Célébration de la Fête du 10 janvier à Ouidah : Le gouvernement annonce des projets pour promouvoir la « Destination Bénin »

La rédaction 11 janvier 2022

La ville de Ouidah a accueilli une fois encore ce 10 janvier 2022, les manifestations officielles entrant dans le cadre de la célébration de la 27ème édition de la fête nationale des religions du Bénin. Après deux rendez-vous consécutifs célébrés dans un format modeste en raison de la pandémie à coronavirus, l’édition 2022 a été célébrée ce lundi à la plage, dans le respect strict des gestes barrières, en présence d’une forte délégation gouvernementale, des autorités administratives et traditionnelles, des dignitaires, adeptes et sympathisants ainsi que des touristes venus de plusieurs contrées du monde. Deux importantes interventions des autorités, la Consultation du Fâ, les libations par le Pontife et la parade d’une dizaine de divinités ont été les temps forts de la célébration.
Dans son intervention, le maire de Ouidah, Christian Houétchénou s’est réjoui d’accueillir les manifestations officielles de cette journée nationale après le retour de 26 œuvres des trésors royaux du Bénin se trouvant en France. Il a ensuite salué les efforts considérables du Gouvernement à travers la mise en œuvre d’importants projets structurants pour redonner à Ouidah ses attributs de cité historique et en faire la capitale mondiale du tourisme.

A sa suite, le Ministre du tourisme, de la culture et des arts, Jean-Michel Abimbola a d’abord souligné l’option faite par le chef de l’Etat d’intensifier les efforts dans les secteurs du tourisme, de la culture et des arts. Ce qui se traduit par l’initiative dans le PAG 2 (2021-2026) d’une dizaine de projets ambitieux et structurants dont la Route des couvents et le musée Vodun, afin de mettre sur orbite la « Destination Bénin ». Dans son hommage aux cultes endogènes, objets de toutes les attentions ce 10 janvier, le Ministre Abimbola a fait remarquer que « dans la quasi-totalité des pays africains, le vodun s’est régénéré, plus éclectique, intégrant, à chaque fois, les apports des éléments des cultures locales. Malgré l’hostilité et le mépris dont elle a souffert, cette religion reste toujours vivante et pratiquée par beaucoup d’afro-descendants qui ont trouvé en elle les réponses à leurs interrogations identitaires, l’apaisement à leurs angoisses spirituelles. »

Faire du Bénin, la capitale mondiale du Vodun

Outre le nombre d’adeptes qu’il draine partout dans le monde, le vodun fait l’objet de nombreux travaux scientifiques, de films documentaires et continue de fasciner de millions de curieux à travers le monde. « Et le Bénin qui en est le berceau, rêve d’en devenir la Mecque, la capitale mondiale, pour y drainer la foule des adeptes, des dignitaires, des chercheurs, des créateurs et des touristes. » s’est exclamé le Ministre en charge de la culture. Devant des autorités politiques, administratives, des membres du corps diplomatique et touristes, Jean-Michel Abimbola a rassuré que l’écosystème qui permet de réaliser ce rêve, se met progressivement en place, pour permettre aux industries touristiques et culturelles de prendre le relais afin d’alimenter les offres les plus crédibles, attractives et originales dans le respect et la dignité. A noter que les manifestations se sont poursuivies dans les différents couvents avec des prières sur la nation.





Dans la même rubrique