9ème édition des Rebiap : Parakou abrite bientôt un grand festival cinématographique

Isac A. YAÏ 17 juillet 2020

Du 19 au 25 novembre 2020, l’Afrique va vibrer au rythme de la 9ème édition du festival cinématographique Rencontres de Belles Images africaines de Parakou (ReBI@P). Initié et organisé par l’association culturelle Art, Tourisme et Culture Sans Frontière (Atc-Sf) depuis 2011 à Parakou, ce festival se déroulera autour du thème ‘’Cinéma et développement local’’. Il s’agira pour l’occasion de présenter le film aux populations à la base comme un atout économique et social, voire culturel, comme un moyen d’expression et de révélation de soi. Objectif, positionner la ville de Parakou sur l’échiquier international à travers le film. Cette activité qui est à sa 9ème édition entend contribuer efficacement à la professionnalisation d’un cinéma africain qui s’inspire des réalités endogènes. Pour ce faire, le festival Rebiap participe à la formation des jeunes cinéastes à travers des stages professionnels, des résidences d’écriture, des colloques, des ateliers, des masters class, promeut les talents à travers des diffusions pendant et après le festival, travaille à la sauvegarde du patrimoine culturel béninois et africain tout en œuvrant pour le développement au plan local et contribue à la mise en place d’une industrie culturelle au Bénin. Plusieurs raisons expliquent le choix porté sur la ville de Parakou.
Troisième ville à statut particulier, Parakou est la plus grande ville du nord du Bénin et le chef-lieu du département du Borgou. Dans cette ville pleine d’histoires et de traditions, les artistes rivalisent d’inspiration. C’est d’ailleurs cette commune qui a fait naître les plus grands artistes du Bénin. C’est aussi de cette ville à multiples facettes que sont sortis les plus hauts cadres du Bénin comme par exemple le premier président du pays. Parakou est située sur la route principale traversant le Bénin du nord au sud. Elle est reliée à Cotonou par la voie goudronnée principale inter-Etat, la plus fréquentée d’ailleurs de tout le pays. Ville touristique constituée de musées, foire, palais, mini parc zoo, Okpara, et surtout de la Gaani à proximité, elle est donc mieux située pour abriter les activités cinématographiques en marge de toutes celles qui se concentrent dans le Sud.





Dans la même rubrique