Bénin Tofâ 2021 : Une année positive, mais gouvernée par les Minon-nan

7 décembre 2020

L’association Bénin Tofâ, en collaboration avec l’Association des Fagbassa et Boconon du Bénin (AFAB) avec le soutien de l’Authentique et Universelle Ordre de la Reine-mère (Aunor) ont procédé le samedi dernier à la consultation officielle de la 14ème édition du Bénin Tofâ. C’est la salle polyvalente du Centre de Promotion de l’artisanat qui a abrité l’évènement.

"Sa mèdji". C’est le signe qui gouvernera l’année 2021 avec pour ascendant sur le akouè Fu lètè et sur le adjikouin Trukpin Sa, selon la consultation annuelle du Tofâ. En attendant le rapport officiel, on peut retenir d’après les prédictions faites par les collèges de Boconon, que l’année sera positive, mais gouvernée par le pouvoir matriciel (Minon-nan) car le signe est attaché directement à la reine-mère. D’après les prédictions, les sorciers vont beaucoup plus sévir, l’adultère des femmes sera fatale pour leurs époux, les hommes souffriront d’impuissance sexuelle, beaucoup d’enfants seront emportés par la mer, les sorties nocturnes doivent être évitées ainsi que la consommation excessive de l’alcool qui va rendre malade plus d’un. Au cours de cette année il est demandé aux femmes de ne pas s’épiler le pubis car cela serait une porte ouverte à des malédictions. Le Fâ annonce également que les gouvernants doivent trouver un consensus pour faire revenir les exilés politiques, les populations doivent encore serrer les ceintures car la faim va ressurgir. En outre, le Fâ recommande de prendre soin d’une personne handicapée et chauve qui va apporter le bonheur au pays. Jean Marie Anigle, Directeur départemental Atlantique Littoral du tourisme, de la culture et des arts représentant le ministre présent à cette cérémonie livre ses impressions <>. Rappelons que la coordination s’attelle pour faire des sacrifices pour honorer les divinités qui sont concernés par ces signes. Il s’agit de Lègba, de St Michel, Minon-nan de Calavi, Tohossou de Porto-Novo, Dan de Tokpa, Sakpata d’Abomey, Hebiosso de Ouidah, Lissa d’Abomey, Loko de Cotonou djidjè 1, Hoho de Ouidah et Gou de Cotonou.

Quelques impressions
Dah Vognon Adidekon, président AFAB et Roi des Assante
<>
Le signe de cette année est"Sa mèdji". Le Fâ a prédit un évènement fort pour le Bénin, mais n’a pas précisé sur qui et dans quelle condition. Le signe Fu lètè informe que les gens vont se suicider à cause de la faim. Ceux qui doivent voyager doivent faire des rituels sur eux mêmes avant d’y aller. Le signe Trukpin Sa quant à lui, demande à ce que chacun retourne à ses valeurs (mètoxwendo). Nous allons faire des sacrifices pour que tout s’arrange. Nous, les Boconon,demandons une audience pour rencontrer le président Patrice Talon et les autorités étatiques pour discuter des élections, des prédictions côté sanitaire et ancestrales et de tout ce qui concerne notre patrimoine culturel.

Maître Bobos, Socio-anthropologue, consultant spirituel et numérologue
<>
C’est une année de feu, et lorsque vous entendez feu, vous devez comprendre qu’on ne l’approche pas trop. L’année va faire courir les uns et les autres. Seuls ceux qui ont la maîtrise de cet élément vont s’en sortir facilement. Ce ne serait pas chose facile car le Fâ fait allusion au sexe féminin, le siège même de la procréation de la vie. Un organe qui est censé donner la vie est un organe bourré de pouvoir et c’est ça qu’on appelle la sorcellerie qui véritablement doit faire ravage cette année. Au-delà de cela, il faut suffisamment donner de joie aux femmes, ce n’est qu’ainsi que nous aurons la paix tant désirée.

Boconon Lankinon
<>
A travers le signe principal, c’est le minon-nan en entier qui est revenu. Le Fâ demande de faire recours à nos mamans, nos femmes pour avoir le bonheur voulu. Il demande en même temps aux femmes d’éviter de mettre à nu leur sexe. Caché et couvert sera le sexe et il donnera des bénédictions. Beaucoup de rêves prémonitoires sont à prendre en compte. Pour le signe du futur Troukpin Sa, le Fâ annonce de meilleures choses mais après les sacrifices. Il y a également une divinité Hebiosso qui demande à être entretenue sinon il y aura des problèmes par rapport au climat et à la pluviométrie.
Marina HOUNNOU (Coll.)





Dans la même rubrique