12ème édition du Feridama : L’aspect rituélique du Guèlèdè en lumière

Isac A. YAÏ 20 décembre 2021

Top, c’est parti ! le Festival des rituels et des danses masquées (Feridama) est lancé. Cette 12ème édition qui mettra en exergue l’aspect rituélique du masque Guèlèdè a été officiellement lancée hier au siège de Towara à Cotonou. A en croire le comité d’organisation de ce festival, en mettant l’accent sur le rituel soutenant le masque Guèlèdè, c’est une manière d’inviter les Béninois en général et les enfants de cette communauté à s’intéresser à ce masque. Mais en allumant les projecteurs sur le rituel, tous les secrets ne seront pas dévoilés. « C’est le cultuel qui nourrit le culturel. On ne va donc pas désacraliser le sacré. Donc, en faisant un zoom sur le cultuel, c’est pour éviter que les gens aient peur du masque Guèlèdè », a expliqué Marcel Zounon, président du comité d’organisation du Feridama.
Face à la presse, Happy Goudou, gestionnaire du patrimoine culturel et chargé de communication de Feridama a annoncé le déroulement de ce festival. Ainsi, dès demain à 10heures, le public restreint sélectionné pour cette édition particulière, aura droit à la consultation du Fâ, une étape nécessaire pour la sortie des masques. « Le Fâ est toujours consulté avant la sortie des masques. Car, c’est cette consultation qui dit la conduite à tenir pour la sortie des masques. Donc, c’est le Fâ qui trace le chemin à suivre pour le bon déroulement de la cérémonie », a fait savoir, Justin Cakpon-Anani, gardien du temple Guèlèdè.

Après cette consultation, les masques seront autorisés à sortir à partir de 22heures. C’est l’innovation de Feridama 2021, la sortie nocturne des masques qui mettra en lumière les aspects rituéliques et culturels du masque Guèlèdè. Au cours de cette sortie nocturne, le masque mâle, qui est le plus grand masque de Guèlèdè sera révélé au public. « C’est une première à Cotonou, car c’est le plus haut niveau du Guèlèdè et ces danseurs nous viennent de Kétou », a précisé Marcel Zounon.
Pour que la présentation du masque Guèlèdè soit complète, au cours de festival, les sculpteurs des têtes de Guèlèdè et les couturiers spécialistes de la couture des accoutrements de ce masque feront aussi des démonstrations sur scène. La boucle sera bouclée le mercredi 22 décembre avec les Zangbéto de Lokokoukoumè qui offriront également des démonstrations qui feront certainement voyager le public dans les méandres de certaines pratiques de cette société secrète.





Dans la même rubrique