1ère réunion du Comité de la Cedeao pour le retour des biens culturels : Les résolutions issues des travaux

12 juillet 2021

Au terme de la réunion d’évaluation du niveau de mise en œuvre du plan d’action 2019-2023 de la Cedeao sur le retour des biens culturels à leurs pays d’origine, les membres du Comité régional de suivi dudit plan, ont formulé plusieurs recommandations. La Commission de la Cedeao s’engage à œuvrer pour la mise en œuvre de ces conclusions.

Tout au long de cette première réunion du Comité régional de suivi du plan d’action 2019-2023 de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’ouest (Cedeao) sur le retour des biens culturels à leurs pays d’origine, du 29 juin au 1er juillet, les experts ont passé en revue plusieurs outils et méthodologies pour la concrétisation du plan d’action. La question du financement de ce plan est aussi revenue dans les débats et les partenaires techniques et financiers présents ont réaffirmé leur disponibilité à accompagner la Cedeao. Les travaux ont abouti à six recommandations que le président du Comité régional, Malam Issa Assoumana, a lues lors de la cérémonie de clôture de la réunion.
« Nous avons demandé à la Cedeao de soumettre à la Conférence des chefs d’Etat, un mémorandum pour la désignation d’un champion en leur sein comme recommandé par la réunion des ministres de la Culture ; d’organiser un symposium dans les plus brefs délais pour mieux informer et sensibiliser sur le plan d’action et les démarches à entreprendre ; de poursuivre les efforts d’appui aux Etats membres pour la ratification des Conventions Unidroit des années 1970 et 1995 », affirme l’ancien ministre du Niger et président du Comité régional. Il ajoute que le Comité suggère aussi à la Cedeao de prendre des dispositions pour la mise en œuvre effective de la feuille de route revue, comprenant les priorités du plan d’action pour les deux années à venir ; de prendre des dispositions pour appuyer les Etats membres dans la formulation de requêtes officielles pour la restitution de leurs biens culturels. Enfin, le Comité régional préconise l’implication de la diaspora et des représentations diplomatiques à tous les niveaux dans le processus de rapatriement des biens à leurs pays d’origine. Autant de recommandations qui, selon Malam Issa Amoumana, constituent le tableau de bord du Comité régional pour l’atteinte des objectifs du plan d’action.
Après avoir écouté attentivement ces résolutions, Mamadou Traoré, commissaire Education, Science et Culture de la Cedeao, salue la qualité et la diversité des membres du Comité régional de même que la qualité du travail abattu par les experts. Il souligne qu’au-delà de la réunion, c’est un partenariat qui est scellé entre ce groupe d’experts et la Commission de la Cedeao. Il s’agit, selon ses dires, d’une alliance stratégique pour soutenir la réalisation du plan d’action. Mamadou Traoré assure que l’issue de la réunion a été à la hauteur des attentes, et espère que les conclusions aideront les Etats membres et la Cedeao à atteindre les résultats escomptés.
A l’instar des membres du Comité, il insiste sur la nécessité de poursuivre les efforts dans les Etats membres. Dans ce sens, le commissaire félicite les pays qui ont déjà ratifié les deux Conventions et encourage le reste à le faire afin que les objectifs communautaires d’harmonisation du cadre juridique se réalisent. Il assure que la Commission de la Cedeao fera un suivi très attentif des conclusions de la rencontre, et va œuvrer pour leur mise en œuvre.





Dans la même rubrique