Célébration du Ramadan : Les fidèles musulmans rendent grâce après un mois de privation

La rédaction 5 juin 2019

A l’instar de la communauté musulmane mondiale, celle béninoise a célébré hier mardi 4 juin 2019 la fête de Ramadan, encore appelée Aïd el Fitr. Après 29 jours de jeune, de prières et de partage, les fideles musulmans sont en fête.

A la mosquée ou dans les grands lieux de rassemblement comme celui de Fifadji, les fidèles musulmans ont rendu grâce à Dieu pour les avoir assistés durant tout ce mois. « Je suis très content parce que ce n’est pas donné à tout le monde de commencer le jeune et de le terminer à merveille », raconte Moumouni. Ramadan est le neuvième mois du calendrier hégirien. Seul mois dont le nom figure dans le Coran, ramadan est pour les musulmans le « mois saint par excellence »,car il constitue le mois du jeûne et contient Laylat al-Qadr, la nuit du Destin. Le jeûne du mois de Ramadan constitue l’un des cinq piliers de l’Islam. Au cours de ce mois, les musulmans ayant l’âge requis selon les courants de l’islam ne doivent pas manger, boire, fumer, ni entretenir de rapports sexuels de l’aube au coucher du Soleil. Ramadan est considéré comme le « mois de la charité » car, lorsqu’il s’achève, le fidèle doit s’acquitter d’une aumône, la zakât al-fitr. L’imam a donné sa lecture,temps fort de cet événement. Le message est le même, celui de préserver la paix en cette période d’après élection législative. Les fidèles réunis ont prié pour le maintien de la paix au Bénin. « Nous allons continuer à prier pour que l’amour s’enracine dans nos cœurs, pour qu’il y ait la paix dans ce pays. La paix sans laquelle il n’y a pas de quiétude, il n’y a pas de développement », a déclaré l’Imam ChakirouAmoussa.
Jephté HOUNNAGNI (Stag.)





Dans la même rubrique