5ème édition du festival national de danse Hwendo Miton : Sica Yolande Francisco met Ouidah sur orbite

Patrice SOKEGBE 22 mars 2021

Ouidah reste et demeure une plaque tournante de la culture béninoise. Les 19 et 20 mars derniers à Lizounmè Soleil de minuit, cette commune a abrité la 5ème édition du Festival national de danse Hwendo Miton sous le haut parrainage du Maire de Ouidah, Christian Houetchenou et de la marraine de ‘’Espoir du Bénin’’, Yolande Sica Francisco. A cette manifestation culturelle, plusieurs activités étaient au programme, notamment le carnaval de danses traditionnelles et folkloriques autour du thème : ‘’La Danse et la Promotion artistique au service du développement économique et culturel d’une nation’’. Pour Yolande Sica Francisco, cet évènement constitue non seulement un temps fort pour les populations de la commune de Ouidah mais aussi pour la communauté étrangère y présente. En plus d’être une occasion pour valoriser la culture béninoise, cette manifestation constitue pour la nation béninoise, un élément fédérateur, une diversité acceptée et nourrie, des valeurs partagées, un vivre-ensemble sans commune mesure. A cela s’ajoutent, les avantages liés au développement économiques. « Sans nul doute, la danse et le folklore jouent un rôle dans les communautés, grandes et petites en ayant un pouvoir de rassembleur, de contributeur au développement économique et social, améliorant ainsi la santé psychique, physique, morale et confortant le développement individuel des personnes de tous âges, particulièrement des plus jeunes. Aussi, les activités liées à la danse peuvent créer des emplois et générer de l’activité économique à de nombreux niveaux. La danse peut créer également des activités à valeurs ajoutées, et surtout aider à bâtir une culture de paix et de tolérance en rassemblant les gens sur un terrain commun, par-delà les frontières nationales, les positions et convictions politiques et autres pour promouvoir la compréhension et le respect mutuel », a dit Sica Yolande Francisco. A ce titre, elle tire un coup de chapeau au gouvernement de la rupture qui fait de la culture et du tourisme des secteurs clés dans la mise en œuvre du Programme d’actions du Gouvernement. « La Promotion artistique n’est pas seulement un but en soi, c’est aussi un outil indispensable qui aide à améliorer la vie des peuples, des populations et des communautés entières. Mieux c’est un vecteur de cohésion sociopolitique », a-t-elle conclu.





Dans la même rubrique