Transversale : Beugler sans fin à Lomé !!!

Ambroise ZINSOU 21 août 2019

Mission difficile mais pas impossible. Sur le boulevard des tours préliminaires de la Ligue africaine des champions, saison 2019-2020, l’Association sportive des conducteurs de la Koza (Ack) du Togo se dresse comme un obstacle que les Buffles Fc du Borgou doivent franchir ce dimanche au stade Kégué de Lomé. Refroidis à domicile au match aller après un surprenant nul (1-1), Hamidou Harouna et ses poulains sont désormais appelés à un sursaut d’orgueil dans un derby au parfum de revanche qui se poursuit entre le Bénin et le Togo. Un derby ne se joue pas, ça se gagne. Et pour y arriver, le coach des vert et blanc n’aura pas 36 solutions. Le jeu en vaut la chandelle. Et la parade, il faut forcément la trouver. L’heure de la vérité et de la confirmation a sonné pour Nabil Yarou, capitaine des Buffles Fc et son gardien de but, Chérif Dine Kakpo qui ont déjà pris leurs repères dans le stade rénové de Kégué à Lomé. Cette fois-ci, ils doivent se relever de leurs erreurs lors du match Togo-Bénin pour le compte de la manche retour des préliminaires du Championnat d’Afrique des Nations (Chan Cameroun 2020) et du match aller de ces tours préliminaires de la Ligue africaine des champions. La bataille sera rude et très âpre pour Béninois et Togolais qui se retrouvent sur un autre étage. Les Béninois doivent passer en perte et profit le match aller et vont chausser les crampons pour un challenge haut de gamme qui se révèle plus qu’un défi. Si le président Laurent Gnassounou rêve grand pour son équipe qui avait terminé l’aventure à cette étape il y a deux ans face à l’Asec d’Abidjan, il ne sera plus question d’arrêter la dynamique. D’ailleurs, tout l’investissement consenti devrait sonner le déclic chez les joueurs qui disposent désormais de munitions pour tirer et bien tirer. Martin’s Friday doit prouver qu’il est et demeure le maître à jouer dans cette attaque. Aussi, Hamidou Harouna possèdera-t-il réellement son équipe pour donner de la voix depuis son banc de touche ? Ce qui est plus que sûr, les Buffles Fc du Borgou n’auront pas le choix. Condamnés à l’exploit, ils vont puiser dans leurs tripes pour redonner espoir à leurs supporters afin d’écrire en lettre d’or leur passage au sein de cette équipe. Et dans un derby fratricide, les véritables héros, ce sont les gagnants. C’est le moment plus que jamais pour l’équipe et l’encadrement technique de démontrer que le nul concédé à Cotonou était juste un impondérable de parcours. La rivalité à l’interne, les divergences entre les joueurs et dirigeants et les petits couacs liés à toute œuvre humaine devraient laisser place à l’union, la cohésion, l’harmonie et la solidarité sur le terrain. Les Buffles Fc du Borgou détiennent encore les cartes en mains, il suffit de trouver la clé de voûte, le cri de ralliement pour beugler, mugir et souffler jusqu’au bout.





Dans la même rubrique