L'oeil du consultant : Front haut, allure martiale

La rédaction 11 juillet 2019

Ça y est. La belle aventure a pris fin. Nos fiers soldats vont rentrer au pays, le front haut et l’allure martiale. A juste raison et auréolés, qu’ils sont, d’un parcours des plus glorieux. D’autant que celui - ci était loin d’être espéré. Ils ont, certes, manqué de panache. Mais ils ont puisé dans leurs tréfonds, l’envie de démontrer que l’union nationale serait, désormais, sacrée. Et que celle-ci avait définitivement enterré la filouterie dont usaient les apatrides pour couvrir la République de ridicule , en se prévalant de leur omniscience , omniprésence et omnipotence de tout ce qui avait trait au football africain et mondial , sous toutes latitudes du globe terrestre

Les ridiculiser et les punir
Il fallait tourner au ridicule tous ces répréhensibles empêcheurs d’exprimer les valeurs béninoises. Motiver nos minuscules rongeurs. En les dotant d’un cœur de lions. Celui qui devait égaler les Camerounais qui n’ont pas pu les dompter. Et ceux de l’Atlas dont ils ont fait perdre le sens de l’orientation pour atteindre les cimes de la chaîne de l’Atlas.

Du passé lamentable aux succès actuels
Tout en dénonçant la gestion calamiteuse de notre ridicule passé en football statutaire des Institutions faîtières, tentons de nous prémunir des égarements subséquents aux réussites inespérées. Pour ce faire, un minimum d’anticipation devrait être de mise pour des analyses prospectives objectives. Ce sera un autre débat, en d’autres temps et lieux. En attendant, jouissons du moment présent. Allez Les Écureuils. Tout en pensant à comment perpétuer la réflexion, au-delà de nos émotions ponctuelles.
Béchir MAHAMAT





Dans la même rubrique