Talon s’était déjà rendu au stade pour le même exercice. Pourvu que le second, celui du mercredi dernier porte des fruits. Après les descentes, place aux travaux pour qu’enfin nos infrastructures sportives et culturelles soient marquées du sceau de la modernité.



Dans la même rubrique